Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/12/2017

2018, ne nous laissons pas dicter des comportements d'achat qui accélèreraient le délitement de notre pacte social !

La fréquentation des grandes surfaces en ces périodes de fêtes, et donc de frénésie d'achats, témoigne d'un attrait croissant pour les bornes de paiement autonomes, sans personnel de caisse. Ce qui est proposé aux clients est un service plus rapide pour passer quelques sacs de courses ... Mais alors que les agents de caisse représentent un quart des dépenses en personnels pour la grande distribution, leur remplacement par de nouvelles technologies est évidemment un horizon qui permettra de distribuer plus de dividendes aux actionnaires.

Carrefour.jpg

Les grandes surfaces font des économies substantielles en laissant à leurs clients le soin de prendre la place d'un agent de caisse, or chacun aura remarqué qu'aucun rabais n'est appliqué sur le ticket final. Et c'est là un mécanisme systématique dans la vente ou dans le service dématérialisé, on nous vend de la liberté ou des gains de temps sous couvert de réduire les effectifs de l'entreprise sans que cela ne se répercute sur la facture du client. Que vous preniez un billet de train depuis votre application Smartphone ou au guichet de la SNCF, le prix est le même. Même auprès de sa banque où nous réalisons en ligne les opérations effectuées par le passé par du personnel de banque (commande de chéquier, virement, édition d'un relevé bancaire, ...), et bien les frais des services bancaires n'ont pas baissé pour autant.

Auchan.jpg

Concernant la distribution alimentaire, en grande surface comme en supérette, les paiements sans personnel en caisse font l'objet de recherches, d'expérimentations et mêmes de déploiements opérationnels. La puce RFID est sur les rangs pour remplacer le code-barres, et là c'est une lecture radio automatique de tout un charriot de courses au passage d'une borne où le client n'aura plus qu'à payer par carte. De tels dispositifs voient le jour dans des pays moins développés et en forte croissance, comme la Chine, car ils sont plus faciles à mettre en place en partant de rien. En France, cette inflation d'automatisation se heurte à l'opposition des syndicats.

Leclerc.JPG

Le remplacement de personnels par des machines conduit en premier lieu à mettre toujours plus de personnes au chômage, et par effet de bord cela réduit les cotisations de l'employeur et des salariés à la Sécurité Sociale.  Dans un système équilibré et solidaire, le législateur devrait imposer à une entreprise qui remplace des employés par des machines de continuer à verser le même montant de cotisations sociales à la Sécu, avec comme politique sociale complémentaire de verser des indemnités à celles et ceux qui sont en dehors de l'emploi.

super-u.jpgNos comportements d'achat ont aujourd'hui plus de poids que nos bulletins de vote ; c'est regrettable, mais c'est comme ça.

Et si nous ne voulons pas devenir des citoyens-consommateurs soumis aux délires d'entrepreneurs de la grande distribution, préférant que nos voisins, que nos amis, que nos parents et que nos petits-enfants aient un emploi qui subvienne à tous leurs besoins, alors nous pouvons le décider. Voilà une décision très simple à prendre pour 2018 ; fuir toutes ces bornes sans agent, et ne pas céder aux sirènes d'un consumérisme sans limite.

Dans leurs cartons, ces leaders de la distribution alimentaire prévoient déjà des magasins sans aucun personnel. On y entrera avec une application Smartphone pour s'identifier. Et puis la même application Smartphone va scanner tous les codes-barres pour constituer un panier virtuel ; une simple pesée du vrai panier suffira pour contrôler la concordance des deux. Demain, c'est la puce RFID qui effectuera automatiquement le calcul du prix total du panier ... Et ces magasins seront ouverts 24H/24 et 365J/an, pour des besoins que nous n'avons pas aujourd'hui, mais que la publicité nous apprendra à rendre indispensables.

Une revendication responsable est d'exiger du gouvernement et du Parlement de penser l'automatisation de nos actes d'achat (en ligne, en magasin, en drive, ...) dans un équilibre social pérenne. Toute innovation technologique qui profite aux entreprises tout en réduisant la masse salariale doit être compensée auprès de la Sécu. Et pour les entreprises nouvelles qui se créent sur un modèle dématérialisé, il faut évaluer la perte pour la Sécu et imposer une compensation. Tant que cette revendication ne sera pas entendue puis prise en compte dans les projets de loi de finance, du budget de l’État comme de la Sécurité Sociale, alors opposons-nous à ces innovations dans nos comportements d'achat. De toutes façons ce modèle n'a pas d'avenir car le pouvoir d'achat de la majorité des français ne leur permettra bientôt plus de faire des achats ...

23:11 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Un reportage de France 2 sur le même sujet :
https://resistanceauthentique.net/2017/09/28/cest-fait-auchan-vient-douvrir-des-magasins-automatiques-sans-employe-ouverts-24h24/

Écrit par : Bernard DAVID | 28/12/2017

Les commentaires sont fermés.