Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/11/2012

Pour Nicolas Hulot, «Notre-Dame-des-Landes est un investissement archaïque»

Y a-t-il un seul argument favorable à ce projet d'aéroport qui tienne la route ? Depuis plusieurs mois, pas un seul politique n'a plaidé sur le fond en faveur du projet. L'unique leitmotiv est de dire que les collectivités locales ont voté à plusieurs reprises pour ce projet et que force revient donc à la loi ... Intellectuellement, c'est le niveau zéro du débat. Et démocratiquement parlant, c'est une régression qui nous fait revenir à avant la révolution française !

Mais je préfère laisser la parole à Nicolas Hulot qui s'exprimait dans le Parisien :

[...]

Comment sortir de l’impasse à Notre-Dame-des-Landes ?

NICOLAS HULOT. Je n’ai pas de recette miracle mais je pense qu’il faut sortir des postures jusqu’aux boutistes de part et d’autre. Arrêtons de caricaturer ce combat en le réduisant à une bataille entre progressistes et obscurantistes. Il y a un vrai mouvement citoyen contre cet aéroport qui rassemble des jeunes, le monde paysan, des écologistes et beaucoup de personnes soucieuses de construire une société différente. C’est l’expression d’un vrai désarroi. Je trouve affligeant qu’au XXIème siècle, on envoie des forces de l’ordre face à des jeunes et des paysans qui se battent contre ce projet. Donnons-nous du temps pour écouter sincèrement les arguments, y compris économiques, et nommons un médiateur qui soit une autorité incontestable. Il n’y a pas d’urgence à faire cet aéroport, alors remettons les choses à plat.

 

Le grand-ouest a-t-il besoin de ce nouvel aéroport ?
Dans la région, je note qu’il y en a déjà un à Rennes, un à Lorient, un autre quasi inutilisé à Angers qui n’est pas optimisé et l’actuel aéroport de Nantes qui ne fermera pas car Airbus n’en déménagera pas. La conviction de ceux qui défendent Notre-Dame-des-Landes est sincère...mais obsolète. Ce projet a été pensé il y a plus de quarante ans à un moment où le trafic aérien était en expansion, où le baril de pétrole ne coûtait que quelques dollars et où il n’y avait pas de problème de réchauffement climatique. Aujourd’hui, le monde a changé et on s’obstine à l’ignorer. Maudits soient les yeux fermés ! L’aéroport et ses accès coûteront au final plus d’un milliard d’euros. Non seulement ce sont des investissements d’hier mais il y a d’autres priorités, surtout si la France veut respecter ses engagements en matière de réduction des gaz à effet de serre.

 

Que dites-vous à Jean-Marc Ayrault qui soutient personnellement ce projet ?
Je ne lui jette pas la pierre et j’entends ses arguments mais il n’a pas la bonne grille de lecture. A la conférence environnementale, en septembre, le Premier ministre avait parlé de « zéro artificialisation des sols » et j’avais dit bravo. Cela signifie que lorsque l’on sacrifie des terres agricoles, devenues rares et précieuses, il faut être sûr que ça corresponde bien aux besoins d’aujourd’hui. Je dis à l’ensemble des interlocuteurs qu’il faut sortir des dogmes et des crispations et se remettre tous autour de la table. En période de crise économique et écologique, il y a des choix à faire. Notre-Dame-des-Landes est un investissement archaïque qui sacrifie l’avenir à des intérêts à court terme.

[...]

20/11/2012

Réchauffement climatique, la Banque mondiale tire le signal d'alarme !

Le quotidien Les Echos reprend les conclusions du rapport de la Banque mondiale sur les conséquences du réchauffement climatique, et c'est peu dire qu'elles sont alarmantes ... Les Etats se sont engagés, au fil des conférences internationales, à limiter à +2°C l'augmentation de la température d'ici la fin du siècle, mais la Banque mondiale estime que cette augmentation pourrait être de +4°C d'ici 2060 si les Etats ne traduisent pas leurs engagements en des actes concrets !

Une telle hausse de la température aurait principalement des conséquences funestes pour les pays les plus pauvres ou les plus peuplés, ceux qui auraient du mal à lutter contre la baisse des productions agricoles, contre la montée du niveau de la mer (entre 0,5 et 1 mètre), contre une plus grande difficulté d'accéder à l'eau potable, etc. 44% des surfaces agricoles pourraient être affectées par des sécheresses contre 15,4% aujourd'hui. 43% de la population mondiale serait confrontée à un manque d'eau en 2080 contre 28% en 2012.

Un tel scénario serait synonyme de déplacements humains massifs, et donc de conflits meurtriers. Si New-York envisage déjà de construire des digues pour protéger Manhattan, sans que les Etats-Unis ne renoncent à leur arrogante  "American way of life", tous les pays du monde n'ont pas de tels moyens !

Je ne doute pas que quelques cyniques envisagent cette issue climatique comme une très Darwinienne sélection naturelle, sauf qu'elle n'a rien de naturel du tout. Les projections établies par l'ONU envisagent une possible chute de la population mondiale d'ici 2100, mais ce serait dans ces conditions un crime collectif contre l'humanité !

World-Population-1800-2100.jpg

30/10/2012

Notre-Dame-des-Landes, un projet qui pourrait faire tomber Ayrault ...

Jean-Marc Ayrault et ses ministres sont dans la tourmente, les non-choix économiques s'ajoutant aux couacs sur-médiatisés. Aussi, est-il vraiment opportun en même temps de se mettre à dos les écologistes en engageant une épreuve de force autour du site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes ? Depuis quelques semaines, les forces de l'ordre expulsent et détruisent tous les lieux de résisance à ce projet totalement anachronique.

Autour de Nantes, les élus socialistes s'enlisent dans un entêtement qui scelle le divorce avec des populations arc-boutées contre cet aéroport dont l'idée date du Concorde ... Il est intéressant de lire cette lettre qu'un ami de promotion de l'ENA de François Hollande adresse au Président de la République, c'est une véritable bouée de sauvetage avant naufrage ...

La lettre de Monsieur Patrick Warin, énarque et ancien directeur à la Caisse des Dépôts et Consignations qui s'indigne : télécharger en  PDF.