Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/01/2012

La Salamane, une résistance nécessaire pour éviter la contagion

Le 19/20 de France 3 Languedoc-Roussillon a consacré le 16 janvier dernier un reportage sur la perte alarmante, au fil des années, de terres agricoles convoitées par les spéculateurs et vouées à l'urbanisation. Le Languedoc-Roussillon est très au delà des chiffres  nationaux sur l'artificialisation des sols, mais l'exemple de la Salamane témoigne d'une certaine indifférence des politiques ...

[Si vous rencontrez des problèmes de lecture de ce clip vidéo, laissez moi un commentaire. Dans tous les cas, ce fichier multimédia est téléchargeable -> Salamane_agricole.wmv ; votre système d'exploitation y associera votre lecteur vidéo préféré].

Alain Cazorla n'a pas souhaité s'exprimer sur cette question, et c'est bien là le problème ! L'avenir de la filière agricole sur le Coeur d'Hérault ne semble pas l'affecter, alors que c'ce secteur économique est le premier employeur local. Dans 10, 15 ou 30 ans, les terres agricoles constitueront des ressources critiques pour assurer notre indépendance alimentaire, et il est irresponsable de regarder ailleurs quand la maison brûle ...

11/12/2011

Installation Seveso U à la Salamane - Rapport du commissaire-enquêteur

Commissaire-enquêteur missionné par la Préfecture pour conduire en juillet 2011 l'enquête publique pour autoriser Système U à exploiter une installation classée pour l'environnement (ICPE) à Clermont l'Hérault, Monsieur Bernard Roux a produit un rapport ambigüe (rapport en ligne sur le site Web de la Préfecture).

Monsieur Roux souligne la complexité des procédures qui s'enchaînent ou qui se juxtaposent, il note le silence sur le classement SEVESO lors de la précédente enquête publique sur la révision simplifiée du PLU, et il pointe des imprécisions sur l'impact du barrage du Salagou. Néanmoins, Monsieur Roux propose un avis favorable ; l'emploi sur Clermont l'Hérault et les recettes fiscales attendues l'emportent sur les craintes de voir le Coeur d'Hérault entâché par ce furoncle.

Les services de l'Etat et le service départemental de secours et d'incendie (sdis) sont sereins. Les élus locaux et les acteurs économiques sont enthousiastes. Les habitants sont plus partagés, laissant à l'histoire le soin d'écrire la suite ...

Mais la procédure qui autoriserait Système U à exploiter sa plate-forme logistique n'est pas finie. Il reste à l'Inspection des installations classées de produire son rapport de synthèse ainsi que ses éventuelles propositions. Le Préfet communiquera ces conclusions au Conseil Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (CODERST) de l'Hérault. L'avis et les propositions du CODERST permettront in fine au préfet de statuer ; ou de surseoir à statuer ...

31/07/2011

J'ai voté contre le compromis de vente de 20 ha à Système U Sud !

Et hop, en un tour de passe-passe, le Président Cazorla obtient le droit de signer un compromis de vente pour 20 ha de terres pour que Système U implante sa base logistique. Oublié le très polémique prootocole d'accord, voici un texte de compromis qui n'a rien à lui envier.

Mais je profite de l'article publié par Midi Libre pour contester les propos de mon collègue Jean-Claude Lacroix. Après que j'ai mis en doute la réalité des délais avancés par M. Bertrand Gardes, le patron de Système U, et après que j'ai repris les explications de M. Jean-Louis Rio, notre Directeur des Services Techniques, qui justifiait les retards pris sur le chantier du Centre Aquatique (cf. autre note sur ce sujet), le Vice-Président de la Communauté de Communes me reprochait de dénigrer le travail de nos agents. Or, je n'ai jamais porté la moindre critique sur le travail du personnel de la Communauté de Communes, ou alors il faut me citer de façon plus précise. Je reconnais par contre que l'exercice de leurs missions n'est pas facilité par la non maîtrise de ces projets par l'exècutif intercommunautaire ...

Etre seul contre tous n'est pas une fin en soi et mes interventions en assemblée communautaire s'inscrivent dans le débat démocratique qui convient en ce lieu. J'y apporte de la contestation sur les points qui me paraîssent les plus importants pour le développement de notre territoire, mais toujours de façon constructive.