Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/06/2012

Quelle alternative au béton en Coeur d'Hérault ?

Maintenant que la plate-forme logistique du groupe Système U sort de terre et qu'elle s'offre à nos yeux, j'entends de plus en plus de gens me dire que "c'est moche" ... Il y a les vignes, et puis au loin cet immense bâtiment qui tranche dans le paysage, mais aussi dans l'histoire de ce territoire.

Photo0223.jpg

Cette note me permet de faire le lien avec la précédente sur la "croissance économique durable". Oui, la Salamane incarne bien ce modèle pour lequel la nature n'est qu'une ressource dans la main de l'homme. Le ruban bitumeux d'une autoroute, des camions et des plates-formes logistiques, est-ce là le seul projet de société que l'on puisse transmettre à nos enfants ?

Photo0229.jpg

Mercredi prochain, le Conseil Communautaire votera la vente d'une parcelle de 2,5 ha de la ZAC de la Salamane à la société SOCAH de Clermont l'Hérault pour y implanter un entrepôt. Ce type d'activité semble être la seule perspective qui soit portée par la Communauté de Communes ; c'est déprimant !

Mais à quelques kilomètres de là, au lieu-dit Cambous au bord de la Lergue entre Brignac et St-André de Sangonis, une agricultrice installée depuis le début de l'année organisait ce week-end une journée portes ouvertes pour faire découvrir son exploitation et ses produits bio. Elsa a acheté cette parcelle de 2 ha, dont elle n'exploite aujourd'hui qu'un demi hectare ; elle vend ses produits sur site le vendredi après-midi.

Photo0220.jpg

Ce projet est-il meilleur que celui de la Salamane ? Ca dépend selon quels critères, mais pourquoi rendre ces deux projets antagonistes ? Pourquoi les communes, les communautés de communes et le Pays Coeur d'Hérault ne s'engagent-ils pas résolument dans un soutien opérationnel de l'agriculture ? Que ce soit sur le volet foncier, sur l'accompagnement commercial ou encore sur le financement des structures d'aide à l'installation, cette filière agricole doit être promue fortement.

26/05/2012

Un pavillon bleu sur le Salagou, bravo à la commune de Clermont l'Hérault !

Je l'ai évoqué ici sur mon blog il y a deux ans et je l'ai abordé sur sein du Syndicat de Gestion du Salagou où je siège, le lac du Salagou disposait de tous les critères pour obtenir un label Pavillon bleu ; je me félicite donc que le dossier déposé par la commune de Clermont l'Hérault ait abouti.

Ce Pavillon bleu est avant tout le témoignage de la qualité environnementale du site et il rend hommage à tous ceux qui oeuvrent au quotidien pour que le lac du Salagou conserve ses caractéristiques qui en font un site classé et attractif. Et sur le plan touristique, ce label va bénéficier à un secteur économique très dynamique en Coeur d'Hérault.

Il reste désormais à toutes les communes du Salagou de déposer un dossier, car ce label ne peut pas être attribué à un site dans son ensemble.

02/04/2012

Gaz de schiste : les pétroliers sont toujours à l'affût, le gouvernement cache [mal] son jeu, et la résistance se structure ...

2010 et 2011 sont les deux années pendant lesquelles les associations environnementales et la presse ont révélé que le Gouvernement avait accordé des permis d'explorer du gaz de schiste (Carte d'exploration des Gaz de Schiste). Mais le Gouvernement de Sarkozy et NKM a très vite revu sa copie devant la réprobration générale. Le film GazLand a témoigné des dégâts occasionnés par la fracturation hydraulique, les conséquences sur la qualité de l'eau étant inacceptables.

Au final, l'UMP a voté au Parlement au printemps 2011 un moratoire contre cette technique de fracturation hydraulique, et le Gouvernement a abrogé à l'automne 2011 trois permis d'explorer (le permis de Nant contre lequel José Bové avait réveillé le Larzac, le permis de Montélimar et le permis de Villeneuve-de-Berg).

Mais l'ancienne ministre de l'Ecologie a laissé leur chance aux groupes pétroliers qui disposent encore d'un permis d'explorer. Le Gouvernement autorisait ces sociétés à explorer à condition d'employer des techniques moins dévastatrices pour l'environnement que la fracturation hydraulique.

Et c'est le cas de la société Lundin qui possède jusqu'en 2014 un permis d'explorer le sous-sol des Plaines du Languedoc.

languedocpop.JPG

Dans l'Hérault, les communes concernées par ce permis sont : Abeilhan, Adissan, Agde, Agel, Aigne, Aiguesvives, Alignan du vent, Aumes, Autignac, Azillanet, Babeau, Bassan, Beaufort, Belarga, Bessan, Beziers, Boujan sur libron, Campagnan, Capestang, Castelnau de guers, causses et veyran, caussiniojouls, caux, cazedarnes, cazouls, cers, cessenon, cesseras, Colombiers, Corneilhan, Coulobres, Creissan, Cruzy, Escales, Espondeilhan, Faugères, Floransac, Fontes, Fouzilhon, Gabian, Laurens, Lespignan, Lezignan, Lieuran, Lignan, Magalas, Maraussan, Margon, Marseillan, Maureilhan, Minerve, Montady, Montagnac, Montblanc, Montels, Montouliers, Murviels-lèz-béziers, Neffiès, Nézignan L’Evêque, Nissans lez Ensérune, Nizas, Olonzac, Oupia, Pailhes, Paulhan, Pezenas, Pierrerue, Poilhes, Pomérols, Portiragnès, Pouzolles, Prades sur Vernazobre, Puimisson, Puissalicon, Puisserguier, Quarante, Roquessels, Roujan, Saint Chinian, Saint Pons de Mauchiens, Saint Thibery, Saint-Genies de Fontedit, Saint-Jean-de-Minervois, Sauvian, Serignan, Servian, Thezan les Béziers, Tourbes, Usclas d’Hérault, Vailhan, Valras-Plage, Valros, Vendres, Vias, Villeneuve les Béziers, Villespassans

Dans l'Aude, on trouve : Argeliers, Argens-Minervois, Armissan (La Clape), Assignan, Bages, Bagès, Bizanet, Bize-Minervois, Boutenac, Canet, Conilhac-Corbières, Coursan, Cruscades, Cuxac d’Aude, Fabrezan, Ferrals les Corbières, Fleury d’Aude, Ginestas, Gruissan, Homps, Lézignan-Corbières, Luc-sur-Orbieu, Mailhac, Marcorignan, Mirepeisset, Montredon des Corbières, Moussan, Narbonne, Névian, Ornaisons, Ouveillan, Paraza, Pouzols-Minervois, Raissac d’Aude, Saint-André-de-Roquelongue, Saint-Marcel sur Aude, Saint-Nazaire d’Aude, Sainte Valiere, Sallèles d’Aude, Salles d’Aude, Tourouzelle, Ventenac en Minervois, Villedaigne, Vinassan

Il est donc urgent que des collectifs se montent dans toutes ces communes, qu'ils se fassent connaître et qu'ils mobilisent autour d'eux. Il est très important aussi que les conseils municipaux concernés votent des motions interdisant la fracturation hydraulique ou toute autre exploration minière qui pollue ou qui déstabilise l'environnement de façon irréversible.

Quelques liens sur le Web pour approfondir la question :
- http://gazschiste.wordpress.com/
- http://www.pasdegazdeschistes.rd-h.fr/
- http://cdurable.info/Gaz-de-schiste-France-moratoire-peti...
- http://nofrackingfrance.fr/