Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/03/2015

Aux élections départementales, d'abord les enjeux locaux !

Dans la dernière ligne droite avant le premier tour, ce dimanche 22 mars, tous les médias reprennent en cœur les communiqués et les interviews des leaders nationaux du PS, de l'UMP et du FN. Il y a un peu plus de 2000 cantons en France où s'affrontent des binômes sur des thématiques locales, mais la campagne semble se résumer à un échauffement avant la présidentielle de 2017. Et Hollande, Sarkozy et Le Pen sont dans les starting-blocks !

Et même localement, les observateurs (journalistes ou politiques) se demandent pour chaque canton qui du FN, de l'UMP et du PS sera au second tour. Pour le 11ème canton de l'Hérault, Midi Libre évoque « un premier tour très serré » et « les sortants socialistes en danger ». Les autres candidats font figure d'outsider, juste là pour mettre un peu de suspens dans la bataille du premier tour. Évidemment, c'est la logique du « vote utile » qui marque cette fin de campagne électorale, et le but est de culpabiliser les électeurs.

départementales, EELV, Hérault, 11ème canton, 34-11

Ne dévoyons pas le scrutin majoritaire à deux tours, fortement intégré dans l'histoire de nos institutions, et que résume l'expression bien connue : « au premier tour on choisit, au deuxième tour on élimine ». Il est important que le premier tour reflète le plus fidèlement possible la pluralité d'opinions des électeurs. Si certains ne veulent pas aller voter, alors qu'ils n'y aillent pas. Si d'autres veulent marquer un rejet tout en remplissant leur devoir de voter, ils disposent du vote blanc. Et pour tous les autres, ils choisissent les candidats dont ils se sentent le plus proche. Il serait malsain d'aller voter par calcul ; je vote pour untel afin de ne pas laisser un autre ...

Ce dimanche, des candidats écologistes se présentent dans un millier de cantons en France, 40% se présentent en binôme EELV, 40% avec un binôme du Front de gauche et 20% avec un binôme du PS. A chaque fois, le binôme ainsi composé répond à un contexte local précis ; aucune stratégie nationale n'est venue interférer dans ces candidatures.

Et sur le 11ème canton de l'Hérault, dimanche 22 mars, le bulletin de vote Laurent DUPONT & Laurence MANZANARES vous permettra d'exprimer votre volonté que l'écologie fertilise les politiques publiques du Conseil départemental et que les citoyens soient associés à une réelle gouvernance contributive au travers des Fabriques Citoyennes.

départementales, EELV, Hérault, 11ème canton, 34-11

16/12/2014

Une campagne hivernale au nord du département pour un mandat écologiste qui construira l'Hérault de 2020

Ce sont 9 candidates et 12 candidats d'Europe Ecologie Les Verts que l'Assemblée générale  d'EELV Hérault a désigné lundi 15 décembre sur 16 des 25 cantons du département. Pour les autres cantons, soit les candidats seront désignés hors EELV par des fabriques citoyennes (Le Crès et Lunel), soit EELV apportera son soutien aux candidats de gauche qui s'y présenteront.

candidats EELV 34.png

La motion que je défendais pour que l'ouverture de nos quatuors de candidats n'aboutisse pas à l'affichage d'un accord avec le Parti Socialiste n'a receuilli que 16,8% des suffrages de l'AG ; il reviendra donc au Conseil Politique Régional d'EELV Languedoc-Roussillon de finaliser ses accords avec le PS. L'Assemblée générale a privilégié l'obtention d'un groupe d'élus dans la future assemblée départementale, mais aussi le maintien de la majorité départementale à gauche.

Pour ma part, c'est sur le 11ème canton de l'Hérault que je ferai campagne pour ce scrutin départemental des 22 et 29 mars 2015 ; c'est un très vaste territoire de 55 communes qui s'étend de Claret au Caylar en passant par les Cévennes Gangeoises,  le Grand Pic St-Loup, la vallée de la Buèges et le Lodévois.

Carte-34-11.jpg

Ce 11ème canton est rural et il aura encore longtemps besoin de la collectivité territoriale que constitue le Conseil départemental. Le Département va très certainement s'attacher principalement aux questions sociales ainsi qu'à la préservation des services publics dans un contexte de soutien territorial (cf. loi NOTRe en cours de discussion au Parlement). Ce canton ne doit pas devenir une enclave dans l'Hérault, mais il doit au contraire faire profiter l'ensemble du département de ses atouts. Un développement économique rural soutenable est complémentaire de ce qui peut se développer en territoire métropolitain, mais c'est un équilbre qu'il faudra défendre à chaque instant.

Et l'un de mes premiers déplacements sera certainement pour la source des Cent-Fonts.