Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/09/2017

Bilan de mi-mandat, le maire de Paulhan n'a pas d'autres actions à présenter que celles de ... son prédécesseur :=(

Dans l'édition de Midi Libre du 30 août (cliquer sur l'image ci-dessous pour l'agrandir), Claude Valéro a présenté son bilan de mi-mandat. C'est là un exercice classique pour un maire, mais encore faut-il avoir de la matière ... et savoir « rendre à César ce qui appartient à César ».

ML_30_08_2017_Bilan_Valero_Mi_Mandat.jpg

Si dans le domaine de la sécurité les engagement de campagne ont bien été tenus (caméras et renforcement de la police municipale), j'ai été surpris de lire comme engagements tenus les « animations à la piscine », « la mise à disposition de la salle des jeunes aux associations », des « conférences à thème » et des « rencontres intergénérationnelles à l’EHPAD » ; tout cela se faisait déjà au mandat précédent de Bernard Soto. Quant au maintien des « bébés lecteurs », nous n’en trouvons aucune communication sur le site Web de la bibliothèque Jeanne Grizard, et pour cause, l’association porteuse de cette action phare, l’association « Boulevard de la Liberté », a cessé de fonctionner en 2015.

Sur les équipements publics, l’achat de la gare avait été voté et financé en mars 2014 après que la Communauté de communes ait renoncé à faire cette acquisition, mais qu’elle a pourtant faite pour la gare de Clermont-l’Hérault. Par contre, c'est le projet de « logements sociaux » à la gare qui est toujours dans les limbes alors qu'il conditionne la subvention de 50% de l'achat du bâtiment par le Conseil départemental. De même le maire s’attribue la paternité de la « maison médicale Saint-Sébastien » alors qu’elle est le fruit d’un long travail de la précédente équipe municipale, et avec l'investissement de Monsieur Patrick Perez.

vue_nord_ouest_2.jpg

Pour la construction de la seconde tranche du groupe scolaire (les financements et les délibérations avaient été votés au précédent mandat), mais le maire de Paulhan a suspendu ces investissements pour y inclure un restaurant scolaire. Sauf que la Communauté de communes aurait dû faire cet investissement, et que là c'est la commune qui le réalise à ses frais (subventions de dotation rurale DETR déduites). Avoir des « relations apaisées » avec l'intercommunalité signifie ici que Paulhan est écartée des investissements intercommunaux. Car le Clermontais investit pour la petite enfance à Ceyras ou à Clermont-l'Hérault, pour le tourisme à Mourèze, etc. Et à Paulhan, l'intercommunalité a fermé l'office de tourisme ainsi que la déchetterie :=(

A mi-mandat en 2011, le PLU avait déjà été révisé trois fois pour permettre la réalisation de projets significatifs, et dont les inaugurations ont jalonné le mandat de Bernard Soto (d'ailleurs, il n'y a eu aucune inauguration à Paulhan depuis 3 ans). A noter d’ailleurs que la révision générale du PLU prescrite le 9 juillet 2015 est au point mort, ... deux ans plus tard !

Je n'aurai pas publié cette notre si le maire s'était contenté de décliner sincèrement son bilan de mi-mandat, et même de reconnaître que la tâche est plus compliquée qu'il ne l'avait prévu en se présentant au suffrage des Paulhanais. Mais je pense que tous nos administrés qui auront lu cet article ne sont pas naïfs ...

Écrire un commentaire