Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/05/2018

CCC - Vente des établissements Salasc et subventions 2018, c'est non ! Enfin, pour moi ...

Ce mercredi 30 mai en Conseil communautaire du Clermontais, je me suis abstenu sur deux points de l'ordre du jour, le premier concernait le Programme Régional de Santé Occitanie 2018-2022 et le second la charte forestière du territoire du Cœur d'Hérault. Pourquoi m'être abstenu alors que ce sont des projets pour lesquels j'avais voté pour au Syndicat de Développement (SYDEL) du Pays Cœur d'Hérault ? Et bien parce que voilà des dossiers très importants pour l'avenir de notre territoire, mais sur lesquels la Communauté de communes du Clermontais se contente simplement d'un bref exposé en assemblée et d'un vote de godillots. On ne peut pas souhaiter le maintien de la maison médicale de garde, la transformation de l'UMUPS en SMUR et le développement d'offres de soin conformes aux besoins spécifiques du Clermontais, et ne pas passer plus de deux minutes sur le PRS et sur les futurs avenants du Contrat local de santé du Cœur d'Hérault ... On ne peut pas promouvoir un agenda 21 local sur le Clermontais et ne pas consacrer plus de deux minutes en assemblée au potentiel du bois pour l'énergie, pour la construction ou pour le stockage du carbone ...

J'ai voté contre la vente des établissements Salasc au groupe Première Pierre pour seulement 400 k€, alors qu'en 2009 la CCC y avait investi 840 511 €. La délibération du 29 avril 2009 portait sur une transaction de 830 k€, mais l'opération n°146 du budget général y ajoutait d'autres frais annexes pour atteindre 840 k€. Or, d'une part cette vente à perte n'est pas un acte de bonne gestion patrimoniale, et d'autre part vendre un bâtiment en plein cœur de Clermont-l'Hérault à 115 € le mètre-carré c'est bradé. Comme le rappelait Christian Bilhac, lorsque l'actuel siège de la Communauté de communes à été acquis, les services communautaires n'occupaient que l'étage du bâtiment principal. Désormais, il faut pousser les murs ... Cette vente du bâtiment Salasc est donc une erreur.

J'ai aussi voté contre l'attribution des subventions aux associations, parce que comme l'indiquait Alain Blanquer « elles ne rencontrent plus l'intérêt communautaire ». Il pointait surtout les Nuits du vin, où le volet festif l'emporte largement sur la promotion de la viticulture. Par exemple à Paulhan où la Nuit du vin était organisée par l'Association des viticulteurs depuis plus de 10 ans, en partenariat avec Clochers et Terroirs, cette année elle est organisée par le Comité des fêtes ... Marie Passieux faisait d'ailleurs remarquer que sur Clermont-l'Hérault l'aide n'était que de 1 000 € pour faire une véritable promotion du vin, alors que dans les autres communes où le volet festif est plus marqué la CCC attribuait 3 000 € ; la différence pour faire la fête. Nous avions eu ce débat en commission des affaires générales de la CCC le 23 mai, et devant les réticences des élus le président Lacroix se disait prêt à suspendre ces subventions-là. Mais tout le monde s'est accordé sur un consensus, à savoir de fixer des règles plus rigoureuses pour l'année prochaine ... Sauf, comme le précisait Christian Bilhac, que le même constat avait été fait l'an dernier et que nous avions reçu les mêmes remarques de la tribune :=(

Nuit_du_Vin_2014_Paulhan.JPG

Denis Mallet avait fait ce même constat en début de mandat, et il avait tenté d'y mettre un peu plus de cohérence avec les compétences de la Communauté de communes ; avec par exemple des appels à projets pour que les associations s'inscrivent véritablement dans l'intérêt communautaire. Et de guerre lasse, il avait laissé tomber ; il n'avait pas été suivi par l'exécutif communautaire.

Le tableau des subventions accordées depuis 2014 (cf. tableau en version PDF) évoque plus des rentes annuelles que des aides conjoncturelles. A noter en 2018 un changement dans les aides pour les festivals, la Communauté de communes a inscrit 30 k€ dans son budget pour que le théâtre Le Sillon accompagne les quatre principales manifestations du Clermontais à Mourèze, Villeneuvette et Paulhan, sur la base d'un cahier des charges très exigeant ; mais en contre-partie le théâtre apporte un soutien technique ainsi qu'une aide à la programmation. Et il est simplement dommage que ce progrès soit plombé par des aides nouvelles pour des fêtes locales à Canet, Nébian et Paulhan.

Photo_CCC.jpg

22:58 Publié dans CCC | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci pour vos informations. Elles sont très intéressantes car elles éclairent sur les compétences de nos élus lorsqu'il s'agit du bien commun et non des intérêts particuliers. On peut comprendre le découragement de Denis Mallet. Mais quel dommage !

Écrit par : Danielle Béaur | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire