Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/01/2013

Le Coeur d'Hérault grignotté à l'est par l'aire commerciale de Montpellier et à l'ouest par l'aire touristique de la Méditerranée !

La ZAC de la Salamane est la première avant-garde d'une économie qui déborde de l'aire de Montpellier, elle grignote des terres agricoles pour y implanter le long de l'autoroute des dépôts de marchandises, des complexes commerciaux et d'autres entreprises liées à la logistique.

coeur_herault.JPG

Mais voilà que l'aire touristique du littoral méditerranéen grignotte désormais sur le coeur d'Hérault pour y attirer des touristes un peu à l'étroit en bord de mer. Et c'est encore une avant-garde avec le domaine de Lavagnac sur la commune de Montagnac ; ce projet porté par un investisseur britannique est longtemps resté en stand-by avant que tout récemment un groupe immobilier parisien, épaulé par le Groupe Vinci et financé par une banque du Qatar, ne lui redonne vie. Interviewé par Midi Libre cette semaine, le Maire de Montagnac nous a donné les caractéristiques de ce projet : "Quant au château de Lavagnac, également, le projet est sorti de la léthargie dans laquelle il avait été plongé, il y a quelques années ! Là aussi, une promesse de vente a été signée, le 19 décembre dernier. Le projet est donc rentré dans sa phase concrète et active. « Tous les obstacles juridiques, financiers ou comptables ont été levés. Malgré un changement d'orientation de la part des repreneurs, le projet n'a pas été remis en cause ». Le château devrait devenir un hôtel haut de gamme de 70 chambres, un restaurant, un spa, un golf 18 trous ainsi qu'une résidence touristique de luxe de 663 unités d'hébergement. Les travaux débuteront sous peu".

Ces projets commerciaux et touristiques qui artificialisent nos meilleures terres agricoles vont aussi épuiser nos ressources en eau ! Le Syndicat Mixte du Bassin du Fleuve Hérault (SMBFH) s'est déjà positionné contre ce projet à Lavagnac, car ses besoins en eau (brute ou potable) ne peuvent pas être satisfaits par le fleuve Hérault.

Ci-joint deux cartes qui présentent le potentiel du fleuve Hérault en matière de ressource en eau (cliquez sur les cartes pour les agrandir) :

  

ressources_prelevements_herault.JPG

  

Etiages_prelevements_herault.JPG

Le projet Aqua Domitia porté par BRL et par le Conseil Régional se compose d'un maillon "Val d'Hérault" qui passe justement à Lavagnac ... Mais ce "tuyau" destiné principalement à l'irrigation a-t-il vocation à apporter de l'eau à des touristes ?

1-maillonvalherault-avecnappesv4-460px.jpg

Mais comme pour la ZAC de la Salamane sur Clermont l'Hérault, ce type de projet ne créera pas d'emploi pérenne. Ces projets offrent des "petits boulots" et font travailler les sociétés d'intérim, mais ils ne permettent pas à des habitants de notre territoire de se former et de valoriser leur savoir faire.

Je le maintiens, il faut développer l'agriculture ! Avec l'économie agricole, nos territoires seront plus résilents et il y aura de l'emploi à la clé. Et ce sera un enjeu majeur du SCoT Coeur d'Hérault dont l'élaboration va prochainement démarrer.

10/01/2013

La RT2012 devenue incontournable depuis le 1er janvier 2013 !

La RT2012 est l'acronyme de "réglementation thermique 2012", elle succède à la RT2005 et elle prépare la RT2020. Mais de quelle réglementation thermique s'agit-il ? Elle concerne la construction de bâtiments neufs et l'extension de bâtiments anciens, et la RT2012 met en oeuvre les recommandations issues du Grenelle de l'Environnement. La RT2012 est aussi associée à l'acronyme BBC pour "Bâtiment Basse Consommation".

logo_RT_2012.JPG
 

  Les exigences de la RT2012 sont au nombre de trois : un maximum de 50 kW/h par m2 et par an de consommation d'énergie primaire , un indice de prise en compte des critères bioclimatiques adapté aux spécificités régionales, et un confort d'été qui évite le recours à la climatisation.

Dans les faits, cette RT2012 qui s'impose à toutes les constructions neuves à partir du 1er janvier 2013 (cf. arrêté du 11 octobre 2011) impose aux maîtres d'ouvrages d'attester la conformité de leur projet à la RT2012 dès le dépôt de la demande de permis de construire, mais aussi de prouver à l'achèvement des travaux que la construction respecte les critères de la RT2012. Et pour s'affranchir de ces deux nouvelles étapes, le maître d'ouvrage devra avoir recours à un bureau d'études thermiques.

Mais les contraintes techniques qui découlent de la RT2012 reprennent en réalité des pratiques de construction très anciennes : l'orientation du bâtiment, les surfaces de baies vitrées, les espaces de tampons thermiques que peuvent constituer une véranda ou une terrasse ombragée, la végétalisation, la sobriété des sources de chauffage, etc. N'avoir qu'un poële à granulés pour chauffer une maison peut sembler rétrograde, mais il s'avère que cela peut suffire.

Sur la période 2013-2020, la RT2012 réduira la consommation d'énergie primaire de 150 milliards de kWh (de quoi pouvoir fermer quelques réacteurs nucléaires ,-) et diminuera de 13 à 35 millions de tonnes de CO2 l'émission de gaz à effet de serre de la France. Et si le coût supplémentaire à la construction est évalué à +6% en 2013, l'économie globale effectuée sur 20 ans est d'environ 15.000 € pour une maison individuelle. Avec la RT2012, la France donne l'exemple à ses voisins européens ! Et avec la RT2020 qui verra ses premières mises en oeuvre dès 2016, les bâtiments seront à énergie positive (BEPOS). Et là se posera pour les communes la question de l'optimisation de la production et de la consommation d'électricité ou de chaleur à l'échelle locale.

Et pour que cette note ne soit pas trop austère, je propose des explications en images :

  • La réglementation thermique 2012, "Un nouveau souffle", présenté par la maison de l'emploi et de la formation de l'ardèche méridionale.
  • Quatre vidéos d'une formation dispensée par Isover Saint-Gobain à un public de professionnels du bâtiment.

Les organisations professionnelles (UMF, UCI, ...) ont pris des engagements quantitatifs et qualitatifs dès 2011 pour anticiper l'échéance du 1er janvier 2013. Ainsi, les matériaux, les techniques et les outils qui permettent de bâtir des constructions conformes à la RT2012 se sont répandus depuis deux ans. Les professionnels du bâtiment sont donc déjà formés à la RT2012, surtout qu'elle s'applique depuis le 28 octobre 2011 pour certains bâtiments neufs du secteur tertiaire (bureaux, bâtiments d'enseignement primaire et secondaire, établissements d'accueil de la petite enfance) et les bâtiments à usage d'habitation construits en zone ANRU.

On trouve de nombreux exemples sur Internet de constructions qui répondent aux exigences de la RT2012, voire même de la RT2020. Ce sont souvent des constructions agréables, esthétiques, fonctionnelles et elles ne sont pas toujours à des coûts rédhibitoires.

16/12/2012

Le typhon Bopha tue plus d'un millier de philippins ...

Sans vouloir minimiser le drame qui touche les Etats-Unis en cette fin de semaine, il ne faut pas oublier que des tragédies meurtrières touchent le monde entier ; mais les médias en parlent beaucoup moins ...

media_xll_5407219.jpg© afp Mindanao

Et c'est le cas de l'ïle de Mindanao ; la seconde plus grande île des Philippines a été touchée en début du mois de décembre par un typhon qui a provoqué des inondations et des glissements de terrain. Il y a déjà plus d'un millier de morts et des centaines de personnes sont encore portées disparues. Mais cela se passe dans la plus grande discrétion ... Aucun appel à des dons n'a été diffusé sur les ondes.

Mindanao.jpg

Car en cette saison des pluies sur ces îles pourtant très touristiques, il n'y a aucune victime occidentale. En décembre 2004, le tsunami dans l'océan indien avait fait la une de la presse pendant deux semaines, et il y a encore aujourd'hui des reportages et des films qui relatent ... les morts occidentaux :=(

Des ouragans, des typhons et autres tempêtes tropicales ont toujours touché ces régions maritimes proches de l'équateur ou situées dans l'hémisphère sud, mais ce sont des régions pauvres qui connaissent une forte progression démographique et qui s'urbanisent très mal dans des milieux naturels hostiles (en bord de mer ou de rivière, à flanc de colline, ...).

bopha.jpg© reuters Mindanao

Joyeuses fêtes !