Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/01/2013

Bonne et heureuse année 2013 !

A tous ceux qui passez par mon blog ou qui recevez la newsletter, je vous souhaite une année 2013 qui offre à chacun la possibilité de réaliser ses projets. Et pour cela, je vous souhaite surtout une bonne santé à vous et à vos proches. Bon, la santé ça va aussi avec un mode de vie un peu écolo ;-)

J'espère que vous conservez quelques utopies, quelques rêves et quelques intentions qui ne resteront pas de simples velléités. Nous ne pouvons pas tous partir à Notre-Dame-des-Landes comme cette jeune fugueuse avide de liberté et de solidarité concrète, mais si l'envie réside quelque peu en chacun, alors nous devrons faire en sorte que la planète ne devienne pas un immense aéroport émetteur de gaz à effet de serre et dévoreur de terres agricoles.

C'est tout le défi de nos générations (pour ma part j'ai 48 ans) que de réussir à dévier de ce modèle de la mondialisation individualiste et consumériste pour partager plus de liens que de biens. Et la seule raison de tendre vers cette exigence est l'avenir de nos enfants et de leurs enfants.

14:06 Publié dans Actualités, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 2013

25/12/2012

Notre-Dame-des-Landes, la mobilisation doit perdurer pour que ça devienne un conte de Noël ...

C'est Robin des Bois, mais sans Kevin costner ... C'était il y a mille ans dans le Moyen Age anglais, mais ce petit film documentaire sur Notre-Dame-des-Landes nous fait revivre une version moderne de cette fable historique (à voir en plein écran) :

Surtout, n'allumez pas la télé et préférez aller visionner quelques documentaires sur Notre-Dame-des-Landes, il ne tient qu'à nous que l'histoire se finisse en conte de Noël.

A noter que si ces ZADistes n'ont pas de chef, ils ont bien en face d'eux un Prince Jean qui ne recule devant rien pour voir aboutir son projet.

Tous les nobliaux du coin lui sont des affidés historiques, et depuis son nouveau château de Matignon il pensait certainement plier cette affaire en quelques jours ...

 

Prince_Jean.jpg

Et les soldats du Prince Jean-Marc nous font un vrai remake des films de Robin des Bois. Assez patauds, trop lourdement équipés pour évoluer en zone humide dans les bois, et la brutalité est toujours la même :=(

Soldats_du_Prince_Jean_1.jpg

Soldats_du_Prince_Jean_2.jpg

Soldats_du_Prince_Jean_3.jpg

17/12/2012

Depardieu ébranle nos dernières certitudes de patriotisme ...

"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt ..." ; ce proverbe aux origines incertaines trouve toute sa vérité dans l'affaire Depardieu. Et ça fait une bonne semaine que tous les idiots de France, qu'ils soient journalistes, Premier Ministre ou Ministre du Travail n'ont d'yeux que pour cette personnalité qui préfère la douceur fiscale de Néchin à l'ambiance ostentatoire de la rue du Cherche-Midi dans VIème arrondissement de Paris.

Que des joueurs de tennis, que des chanteurs, que des grands patrons, que des pilotes automobiles, que des acteurs ou encore que des footballeurs s'évadent fiscalement, cela fait des années que cela dure sous tous les gouvernements. Il y a quarante ans que Charles Aznavour est parti en Suisse, et il continue d'incarner la chanson française. Idem pour Johnny Halliday, Alain Prost ou encore Guy Forget. Et si la Suisse reste la principale terre européenne d'exil fiscal, la Belgique n'est pas en reste avec de grandes fortunes françaises du monde de l'industrie ou de la finance, mais aussi de nombreuses stars comme Daniel Auteui, Emmanuelle Béart, José Garcia et Dany Boon.

Alors pourquoi le départ de Gérard Depardieu fait-il tant de bruit, alors que celui de Christian Clavier pour Londres est resté si peu commenté ? Surtout que Depardieu est un homme excessif, très loin du gendre idéal, et dont les frasques devraient plutôt inviter à la prudence ... Jean-Marc Ayrault sest ridiculisé en qualifiant la démarche de Depardieu de "minable" ; idem pour Michel Sapin qui évoque à propos de Depardieu "une forme de déchéance personnelle" ! Allez demain faire un sondage sur la popularité de Depardieu, et il est certain que le Premier ministre rend son tablier.

Car plutôt que prendre Depardieu comme bouc-émissaire, la classe politique devrait plutôt se demander comment lutter contre l'évasion fiscale. Et c'est d'ailleurs le rôle d'un Premier ministre ou d'un Ministre que d'éviter les cas particuliers et de n'aborder les problèmes que de façon générale ; ou alors c'est de la communication.

Et la réponse ne peut venir que de l'Europe elle-même. L'Espagne, l'Italie ou l'Allemagne ont eux aussi leurs évadés fiscaux dans les mêmes catégories de population, alors pourquoi ne pas s'attaquer ensemble à ce mal ? Et puis en se focalisant sur quelques célébrités, on évite de parler de toutes les entreprises qui font de l'optimisation fiscale ... Bref, on noie le poisson.

A Doha, Nicolas Sarkozy a fait cette semaine l'apologie de la compétition internationale. En même temps, les sociaux-démocrates français se résignent à s'adapter à la mondialisation. Alors comment les plus jeunes peuvent encore appréhender la notion de patriotisme ? New-York est derrière une porte du terminal 2E d'un grand aéroport du Val d'Oise, et prendre l'avion pour voyager ou pour le travail rend nos frontières bien désuettes. Qui se reconnaît encore dans l'inscription qui est sur le fronton du Panthéon : "Aux grands hommes, la patrie reconnaissante" ? Et là on évoque Victor Hugo, Jean-Jacques Rousseau, Voltaire, Emile Zola, Jean Jaurès. Jean Jaurès et Jean Moulin ! Ce patrimoine historique donne du sens au patriotisme, mais ces hommes-là deviennent surtout de grands inconnus. Et il ne faudrait pas grand chose pour s'associer au pessimisme de Michel Onfray qui annonce la fin de l'Occident, la fin d'une civilisation fondée sur les Lumières.

Le départ de Depardieu à Néchin en Belgique doit nous interroger collectivement sur le futur que nous voulons donner à la France et à l'Europe, sur quelles valeurs fondamentales et avec quelles règles de vie commune. Ou alors c'est le chacun pour soi généralisé ...