Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/11/2010

Etre vieux en 2030, quelque chose comme "Soleil vert" ; la fiction rejoint la réalité !

Après que la mise en oeuvre de la réformette des retraites nous ait bien fait rentrer dans la tête que nous partirions de plus en plus tard à la retraite, et personnellement je sais qu'ayant commencé à travailler à 25 ans je finirai au mieux à 67 ans, on apprend coup sur coup le décès de G. Frêche à 72 ans puis aujourd'hui de Pierre-Luc Séguillon à 70 ans. Car, et indépendamment des personnes concernées, l'actualité nous fait faire du calcul mental automatique : 72-67 ou 70-67, ça fait entre 3 et 5 ans de durée de vie après le départ à la retraite ! Nous ne sommes plus dans le paradigme des séniors qui passent des années à prendre du bon temps ou à s'occuper de leurs petits enfants, mais ça devient un contre la montre sur la mort !

Et un indicateur nouveau est survenu à l'occasion des débats de ces derniers mois, il s'agit de la "durée de vie en bonne santé". Eh oui, car en plus de vivre plus longtemps, ce serait sympa aussi de pouvoir en profiter. Et là, le tableau est moins hydillique ! Cf. tableau de l'INSEE. Les chiffres nous montrent que la durée de vie moyenne en bonne santé à la naissance est de 63,1 ans pour les hommes et de 64,2 ans pour les femmes (données de 2007). Statistiquement, en partant à la retraite à 67 ans, on a donc toutes les chances d'y partir avec quelque chose qui ne nous permettra pas d'en profiter pleinement.

D'où le nouveau grand projet de Sarkozy : faire financer la dépendance des personnes âgées par les actifs avant qu'ils ne soient trop vieux. Et les infos reçues cet été font état d'une nouvelle réforme dans laquelle figure l'obligation pour les personnes de plus de 50 ans de souscrire un contrat d'assurance auprès d'un organisme privé pour se garantir contre la "perte d'autonomie". Aujourd'hui, l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) oscille entre 530 et 1.235 € par mois selon le degré de dépendance. Et le coût moyen d'une place en maison de retraite revient à 2.200 € par mois, selon l’Inspection générale des affaires sociales (Igas). Une mission parlementaire a produit un rapport sur le sujet en juin dernier, et elle évalue qu'une cotisation de 15 € par mois permettrait de recevoir une rente de 500 € par mois. C'est pas super gentil de la part notre Président de penser à nos vieux jours ? Ou Nicolas pense-t-il à Guillaume tout en nous prenant pour des cons ?

Pas cool l'avenir des futurs vieux ... Faut plus rêver à des escapades en plein air, et même il y a vraiment intérêt à avoir cotisé à tout ce qu'il faut pendant assez longtemps pour espérer ne pas finir comme un déchet. C'est bizarre, c'est pas comme ça que je le voyais l'avenir quand j'étais gamin ...