Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/07/2010

Europe Ecologie, le poil à gratter du PS

Les régionales de mars 2010 ont légèrement assombri le rayonnement écologiste des européennes de 2009, et les observateurs de la vie politique hésitent sur la conduite à tenir. Mais d'élection partielle en élection partielle, les écologistes gagnent du terrain. En juillet 2009, élection municipale à Aix-en-Provence, la liste écologiste d'Alexandre Medvedowsky arrive en seconde position à 34,08% derrière la sortante UMP Maryse Joissans à 43,31% ; au second tour, il rate l'élection à 187 voix près. En septembre 2009, dans la circonscription des Yvelines de Christine Boutin, le candidat UMP Jean-Frédéric Poisson arrive en tête avec 43,94% des voix devant Anny Poursinoff d'Europe Ecologie avec 20,15% des voix, le PS est à 12,44%. Au second tour, Anny Poursinoff rate l'élection de 5 voix seulement. Le scrutin a été invalidé et Anny Poursinoff se représentait le week-end dernier, avec le soutien du PS, et elle est arrivée en tête du premier tour, avec 42,62% des voix; 2 points devant son concurrent UMP.

Mais cette réussite électorale des écologistes commence à déplaire dans les rangs socialistes. A Villeurbanne au mois de juin, il y avait une élection cantonale partielle. La candidate écologiste Béatrice Vessillier a été battue au second tour de 11 voix par le socialiste Richard Llung ; ils étaient seuls en lice après qu'au premier tour les candidats socialiste et écologiste aient obtenus respectivement 30,85% et 22,67%. Mais le PS local n'a pas du tout apprécié ce duel à gauche. Le maire de Villeurbanne a exigé de ses adjoints écologistes qu'ils s'engagent à ne plus jamais aller au second tour contre un candidat socialiste ; et devant leur refus d'obtempérer, il leur a retiré toutes leurs délégations.

Autre cas de divorce à la mairie de Cesson (Seine-et-Marne). En mars 2008, l'écologiste Jean-Marc Brûlé emportait la mairie jusque là tenue par la droite. Mais au fil du temps, la majorité de gauche s'est lézardée et les socialistes ont démissionné en bloc derrière la première adjointe Marika Leduc. Au final, l'UMP a repris la mairie à l'occasion d'une municipale partielle les 20 et 27 juin derniers.

En réalité, l'écologie politique donne de l'urticaire aux héritiers de Jaurès et de Blum. Face à une réalité mondiale qui n'échappe plus à personne, seuls les écologistes portent un projet politique qui rejette le modèle dominant, celui de la compétition capitaliste mondiale fondée sur le productivisme et la croissance. La décroissance, tout le monde la vit au travers de son pouvoir d'achat, alors autant anticiper ses effets à venir plutôt que de faire l'autruche. Et que les socialistes choisissent DSK comme candidat aux présidentielles et ils auront alors sombrés corps et biens.

23:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

23/06/2010

Stéphane Guillon débarqué de France Inter, le pouvoir prépare le terrain pour 2012

Stéphane Guillon présentait ce matin sa dernière chronique dans la matinale de France Inter, c'est le PDG de la station, Jean-Luc Hees, qui l'annonce aujourd'hui dans le journal le Monde. Et le PDG de préciser : "L'humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans. Je prends cette décision non pas sur une quelconque pression politique mais en m'appuyant sur des valeurs minimales d'éducation et de service public. Je considère que cette tranche d'humour est un échec. Elle a montré une grande misère intellectuelle dont je ne m'accommode pas".

 Nicolas Sarkozy nomme les PDG de l'audiovisuel public, et ces derniers coupent les têtes qui dépassent. C'est Philippe Val, nval.JPGouveau Directeur de France Inter et ami de Carla Bruni, qui disait à son arrivée que "France Inter est une radio qui coûte cher à l’actionnaire, qui n’est pourtant pas très bien traité par la station". Le même Philippe Val qui était il y a encore très peu de temps rédacteur en chef de Charlie Hebdo ... Le même Philippe Val dont l'affiche d'un spectacle qu'il produisait à l'époque avec son pote Patrick Font les montrait en train de sodomiser un ministre ... Le même ressort comique a valu un avertissement à Didier Porte pour une chronique du matin sur la même fréquence que Guillon.

Mais tout cela est bien récompensé. Le 1er janvier 2010 l'actionnaire élevait Jean-Luc Hees au grade d'officier de la Légion d'Honneur. Et d'autres personnalités médiatiques étaient elles aussi récompensées (Daniela Lumbroso, Jean-Claude Narcy, Paco Rabanne).

09/06/2010

La préservation des terres agricoles est devenue un enjeu prioritaire, Nicolas Sarkozy et son ministre Bruno Lemaire s'y sont engagés. Ce dernier l'a rappelé hier à Perpignan.

« La taxe sur la vente de terrains agricoles nus devenus constructibles et son produit d’environ 40 millions d’euros, affecté à l’installation des jeunes agriculteurs, est nécessaire » a déclaré Bruno Lemaire, le Ministre de l'Agriculture, à l'occasion du Congrès des Jeunes Agriculteurs le 8 juin à Perpignan. « Il est anormal que chaque jour nous perdions 200 hectares de terres agricoles soit l'équivalent d'un département tous les dix ans, a-t-il martelé. « C'est un dispositif qui doit permettre de limiter la disparition des terres agricoles, c'est une taxe sur la spéculation du foncier agricole », avait déjà souligné M. Le Maire.

Ces propos qui suivent ceux du Président Sarkozy affichent une farouche volonté de lutter contre l'artificialisation des terres agricoles. Dans un tel contexte, le projet de ZAC à la Salamane est un contre-sens total, et l'avis favorable émis par le sous-préfet le 1er juin dernier en devient incompréhensible, surtout quand les services de l'Etat, eux, ont suivi la ligne dictée par leur ministère.

Lire la suite