Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/12/2011

Système U, entre séduction médiatique et rigueur sociale ...

L'émission "C dans l'air" d'Yves Calvi sur france 5 a donné une belle occasion ce mercredi au PDG de Système U Serge Papin pour se draper de quelques vertus dans la perspective d'un repas économique pour Noël. Mais que faisait donc la grande distribution sur ce plateau ?

PAPIN.JPG

De Jean-Marie Pelt à Périco Légasse, le très souriant Serge Papin se trouve toujours une compagnie de qualité qui lui confère alors un zeste de crédibilité ...

Mais l'actualité régionale n'a pas laissé 24 heures à Système U pour capitaliser sur l'émission phare de France 5 ... Dès le lendemain, le 19h de France 3 Sud titrait sur le conflit social au sein de la plate-forme logistique de Système U à Vendargues. La plate-forme était bloquée et les magasins U de tout le sud de la France risquaient la rupture d'approvionnement à la veille des fêtes ! Les salariés ont témoigné sur leurs conditions de travail, sur leurs salaires et sur le changement des horaires qui doit s'imposer prochainement.

Systeme U Vendargues 1.JPG    Systeme U Vendargues 2.JPG

Systeme U Vendargues 3.JPG

Et c'est au Directeur Général de Système U Sud d'avoir le mot de la fin : "... déjà d'une manière générale nous ne négocions pas avec les grévistes ...". Bertrand Gardes n'est pas un inconnu pour les opposants au projet de plate-forme sur la plaine de la Salamane, opposants qu'il réduit trop hâtivement à un groupuscule de gauchistes.

gardes.JPG

Voilà ce qui attend les futurs préparateurs de commande de la plate-forme Système U de Clermont l'Hérault, un projet dont le volet social aura été totalement occulté par nos édiles socialistes. Il sera intéressant de demander au député socialiste  de la circonscription si le projet politique qu'il défénd pour 2012 est à l'image du climat supporté par les salariés de Système U à Vendargues ...

11/12/2011

Installation Seveso U à la Salamane - Rapport du commissaire-enquêteur

Commissaire-enquêteur missionné par la Préfecture pour conduire en juillet 2011 l'enquête publique pour autoriser Système U à exploiter une installation classée pour l'environnement (ICPE) à Clermont l'Hérault, Monsieur Bernard Roux a produit un rapport ambigüe (rapport en ligne sur le site Web de la Préfecture).

Monsieur Roux souligne la complexité des procédures qui s'enchaînent ou qui se juxtaposent, il note le silence sur le classement SEVESO lors de la précédente enquête publique sur la révision simplifiée du PLU, et il pointe des imprécisions sur l'impact du barrage du Salagou. Néanmoins, Monsieur Roux propose un avis favorable ; l'emploi sur Clermont l'Hérault et les recettes fiscales attendues l'emportent sur les craintes de voir le Coeur d'Hérault entâché par ce furoncle.

Les services de l'Etat et le service départemental de secours et d'incendie (sdis) sont sereins. Les élus locaux et les acteurs économiques sont enthousiastes. Les habitants sont plus partagés, laissant à l'histoire le soin d'écrire la suite ...

Mais la procédure qui autoriserait Système U à exploiter sa plate-forme logistique n'est pas finie. Il reste à l'Inspection des installations classées de produire son rapport de synthèse ainsi que ses éventuelles propositions. Le Préfet communiquera ces conclusions au Conseil Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques (CODERST) de l'Hérault. L'avis et les propositions du CODERST permettront in fine au préfet de statuer ; ou de surseoir à statuer ...

09/07/2011

Système U obtient son permis de construire, mais à quel titre ?

L'Hérault du Jour et le Midi Libre de ce samedi 9 juillet nous informent que la société Système U Sud a vu sa demande de permis de construire pour la plate-forme logistique signée le 29 juin ! A noter que quand on connait un peu les délais pour instruire et signer un permis de construire, et ici il ne s'agit pas d'une villa dans un lotissement, c'est que ce permis de construire est dans les tuyaux depuis déjà quelques temps ...

Aussi, ma première indignation porte sur les enquêtes publiques en cours ... Le maire de Clermont l'Hérault n'attend même pas les rapports des commissaires enquêteurs pour des enquêtes dont il a lui-même arrête l'exécution ? Je rappelle, pour les deux plus importantes, que l'une porte sur la déclaration d'utilité publique (DUP) du projet et que l'autre est relative à la déclaration d'installation classée pour l'environnement (ICPE) de la plate-forme de Système U. A relever, et j'en faisais part dans une précédente note, que la dernière séance du Conseil Municipal de Clermont l'Hérault a majoritairement voté pour ce classement ICPE ... Que la commune d'Aspiran vote un tel soutien (cf. délibération du 5 juillet 2011), pourquoi pas, mais que la commune qui va être appelée à voter sur le rapport du commissaire enquêteur lui glisse un tel avis préalable, c'est fort ! Bref, dans tous les cas le Maire de Clermont l'Hérault et son Conseil Municipal bafouent joyeusement les régles de la démocratie participative qu'a instauré depuis 11 ans la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbain).

Ensuite, il me vient immédiatement une question ; à quel titre Système U peut-il déposer une demande de permis de construire ? Je rappelle que pour qu'une personne, physique ou morale, puisse déposer un permis de construire, il faut qu'elle remplisse l'une des quatre conditions suivantes :

  • Être propriétaire du terrain ou être mandataires du (ou des) propriétaire(s)
  • Avoir l'autorisation du (ou des) propriétaire(s)
  • Être co-indivisaire du terrain en indivision ou être son mandataire
  • Avoir qualité pour bénéficier de l'expropriation du terrain pour cause d'utilité publique

Or, ce n'est que mercredi 13 juillet en Assemblée Communautaire que le Conseil Communautaire pourrait autoriser son Président à signer un compromis de vente avec la société Système U pour la surface de 156.601 m2 requise pour construire la plate-forme logistique (et au pris de 3.288.621 €). Il semble donc que le permis de construire accordé à Système U soit un peu prématuré ... Et quand messieurs Marc Prou et Bertrand Gardes, les patrons de Système U Sud, annoncent à la presse que le permis a été signé sur la base d'un compromis, ils font preuve d'imprudence ...

La loi précise, en matière de permis de construire, qu'en cas de fausse déclaration le demandeur s'expose à une annulation de la décision ainsi qu'à des sanctions pénales.

Mais Bertrand Gardes indiquait lui même (cf. article de l'Hérault du Jour) que : "Monsieur Cazorla doit faire de l'écrasgae de pied". Ca, ce n'était même pas la peine de le réclamer, c'est dans sa nature.