Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/06/2018

Subventions aux associations locales, comment utiliser efficacement les deniers publics ?

J'évoquais dans une précédente note les subventions attribuées mercredi 30 mai par la Communauté de communes du Clermontais aux associations dans les domaines du développement agricole (sic), de la culture et du tourisme ; le lendemain en Conseil municipal nous votions les subventions aux associations de la commune. Et tout comme je l'avais pour le tableau des subventions intercommunales, j'ai ici aussi effectué un rappel des subventions versées depuis 2008 (cf. tableau pour Paulhan).

Un premier constat est que le nombre d'associations est stable sur Paulhan, autour d'une quarantaine depuis 10 ans. Ensuite il est intéressant de classer ces aides plus finement que ne le fait la mairie. En effet, les subventions sont classées et traitées par les trois commissions municipales de l’Éducation, du Sport et de la Culture, mais c'est un prisme bien trop réducteur.

associations-2.jpg

Un point à souligner, c'est que les subventions aux associations ou aux actions de solidarité sont gérées par le CCAS ; cela concerne le Secours Populaire, le Secours Catholique, la Croix-Rouge, le Mamobile, le CLIC Repérage, le Fonds de Solidarité Logement (FSL), la Banque alimentaire, les Jardins solidaires, le CLLAJ Cœur d'Hérault, la Ligue contre le cancer, Terre contact, etc. Le CCAS y consacre environ 15 000 €, quand la mairie réserve 60 000 € pour toutes les autres associations. Cette séparation était très hermétique jusqu'à ces dernières années, et il est étonnant que le budget de la commune abonde désormais des associations caritatives.

Une singularité qui n'apparaît pas clairement dans le classement municipal, ce sont les aides aux associations d'entrepreneurs. Sans les exclure du soutien financier de la mairie, il est important de bien les distinguer de toutes les autres associations, car leurs membres sont des entreprises. Elles n'ont pas nécessairement besoin des 150 € pour leur fonctionnement, mais la commune doit permettre à leurs membres de développer leurs activités professionnelles.

Mais plus globalement, et ce n'est pas spécifique à la mairie de Paulhan aujourd'hui, les subventions aux associations s'inscrivent dans une histoire locale que personne n'ose vraiment bouleverser. Par exemple, cela n'étonne personne que l'on verse 3 500 € de subvention à une association qui s'occupe des chats errants, et trois fois moins à une association comme le Secours Populaire qui vient en aide aux plus démunis de nos concitoyens ? Et là ma réponse est qu'il faudrait donner plutôt trois fois plus aux associations caritatives que de toujours vouloir niveler par le bas.

Le maire de Paulhan a promis qu'il réunirait prochainement un Conseil municipal privé afin d'étudier une affectation plus efficace des aides de la commune. Mais a-t-il la même perception des enjeux que ce que je viens d'énoncer ? A suivre.

23:53 Publié dans Paulhan | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire