Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/07/2011

Agrexco fait faux bond à Sète, laissant un entrepôt de 20.000 m2 et le rêve de 200 emplois ...

Cela devait permettre au port de Sète de devenir l'une des principales plateformes portuaires de la méditerranée, et le Conseil Régional a tout fait pour que la société israélienne Agrexco vienne s'installer en Languedoc-Roussillon. A la clé, 200 emplois qui justifiaient de fermer les yeux sur les conditions sociales et politiques dans lesquelles les fruits et légumes étaient conditionnés dans des colonnies de Palestine.

Mais Agrexco fait face à de grosses difficultés financières, avec une dette de 106 M€ pour un CA 2010 de 489 M€. Cette défection de dernière minute ne semble pas inquiéter les élus du Conseil Régional qui sont optimistes pour trouver un repreneur. A noter dans la bouche du Président Christian Bourquin qu'il existe un marché pour cette filière d'importation (et une peau de banane pour les circuits courts) dans une économie libérale (et une autre pour la régulation du capitalisme mondialisé que nous chantent les prétendants socialistes pour 2012).

 
Le fiasco d'Agrexco à Sète par cimadelr

Voilà ce qui peut arriver quand, aveuglés par la carotte au bout du bâton, on déroule le tapis rouge à des sociétés qui ne suivent que leur intérêt particulier ...