Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2010

Onze listes en lice, des programmes, des femmes et des hommes, mais quelle ambition pour le Languedoc-Roussillon ?

Ca y est, onze listes ont été déposées en préfecture et chacune va pouvoir officiellement faire campagne. Mais combien feront de cette campagne une échéance électorale dont la Région est la cible essentielle ? Combien échapperont à la Fréchotropie ? Combien ne se limiteront pas à promouvoir des propositions globales déclinées à l'identique dans les 22 régions de la métropole ?

Mais à l'inverse, il n'est pas possible de partir des seules missions de la Région pour dérouler un programme. Oui, le développement économique, la formation professionnelle, l'éducation ou encore les transports sont parmi les principaux enjeux programmatiques d'un mandat régional, mais il est un axe essentiel pour réussir, c'est la relation avec le tissu associatif, avec les syndicats professionnels ou encore avec les collectivités locales de la région.

Une démarche de rassemblement ne peut pas se limiter à fusionner des sensibilités ou des listes politiques, il faut qu'elle s'établisse dans le temps et au delà des clivages potentiels. Prenons l'exemple de l'agriculture dont toutes les listes en font un enjeu ; sur les programmes, on rejette l'artificialisation des sols, on loue les mérites des circuits courts, on menace d'une éventuelle dépendance alimentaire, on associe une agriculture respectueuse de l'environnement et un écotourisme à forte valeur ajoutée, etc. Mais après ? Quel est le bilan des 6 ans de mandat de l'équipe sortante en la matière ? Non, la première chose à faire dès ce printemps, c'est dans le cas présent un Grenelle de l'Agriculture Régionale. En 2004, l'équipe de Georges Frêche avait diligentée une vaste concertation territoriale intitulée la "Région en chantier" ; 6 ans après, il est temps d'avoir une concertation plus constructive et mieux partagée.

Désormais, il faut rompre avec les grands programmes régionaux qui permettent de saupoudrer des aides ici et là, comme les 300 k€ donnés à la Communauté de Communes du Clermontais pour aider Système U à dégrader notre territoire. Non, les programmes régionaux doivent préalablement être consolidés sur le terrain avec tous les acteurs concernés ; et les financements doivent être conditionnés à une véritable cohérence territoriale et à une ambition économique contrainte par des facteurs sociaux et environnementaux.

05/02/2010

Europe Ecologie fait étape à Clermont l'Hérault, et la Salamane n'échappe pas aux critiques de ses candidats


Europe Ecologie dit STOP! à la ZAC de "La Salamane"
envoyé par EuropeEcologieLR. - L'info video en direct.

06/10/2009

Conseil municipal du 6/10/2009 de Clermont l'Hérault : "Quand une équipe municipale tourne le dos à la raison"

COMMUNIQUE

Ce soir, à partir de 18 heures, se tiendra le conseil municipal de Clermont l'Hérault qui aura principalement  pour objet la nouvelle répartition  des délégations remises par Myriam Hubert (membre du Conseil national du Parti de Gauche) et celles retirées à Gérard Saëz (secrétaire  départemental des Verts), notamment la délégation concernant la communauté de communes du Clermontais.

Cet évènement, dans la contexte de l'actualité politique locale et  nationale prend un relief tout particulier. En effet, le principal point de discorde est la volonté unilatérale du maire de Clermont l' Hérault d'installer une méga-plate forme logistique en plein domaine agricole à des dizaines de kilomètres de toute liaison ferrovière, faisant le choix irréversible et totalement dépassé d'un développement économique du Coeur d'Hérault basé principalement sur le transport routier.

Par ailleurs ce choix particulièrement inadapté s'affranchit de  toutes  les capacités du territoire Coeur d'Hérault d'inventer lui même un développement économique harmonieux compatible avec son histoire et ses spécificités agro-touristiques.

Les verts et le Parti de Gauche, tout en revendiquant l'importance à accorder à l'emploi, souhaitent que les choix de développement économique qui visent cet objectif, reposent sur une vision politique d'un développement durable. Ils considèrent, par ailleurs, que l'autorité politique s'exerce aussi par une concertation préalable à toute décision. Dans ce cas précis ni l'une ni l'autre de ces deux perspectives ne sont réunies.  Les Verts et Parti de Gauche Coeur d'Hérault vous invitent a assister à  cet évènement intéressant la démocratie locale : un conseil municipal  étant par définition public. Ils vous proposent d'en discuter ensuite plus sereinement lors d'un  point presse qui aura lieu le vendredi 9 octobre à 17h (Rdv devant l'office de tourisme de Clermont l'Hérault, à coté de l'ancienne gare SNCF)

Contact : Gérard Saez au 06.17.42.24.11

Contacter le Parti de Gauche :
lepartidegauche.coeurdherault@orange.fr

Le Parti de Gauche sur le Web :
http://partidegauche34.midiblogs.com/

245px-Logo_du_Parti_de_gauche_%28France%29[1].png

Contacter le Parti les Verts :
verts.34@gmail.com

Les Verts sur le Web :
http://lesverts.fr/

logo.jpg