Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/06/2017

Les résultats [cantonaux] du scrutin du 11 juin sur la 4ème de l'Hérault

Ce sont les grands ciseaux du Secrétaire d’État chargé des Collectivités territoriales, Alain Marleix, qui ont redessiné à partir de 2008 la nouvelle carte des circonscriptions législatives. Depuis, c'est la carte des cantons qui elle aussi a été redessinée, et les citoyens s'y perdent un peu pour savoir avec qui ils votent. Pour l'élection présidentielle, c'est simple, c'est toute la France. Idem aux municipales où ce sont tous les citoyens d'une même commune qui votent pour les mêmes listes concurrentes. Mais là, aux cantonales comme aux législatives, le périmètre des cantons et des circonscriptions est moins évident ...

Candidat sur la 4ème circonscription de l'Hérault, j'ai fait l'exercice de répartir les votes des 112 010 électeurs inscrits sur les listes électorales sur chacun des 9 cantons qui la compose.

anciens_cantons.jpg

Car la sociologie électorale n'est pas tout à fait la même quand on réside à Mèze, au Caylar ou à Claret. Et si la première place du candidat de la République en Marche, Jean-François Eliaou, n'est contesté que sur l'ancien canton du Caylar, les candidats du Front National et de la France Insoumise occupent chacun la seconde place dans quatre anciens cantons ; Ganges, Gignac, Lodève et Mèze pour François Gaubert (FN), Aniane, Claret, Les Matelles et Saint-Martin-de-Londres pour Etienne Hayem (LFI).

Tableau_Cantons.jpg

D'ici 2018, Emmanuel Macron va modifier le mode d'élection des députés en introduisant une « dose de proportionnelle » ; et en y ajoutant une réduction du nombre de députés, pour être plus proches des 400 que des 577 actuellement, cela va nécessiter de redécouper une nouvelle fois les circonscriptions législatives. Je pense que le plus simple serait une proportionnelle intégrale à partir de listes départementales. Par exemple dans l'Hérault où il y a 9 sièges à pourvoir, les scores des formations politiques le 11 juin auraient pu donner trois sièges à LREM (31%), deux sièges au FN (20%), deux sièges à la FI (15%), un siège à LR (12%) et un siège au PS (10%). Là, le 18 juin, la République en Marche pourrait rafler les 9 sièges de l'Hérault, ce qui serait très loin de contribuer à la représentation nationale ...

Écrire un commentaire