Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/03/2011

Le 20 mars 2011, grosse incertitude sur l'issue du scrutin des cantonales.

Le journal Le Monde de ce mercredi titrait sur la forte abstention attendue pour les cantonales des 20 et 27 mars, entre 50 et 60%, ce qui favoriserait des seconds tours avec le FN. Du côté de l'UMP, on attend que ça passe parce que ça va faire mal au parti du Président de la République. Dans bien des cantons l'état-major de l'UMP a eu du mal à trouver des candidats ... Et on le constate sur Clermont l'Hérault où nous avons un parachutage de l'UMP quand, dans le même temps, le maire UMP de Brignac soutien assidûment le candidat socialiste ... cherchez l'erreur !

Mais c'est vrai que les électeurs ont le sentiment d'avoir tout essayé pour retrouver de la qualité de vie, du pouvoir d'achat et de ne plus craindre le lendemain. Les enquêtes d'opinion en témoignent, les gens en ont marre de voter à droite ou à gauche et ils cherchent maintenant une alternative. Et c'est ce qui réussit à Marine Le Pen qui se contente simplement de faire écho à ce mal-être collectif tout en agitant quelques thèmes sécurisants (délinquance, immigration, Europe et Euro, ...).

Et le principal parti d'opposition, à savoir le Parti Socilaliste, dispose de moins en moins de crédibilité. On le constate sur le plan national où Strauss-Khan est sensé représenter l'avenir de la gauche, mais aussi à l'échelon local où Cazorla n'a jamais fait preuve d'imagination politique ; c'est le niveau zéro de l'idéologie ! D'ailleurs, on le voit à la communauté des communes où le seul projet qu'il ait lancé en 3 ans , sur le crédo productiviste éculé de l'emploi, est la ZAC de la Salamane ; et c'est un fiasco (Système U serait d'ailleurs tenté maintenant par une zone d'activité régionale à Castelnaudary). En 7 ans, son prédécesseur Bernard Soto avait enchaîné les projets dont certains sont inaugurés par ... Cazorla.

Dans ce contexte, il est bien difficile de faire des pronostics. Inutile de collecter les résultats des scrutins passés pour essayer d'en tirer une certaine logique électorale. Les électeurs ne veulent plus qu'on leur vende des rêves, ils veulent des élus qui ont un programme précis pour leur territoire avec des projets simples qu'ils sont certains de voir se concrétiser. Mesdames et messieurs les candidats, il vous reste encore 10 jours pour convaincre !

17:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

08/03/2011

Quel est l'impact d'Internet sur les campagnes électorales ?

La dernière élection présidentielle de 2007 a révélé une nouvelle forme de campagne électorale qui passe par tous les outils du Web (site Web2.0, Blog, Facebook, Twitter, WebTV, Chat, ...). Et il s'y ajoute un volet "téléphonie mobile" qui vient compléter la gamme des solutions multimédia. En 2008, la campagne présidentielle de Barack Obama a largement utilisé toutes ces technologies.

Mais pour des cantonales, un site Web de campagne est-il un plus pour conquérir des suffrages ? La sociologie de l'électorat du Clermontais se prête-t-elle à ce type de média ?

Sur les six candidats en lice sur Clermont l'Hérault, trois candidats disposent d'un site Web qu'ils ont ouvert pour l'occasion (cliquer sur l'image pour ouvrir le site) :

Bernard SOTO Myriam HUBERT Marie-Agnès SIBERTIN
site_soto.jpg site_hubert.jpg site_sibertin.jpg

Je vous laisse juger du contenu politique de ces trois sites Web. Quant à leur ergnomie, ils sont vraiment très différents.
Le site de Myriam Hubert est un blog avec une présentation chronologique des notes. Les colonnes de gauche et de droite permettent néanmoins d'en sortir pour proposer des blocs de liens bien spécifiques. Le blog pose aussi un problème de hauteur de page car les notes s'ajoutent les unes après les autres (d'où un effet d'échelle désavantageux quand la vignette de l'écran est positionné à côte des deux autres). A noter le bandeau de publicité en tête de page ...
Le site de Marie-Agnès Sibertin est très statique et il connait très peu de mise à jour depuis son ouverture. Ce sont essentiellement les photos des réunions publiques qui l'animent (cf. rubrique Agenda). La charte graphique est très aboutie, mais elle accentue peut-être le côté "présentoir officiel" de ce site.
Le site de Bernard Soto fait beaucoup plus "site Web" en s'appuyant sur une architeture désormais classique dans ce domaine (cf. CMS Joomla), mais il présente aussi une ergonomie qui invite à la navigation. Le jeu de mot croisé aurait été plus intéressant si nous avions pu y jouer en réel ;-)

Il ne sera pas facile de mesurer le 20 mars prochain dans quelle mesure cette ouverture sur le Web aura contribué au résultat du (de la) candidat(e). Mais ces sites Web sont une alternative intéressante au traditionnel local de campagne. On peut y entrer à n'importe quelle heure du jour et de la nuit et on peut y retrouver les principaux messages de la campagne, ainsi que des formulaires de contact pour laisser un message.

Il y a peu de chance que les administrateurs de ces sites communiquent leurs statistiques de fréquentation, mais en tous cas mon blog continue de connaître une fréquention croissante ; preuve que le Web politique rentre de plus en plus dans les moeurs.

06/03/2011

Parmi les 6 candidats sur Clermont l'Hérault, Alain Cazorla abuse de sa position de Président de Communauté de Communes !

Cela l'a fait sortir de ses gonds à l'issue de l'assemblée communautaire du 2 mars à Aspiran, mais Alain Cazorla ne semble pas mesurer l'usage exceptionnel qu'il fait des outils de communication de la Communauté des Communes alors qu'il est en pleine campagne électorale. Il sait pourtant qu'il est sur le fil du rasoir, et c'est pour cela qu'il n'a pas souhaité annoncer sa candidature aux cantonales le jour des voeux de la communauté de communes, mais la veille à l'occasion d'une simple conférence de presse.

La loi protège en effet les candidats à des élections afin qu'ils soient tous sur un même pied d'égalité. Cela ne permet pas d'occulter la notoriété dont certains disposent au travers de leurs mandats, mais il est demandé à ceux qui détiennent des mandats électifs de mettre la pédale douce en matière de communication. L'article L. 52-1 du Code Electoral précise qu'il "est interdit, à compte du pemier jour du sixième mois précédant le mois où l'élection doit être organisée, soit depuis le 1er septembre 2010, toute campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d'une collectivité sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin".

Or, la séance du Conseil Communautaire à Fontès le 15 décembre 2010 donnait l'occasion à Alain Cazorla d'annoncer l'ouverture du site Web de la CCC pour le 24 décembre (cf. image). Et à la séance suivante du 27 janvier 2011 à Nébian, Alain Cazorla nous resservait une information sur l'ouverture du site (cf. image). Mais pourquoi ouvrir un site Web à moins de trois mois du scrutin des cantonales, alors que cela faisant plus de deux ans que nous l'attendions (cf. etude) et que nous n'étions plus à trois mois près ? Les 65 conseillers communautaires sont autant de relais potentiels pour diffuser ce type d'information, et cela ajoute plus encore au déséquibre des moyens entre les 6 candidats aux cantonales sur Clermont l'Hérault.

Site_Web_CCC.JPG

Or, ce site Web est pleinement opérationnel depuis son ouverture et il multiplie les annonces qui ne sont pas neutres sur la campagne des élections cantonales ! Dèbut janvier 2011, le site Web de la Communauté de Communes publiait un communiqué de presse d'Alain Cazorla, et signé "Conseiller général", pour réagir à la décision du Tribunal Adinistratif de Montpellier à propos du protocole d'accord qu'il avait souligné avec Système U. Ci-après le lien vers ce communiqué de presse : http://www.cc-clermontais.fr/IMG/pdf/La_Salamane_-_jugeme... ; au cas où ce communiqué disparaîtrait du site, j'en ai copié un exemplaire.

Tout récemment, le site Web a fait la promotion d'une opération nouvelle pour la Communauté de Communes : "Passe ton BAFA".; et qui a aussitôt donné lieu à un article dans Midi Libre. Idem pour l'insertion de clauses sociales dans les marchés publics qui a fait l'objet d'une communication spécifique, tout en précisant sur le site que ce n'est qu'une "initiative lancée à titre expérimental". Toutes ces actions sont légitimes sur le fond, mais communiquer dessus en pleine période électorale est inéquitable vis à vis des autres concurrents qui ne bénéficient pas d'une même tribune.

Passe_ton_BAFA.JPG

Paradoxalement, il n'y a pas eu une seule information sur ce site à propos de la concertation publique relative au dossier de création de la ZAC de la Salamane. Or, cette concertation prenait fin le 2 mars 2011 et l'outil médiatique que représente un site Web aurait pu promouvoir cette action de démocratie participative ... Preuve que la communication via ce site Web est très sélective !

Mais je suis aussi intervenu lors de la dernière assemblée communautaire pour reprocher à Alain Cazorla d'avoir instrumentalisé notre intercommunalité pour sa propre campagne électorale, et ceci à propos de son soutien au lycée René Gosse de Clermont l'Hérault qui voit sa Dotation Globale Horaire (DGH) baisser considérablement.

Les conseillers communautaires ont tous été invités à une réunion de travail "exceptionnelle" le 16 février (cf. invitation). Les enseignants du lycée René Gosse et leurs syndicats, les parents d'élèves et leur fédération mais aussi la presse étaient invités à cette "séance de travail exceptionnelle". Et la semaine suivante, les élus de la communauté de communes étaient devant le rectorat pour manifester leur soutien aux enseignants. Cette séance extraordinaire de l'assemblée communautaire qui s'est déroulée de façon tout à fait officielle, avec appel des délégués, n'a pourtant pas fait l'objet d'un procès-verbal ; en tous cas, il n'a pas été remis aux conseillers communautaires lors de la dernière séance du 02 mars.

Je l'ai dit mercredi dernier en assemblée communautaire, c'était la première fois depuis trois ans que nous sommes élus que l'exécutif intercommunal mobilisait ainsi le Conseil sur un sujet d'actualité sur notre territoire. Et pourtant, il n'a pas manqué de sujets mobilisateurs ... Alain Cazorla l'a d'ailleurs reconnu, et il a dit que "Oui, c'est la première fois ...", et il a ajouté "et la dernière !". Je lui ai rétorqué que non ce ne devait pas être la dernière fois parce qu'il faut toujours se battre.

Elus_seance_exceptionnelle_16_02_2011.JPG

Elus_rectorat_24_02_2011.JPG

Le 02 mars à Aspiran, la motion proposée aux conseillers communautaires pour la défense du Lycée René Gosse a obtenue l'unanimité des suffrages. Et dans ce cadre là, c'est tout à fait légitime et je l'ai voté. Mais Alain Cazorla aurait pu déléguer à l'un de ses Vice-Présidents le travail de mobilisation des enseignants et des parents d'élèves ... Le résutat aurait été le même et cela n'aurait pas donné lieu à une suspicion inutile.

Car ne nous trompons pas, je ne réclame pas que des élus qui disposent de mandats comme Bernard Soto et Alain Cazorla cessent de les assumer le temps d'une campagne électorale, mais simplement qu'ils respectent la loi.