Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/05/2015

En Clermontais, le slogan « du pain et des jeux » est toujours d'actualité

Sous l'empire romain, c'est effectivement le slogan « panem et circenses » qui permettait de gouverner dans une vision court-termiste de satisfactions populaires. En gros, il était plus simple et plus efficace de répondre aux attentes présentes du peuple, à savoir de manger et de se divertir, plutôt que de s'occuper de son avenir.

Alors quelle similitude avec l'actualité du Clermontais ? Juste une info publiée dans les colonnes de Midi Libre sur l'ouverture aux Tanes Basses d'un complexe de football en salle dans les anciens locaux de la SOCAH récemment délocalisée à la Salamane.

Foot_Salle_2.jpg

Il est très bien qu'un commerçant s'installe et que son entreprise réussisse, mais je regrette simplement que la création d'emplois ne soit plus l'un des moteurs du développement et de l'exploitation de ces zones d'activité économique. La SOCAH déménage à la Salamane sans y créer d'emploi et ses anciens locaux sont repris par un commerce qui n'en créée aucun ... Or, la Salamane a bien été créée pour générer 600 emplois nouveaux ! L'ex Maire-Président du Clermontais Alain Cazorla s'en faisait largement l'écho dans la presse locale à l'automne 2009, mais simplement après avoir regardé au fond d'une boule de cristal ;-)

Le nouveau Président du Clermontais reste sur les pas de son prédécesseur, sans savoir où le mènera son cheminement, et sa seule réponse à des élus communautaires inquiets de la dérive financière de la Communauté, c'est que « avec la Salamane nous sommes assis sur une mine d'or ». Il faut creuser un peu et les pépites vont sortir de terre ... C'est toute l'histoire du rêve américain concentré sur 70 hectares de terres agricoles. Et c'est pour cela que j'avais qualifié début mars le budget 2015 de « budget de rentier », puis qu'en avril une hausse de la fiscalité est venue au secours de chercheurs d'or en manque de veine.

Plus sérieusement, nous sommes dans une région qui va se voir affecter 449 millions d'euros d'ici 2020 au titre du Contrat de Plan État-Région (CPER). Le 16ème programme européen d'aides au développement économique (FEDER+FSE+IEJ+FEAMP) apportera 437 millions d'euros au Languedoc-Roussillon d'ici 2020, et la Région candidate au FEADER 2014-2020 pour 611 millions d'euros. C'est dans le cadre d'une grande région de 13 départements que ces aides seront attribuées aux deux anciennes régions, mais Midi-Pyrénées se voit attribuer 2,4 milliards d'euros contre 1,5 Md€ pour le Languedoc-Roussillon. Et l'urgence pour notre intercommunalité, c'est de rentrer dans les critères d'éligibilité de ces aides pour que notre tissu économique puisse en profiter. Avec une moyenne de 543 € par habitant pour tout le Languedoc-Roussillon, le potentiel pour le Clermontais et pour ses 26.000 habitants est quand même de 14 millions d'euros !

clermontais,tanes basses,salamane,futsal,socah

Le chemin est donc bien balisé, nous connaissons les règles et nous avons une estimation des aides possibles ; la responsabilité des élus est donc de promouvoir toutes les filières qui par ce biais-là peuvent créer de la richesse et surtout des emplois. Nous disposons pour cela de nombreuses données sur le marché de l'emploi local, mais aussi des outils comme la Maison de l'emploi, le PLIE ou la Maison de l'économie qui peuvent accompagner les élus dans leurs prises de décisions.

Alors, en attendant qu'il fleurisse de l'or sur la plaine de la Salamane, engageons sans délai une prospective économique qui exploite aux mieux les ressources à notre portée.

28/06/2012

ZAC de la Salamane : Création d'emplois ?

Hier, lors du Conseil Communautaire à Cabrières, l'un des points à l'ordre du jour portait sur la vente d'une parcelle de 2,4 ha à la SOCAH pour y installer ses nouveaux locaux. Mais la SOCAH est déjà installée aux Tannes Basses, et elle ne fait donc que se déplacer de quelques centaines de mètres avec ses salariés et elle ne crée aucun emploi nouveau.

Aussi, et me rappelant des incantations d'Alain Cazorla sur la création de 500 emplois, j'ai donc demandé combien d'emplois cette installation de la SOCAH allait créer. Le Président Cazorla a alors fait le décompte ; sur une ZAC de 70 ha dont 50 ha sont vendus à des entreprises, Système U allait créer entre 100 et 120 emplois et près de 400 emplois serait créés sur les 30 ha restants. Bon, sauf que sur ces 30 ha, il y  a déjà 2,4 ha qui créent zéro emploi. Il reste donc 400 emplois à placer sur 27,6 ha ; c'est physiquement possible puisque cela représente 1 emploi pour 700 m2, sauf que l'économie moderne est quand même très peu pourvoyeuse d'emplois salariés et que si la Salamane se remplit d'entrepôts alors il sera difficile d'atteindre les objectifs ...

14:17 Publié dans CCC, Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salamane, socah