Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/07/2013

Edward Snowden, lanceur d'alerte abandonné par une communauté internationale vassale des Etats-unis

C'est un informaticien de 30 ans qui a révélé début juin les rouages d'un dispositif d'espionnage qui permettait aux grandes oreilles de la NSA et de la CIA d'intercepter toutes les communications sur la toile, c'est le programme PRISM, autorisé et financé par l'administration US. Les sources espionnées sont sur les serveurs et sur les infrastructures de Microsoft (espionné depuis septembre 2007), d'Apple (depuis octobre 2012), de Google (depuis janvier 2009), de Facebook (depuis juin 2009), de Youtube (depuis septembre 2010), de Skype (février 2011), de Yahoo (depuis mars 2008), ... et les informations recueillies par le FBI portent sur des emails, des vidéos, des photos, des fichiers, des vidéo-conférences, des échanges téléphoniques numériques, ... et le tout allant alimenter d'immenses bases d'informations exploitées par les services secrets.

Mais l'appétit d'informations des agences américaines ne se limite pas au seul territoire US où les attentats du 11 septembre 2001 ont eu pour conséquence de mettre tout le monde sous surveillance, et avec d'ailleurs une certaine tolérance de la part des américains eux-mêmes. Mais les Britanniques aussi ont trempé dans ce mauvais scénario d'espionnage qui s'est développé à l'échelle mondiale. Pire, les conversations privées de diplomates, d'industriels et de chefs d'États européens, au sein de leurs bâtiments diplomatiques ainsi qu'au siège de l'ONU ou lors des G20 faisaient l'objet d'écoutes. C'est ce qu'Edward Snowden a dévoilé à des journaux pendant le mois de juin, depuis Hong Kong, et il est désormais poursuivi par l'administration américaine pour espionnage et pour vol. Réfugié en zone de transit international à l'aéroport de Moscou, Edward Snowden cherche un asile politique.

edward snowden,barack obama,françois hollande,evo morales  edward snowden,barack obama,françois hollande,evo morales  edward snowden,barack obama,françois hollande,evo morales  

Le Président des USA, Barack Obama, et ses services resserrent l'étau autour de ce malheureux Edward qui n'a pas supporté les couleuvres qu'il devait avaler ; peut-ètre était-il plus idéaliste qu'espion. Mais quand le big boss de la World Company veut quelque chose, alors la diplomatie internationale se met au diapason. Mais plus question de défendre des valeurs universelles, plus question de défendre le pot de terre contre le pot de fer, ou David contre Goliath, ce sont seulement les enjeux financiers et économiques qui priment !

L'aventure aérienne du Président Bolivien Evo Morales en est la démonstration. Et c'est à Vienne que l'avion du Président Bolivien a été stoppé ! Vienne, qu'elle ironie ... Car c'est à Vienne qu'a été signé en 1961 la convention fixant le droit des relations diplomatiques entre Etats Membres. Cette Convention précisait les privilèges attachés au transport des membres des corps diplomatiques et chefs d'Etat : "liberté absolue et devoir de faciliter leurs déplacements".

Ainsi, ni la France, ni l'Espagne, ni l'Italie et ni le Portugal n'avaient le droit d'interdire leur espace aérien à l'avion présidentiel. Le Président Moralès qui revenait d'une réunion des pays producteurs de gaz naturel à Moscou a ainsi été obligé d'attérir à Vienne. Et qu'il ait transporté Edward Snowden a son bord ou n'importe quoi d'autre, rien ne légitimait qu'il lui soit demandé de montrer patte blanche. Mais l'ombre de Barack Obama était sur l'Europe de l'Ouest ce mardi 2 juillet et nos valeureux chefs d'Etat ont fait preuve d'autorité :=(

edward snowden,barack obama,françois hollande,evo morales

Le gouvernement Bolivien a saisi le Secrétariat de l'ONU ainsi que l'Association Internationale des Transports Aériens (IATA) pour atteinte groupée au droit international de la part des quatre mousquetaires d'Europe du sud. Si cette démarche devait rester sans réponse, il vaudrait mieux que notre François national évite l'espace aérien d'Amérique Latine, il pourrait être contraint à des escales forcées à La Paz ou à Caracas.

Mais pendant qu'Edward Snowden reste en escale à Moscou, cherchant un pays qui ait, non pas le courage mais simplement le geste humaniste de lui accorder l'asile, le Parlement européen a voté aujourd'hui le début des négociations sur le traité commercial transatlantique dès lundi prochain. Américains et Européens prendront le temps lundi de faire un peu de mise en scène sur l'épisode de l'espionnage, mais le business n'attend pas ! Et une fois de plus, la Chancelière Angela lancée dans sa dynamique de campagne électorale a facilement imposé son point de vue au Président François qui patauge de plus en plus.

Mais déplaire aux puissants et devoir partir en exil sont des moments que d'illustres personnages français ont connu ; je pense à Voltaire qui a fuit la France après quelques écrits où il vantait la Liberté avant même que la République en ait fait sa devise. L'exil de Victor Hugo, opposant politique de Napoléon III au milieu du 19ème siècle, lui a donné l'occasion de poursuivre son oeuvre littéraire. De nos jours, les seuls exilés ne sont plus que fiscaux ;-)

28/04/2013

Ce 28 avril, la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation

Les médias n'en parlent pas, ils préfèrent nous asséner leurs actualités ; leurs articles et leurs reportages qui font de l'audience. Mais ce dernier dimanche du mois d'avril est depuis bientôt 60 ans la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation (cf. loi du 15 avril 1954).

Cette commémoration n'est pas anodine dans le contexte actuel où des personnes sont victimes de violences pour leurs croyances ou leurs choix de vie. L'assassinat de trois enfants juifs de 4, 6 et 8 ans le 19 mars 2012 dans l'école Otzar Hatorah de Toulouse par un jeune islamiste radicalisé nous rappelle que la haine peut encore produire des atrocités, et que le devoir de mémoire s'impose encore et toujours.

Certaines mairies ont diffusé "Nuit et brouillard" à l'occasion des cérémonies de ce 28 avril 2013. Cette chanson qu'interprète remarquablement Jean Ferrat vaut mille discours :

26/04/2013

François Hollande n'a de gauche que sa façon de conduire la France.

Ce jeudi à Vénissieux, l'huissier qui s'est introduit dans le domicile d'une locataire de 70 ans pour procéder à son expulsion s'est retrouvé face à une personne pendue à la porte de sa chambre. Malgré de nombreuses offres de logements et des propositions de rendez-vous de la mairie, cette femme âgée n'a jamais répondu aux institutionnels.

Lundi soir, c'est Pierre Azelvandre, un militant anti-OGM qui avait participé à la destruction de ceps de vignes transgéniques à l'INRA de Colmar en septembre 2009 qui s'est suicidé avec une arme à feu. Il avait gagné une manche en obtenant de la Cour européenne de justice que les lieux de dissémination des OGM ne restent plus confidentiels (cf. procédure), mais la Cour d'appel de Colmar l'avait ensuite lourdement sanctionné (prison avec sursis et 55.000 € de pénalités diverses).

En début de semaine encore, c'est un salarié de l'usine Renault de Cléon qui s'est donné la mort sur son lieu de travail. Employé chez Renault depuis 13 ans, ce trentenaire ne supportaint plus les pressions morales de son employeur, et l'issue des grèves contre l'accord compétitivité-emploi ont accentué le sentiment d'échec social.

Silhouettes-noires.gif

 

Ces actes désespérés finissent par se banaliser ; ils alimentent les colonnes des médias et quelques chroniques journaleuses. Mais ces victimes colatérales de la mondialisation économique se dénombrent de façon bien plus obscène que les victimes civiles et militaires des guerres. La guerre économique que nous subissons toujours plus cruellement fait endurer un véritable calvaire aux plus faibles, aux plus isolés et à tous ceux qui mesurent jour après jour que leur vie n'a plus de sens.

Tous ces suicides ne doivent pas occulter le nombre grandissant des personnes qui luttent pour survivre dans une société qui n'a jamais été aussi riche. La richesse de la France à doublé en trente ans ; Coluche a créé les Resto du Coeur en 1985, mais ce doublement du PIB n'a pas profité à ceux qui en avaient besoin.

Et c'est dans ce contexte que l'Elysée exige des parlementaires socialistes de ne pas voter le projet de loi communiste qui amnistie pénalement les militants syndicaux des dégâts occasionnés lors des manifestations. Alors que les ministres du gouvernement Ayrault avaient soutenu le texte communiste au Sénat, le gouvernement fait volte-face à l'Assemblée Nationale ; l'amnistie sociale qui se voulait un message de soutien aux mouvements ouvriers se réduirait désormais à une loi sur les cas d'insoumission aux prélèvements génétiques ... A noter que l'amnistie ne concerne pas le volet civil et que les personnes qui occasionnent des dégâts restent passibles de dédommagements financiers, mais plus à des peines de prison et à des peines d'inégibilité comme on le constate souvent.

François Hollande a décidé de donner 20 milliards d'euros par an aux chefs d'entreprise (cf. CICE), sans aucune contrepartie, et en même temps il se détourne du peuple. Son CICE va donner 25 M€ à Arcelor Mittal ou encore 47 M€ à Sanofi, des parangons de vertu sociale ... Faudrait que pépère se réveille, les nations occidentales sont depuis trois décennies en baisse constante de croissance économique, et il est urgent de changer de modèle. Mais peut-être faudra-t-il d'abord changer nos dirigeants.