Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/09/2010

Ecoles - Sans maîtrise de la démographie dans le Clermontais, les établissements scolaires n'y suffisent plus !

La FCPE tenait sa réunion de rentrée ce mardi 14 septembre au Collège du Salagou à Clermont l'Hérault. Mais le constat que faisaient à la fois M. Christophe Berlatier, le nouveau proviseur du lycée René Gosse, et Mme Dominique Antonmattei, la principale du collège du Salagou, c'est qu'ils ont bien plus d'élèves qu'ils ne peuvent en recevoir pour assurer la meilleure scolarité possible à leurs élèves. Si le collège ne manque pas de place, sa dotation globale horaire lui impose malgré tout des classes surchargées autour de 30 élèves. Autre problème au lycée, car même si un budget d'un peu plus de 7 millions d'euros a été adopté par le Conseil Régional pour améliorer la capacité du lycée, sa configuration en centre ville limite les possibiités d'agrandissement.

Mais les écoles primaires du secteur ne sont pas épargnées par cette inflation d'élèves, et aussi bien à Brignac, à Clermont l'Hérault ou à Paulhan, des projets d'agrandissement des groupes scolaires sont soumis aux coups de crayon des architectes.

Et derrière tout cela, il y a une démographie galopante ! Ci-dessous le tableau donnant la population du canton de Clermont l'Hérault depuis un peu plus de 40 ans :

population.JPG

Le Clermontais est un territoire très attractif en Coeur d'Hérault, les autoroutes A75 vers Béziers et A750 vers Montpellier stimulant plus encore la pression démographique. Mais sans avoir un propos marqué par une culture protectionniste, la question du développement de ce territoire ne peut pas demeurer sans réponse. Le sous-préfet Ricardo le soulignait à propos de la Salamane (cf. réunion des personnes associées à la révision simplifiée du PLU de Clermont l'Hérault), l'absence de SCOT (Schéma d'organisation et de cohérence territoriale) manque cruellement au Coeur d'Hérault ...