Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/07/2010

« il règne actuellement une ambiance malsaine de nuit du 4 août » - Jean-François Copé

Fin juin, les syndicats réunissaient des centaines de milliers de manifestants contre le projet de loi sur les retraites. Et cette dynamique contestataire va grandissant, un nouvel appel à manifester est déjà programmé à la rentrée pour le 7 septembre. En même temps, les privilèges des puissants alimentent jour après jour les colonnes des journaux ...

Dans une période de crise économique majeure telle que nous la vivons actuellement, deux voies s'offrent au Gouvernement ; soit assurer la cohésion sociale de façon à donner au tissu économique l'assurance d'une main d'oeuvre fortement mobilisée, soit miser sur l'efficacité économique en espérant que le peuple en bénéficiera ensuite. Et c'est la seconde voie que Nicolas Sarkozy a retenu en multipliant les mesures en faveur des entreprises et des plus riches de nos concitoyens. Malheureusement, toutes ces personnes, morales comme physiques, ne font aucun cadeau !

Alors Jean-François Copé a bien raison de craindre une nouvelle nuit du 4 août.  Cette nuit là de 1789, l'Assemblée Constituante faisait écho aux insurrections qui se multiplient au travers de tout le pays, et elle abolissait les droits seigneuriaux, faisant ainsi disparaître les privilèges des ecclésiastiques, des nobles et de toutes les corporations.

L'article 35 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen indique que : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs".  Et cet article n'est pas un écrit désuet, il traduit une aspiration vieille de plus de deux siècles par laquelle le peuple français exprime son rejet des privilèges et l'attachement à un véritable pacte social.

12/07/2010

Une nouvelle députée écologiste à l'Assemblée Nationale

Dimanche 11 juillet 2010, la candidate écologiste Anny Poursinoff a été élue députée des Yvelines dans la circonscription laissée vacante par Christine Boutin ; elle est la seule élue de gauche dans ce département d'Ile-de-France !

Anny_Poursinoff.jpg

Une première législative partielle s'était déroulée en septembre dernier, mais Anny Poursinoff était battue d'une voix seulement dans des conditions que le Conseil Constitutionnel a jugé contestables. L'élection a donc été annulée le 20 mai 2010. Soutenue par le PS dès le premier tour et soutenue par le Front de Gauche au second tour, la candidate écologiste l'a emporté avec 51,72% des suffrages.

Ce scrutin, dont il faut reconnaître par ailleurs un très faible taux de participation, est un signal très positif adressé à tous ceux qui fondent un espoir de renouvellement en 2012, espoir que porte aujourd'hui le rassemblement des écologistes avec Europe Ecologie. Alors, si vous aussi vous voulez que demain l'écologie politique devienne l'alternative à un modèle libéral, mondialisé, productiviste et prédateur des acquis sociaux, participez à votre manière à la dynamique de construction de la future coopérative de l'écologie politique.

22:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

10/07/2010

Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants - Antoine de St-Exupéry

15:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)