Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/12/2017

Un millier de notes en 10 ans !

Ce blog est en ligne depuis le début de l'année 2008 et il y a maintenant mille notes au compteur. Je sais, d'abord par les statistiques de consultation mais aussi avec les témoignages oraux que je reçois, que ce média est très consulté.

1000 Notes.jpg

Ma démarche est depuis l'origine de publier de l'information factuelle, sourcée et critique, d'abord pour la situer dans l'actualité de l'écologie et du Cœur d'Hérault, mais aussi pour servir de base historique ; je reçois beaucoup de messages pour des notes très anciennes, pour savoir comment une situation a évoluée, pour approfondir une thématique, etc.

Et ceux qui ne voient dans ces notes que des vecteurs de polémiques, de buzz médiatique ou d'exutoire à n'être pas toujours du bon côté du manche font fausse route ; il n'y a là qu'un simple exercice d'information et de pédagogie, dans un esprit d'éducation populaire, de formation permanente à la citoyenneté.

Je constate comme beaucoup que les institutions et que les édiles sont avares d'information, mais en même temps les citoyens n'en sont pas très demandeurs. J'y vois essentiellement une dérive de notre société vers le matérialisme, la quête de biens, alors que les anciens préféraient partager des liens sociaux et débattre des questions d'actualité. La démocratie locale était ainsi bien plus réelle à l'époque des assemblées citoyennes municipales d'avant Louis XIV ; nous sommes pour notre part dans une délégation permanente de nos droits et de nos devoirs ...

Mais je ne suis pas résigné et il faut alimenter la flamme, car ce type de démarche doit demeurer, au pays des Lumières, pour ne jamais sombrer dans l'obscurantisme ou dans le chaos. Cette millième note fait aussi office de vœu pour 2018 ;-)

22:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

19/12/2014

Bon anniversaire Laurent Dupont !

Né le 19 décembre 1964 (à Calais), c'est aujourd'hui le jour de mes

50 ans !!!

Bon, quand un demi-siècle s'est déjà écoulé, on peut se dire qu'on a de l'entraînement pour le second demi-siècle à venir, mais c'est aussi l'occasion d'occuper ces futures années avec sagesse, en s'économisant, et en s'appuyant sur toute l'expérience acquise.

Le risque après 50 ans, c'est de ne plus être porté comme à 20 ans par des rêves, par des projets et par des passions. La routine du quotidien, professionnelle, familiale, sociale et (pour moi) politique impose ses propres contraintes, souvent très désanchanteuses. Mais ce n'est pas une fatalité, on peut parfois dire merde à tout ça, continuer à être guidé par ses rêves.

Mais il n'y a pas que nous-mêmes qui changeons en tant d'années, le monde a énormément changé lui aussi. Dans les années 80-90, la révolution technologique nous étonnait chaque année, et elle portait de réelles perspectives d'amélioration de la qualité de la vie ; or, cela semble se résumer aujourd'hui aux tablettes et autres Smartphones qui nous aliènent totalement. Dans ces années-là, il y a la fin de l'Apartheid en Afrique du Sud et le rôle majeur de Nelson Mandela. Il y a aussi la fin de la guerre froide et la chute du mur de Berlin (merci Gorbatchev). Dans ces années-là, c'est la science-fiction qui portait le plus grand nombre de super-productions au cinéma ; des voyages spatiaux à la robotique en passant par la téléportation, le troisième millénaire se dessinait sous ces auspices-là. Maintenant, c'est le catastrophisme qui alimente les scénarios des films, donnant de l'avenir un dessein peu séduisant.

Aujourd'hui, en 2014, nous pataugeons dans un océan de médiocrité, et à tous les niveaux. Il n'y a plus d'idéal collectif, ou alors si, le jihad musulman qui pousse des jeunes à donner un sens [funeste] à leur vie. Et idem pour les jeunes juifs français qui s'engagent dans Tsahal pour défendre leur terre sainte. Autant de religions qui vivaient par le passé en parfaite harmonie dans de nombreux pays arabes.

Et c'est la résignation qui semble prendre le dessus, bien plus que le devoir d'indignation de Stéphane Hessel. Mais la résignation est un luxe que l'on peut s'accorder quand on vit dignement, et beaucoup de laissés pour compte sont passés au stade de la révolte. Le Languedoc-Roussillon est la région de France où les indicateurs sociaux sont tous dans le rouge ! Le nombre de demandeurs d'emplois, le nombre de retraités pauvres, le nombre de foyers vivant sous le seuil de pauvreté, le nombre d'allocataires des systèmes sociaux, etc. Ainsi, en accédant à la Présidence de la Région en 2004, Georges Frêche avait promis que le Languedoc-Roussillon ne resterait pas lanterne rouge nationale sur le plan social. Dix ans plus tard, c'est un échec :=(

Nous pâtissons surtout dans notre région d'un manque de créativité, d'un déficit d'initiatives publiques et avec des collectivités locales qui portent plus d'intérêt à la fête annuelle des vendanges ou à la fête du village qu'à l'attractivité économique de leur territoire. Il y a des régions de France où les élus sont les VRP de leur territoire ; ils vont démarcher des entreprises, ils participent à des forums économiques et ils essaient de marier le potentiel de leurs communes aux besoins de développement économique. Car en dehors de la métropole de Montpellier, le reste de l'Hérault est très arriéré vis à vis des enjeux sociaux, environnementaux et économiques.

Mais je reste comme le colibri de Pierre Rabhi, je continuerai de faire ma part ...

Colibris_vert.png

12:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

29/10/2014

Note aux lecteurs

JE TIENS A PRÉCISER QUE LES PROPOS TENUS SUR MON BLOG N'ENGAGENT QUE MOI-MÊME. NI MES PROCHES NI MES COLLÈGUES ÉLUS OU MILITANTS NE PEUVENT ÊTRE ASSOCIÉS AUX CONTENUS ET A LA PORTÉE DE MES NOTES.

12:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)