Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/01/2017

La commune de Paulhan dit unanimement NON au pompage de centaines de milliers de mètres-cubes d'eau dans le fleuve Hérault

logo_paulhan.jpgLe Conseil municipal de Paulhan a adopté à l'unanimité ce soir une motion qui s'oppose à ce que le projet de domaine immobilier touristique à Montagnac se réalise dans des conditions aussi dévastatrices pour la ressource en eau de tout le territoire de la Vallée de l'Hérault. Le Conseil municipal a donné mandat à son maire, M. Claude VALERO, pour aller formaliser cette opposition dans le cahier d'enquête publique.

Ci-après le texte de la motion (en version PDF) : motion_captage_Lavagnac.pdf

Le débat autour de cette motion a donné lieu à une proposition alternative concernant la ressource en eau, c'est celle de réaliser des retenues collinaires. C'est un procédé bien connu des agriculteurs, mais il semble totalement ignoré des ingénieurs et des bureaux d'étude.

Et comme l'ordre du jour du Conseil municipal avait un point concernant le débat sur le Projet d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) de notre Plan Local d'Urbanisme (PLU) qui est en cours de révision générale, nous allons nous rapprocher de la commune d'Aspiran, elle aussi en train de réviser son PLU, afin que nous puissions inscrire des retenues collinaires pour les espaces agricoles entre nos deux communes. Ces terres ne sont pas irriguées par BRL, alors qu'elles constituent un potentiel agronomique inexploité.

En tous cas, une action de résistance n'est pas toujours qu'un statu quo, et nous prouverons que l'on peut remplacer NON par AUTREMENT.

Commentaires

Je suis totalement d'accord avec la commune de Paulhan

Écrit par : rouquet | 27/01/2017

tout à fait d'accord avec cette initiative. les pays où l'eau est rare utilisent ce genre de retenues. Au Maroc les paysans construisent des bassins au milieu des terres, nous pourrions faire pareil et capter ainsi les pluies d'orages et une partie des crues de l'hérault pour irriguer, avec des pompes alimenter avec l'energie solaire, les terres de notre vallée. pour cela il faudra légiférer pour obliger nos élus à réserver dans chaque communes des surfaces maraichères pour nourrir demain nos populations. Michel VICENTE PEZENAS

Écrit par : VICENTE | 28/01/2017

Non au gaspillage de l'eau potable ou presque, mieux vaut réparer les fuites, que de créer de nouveaux forages. Plus on pompe dans les nappes, plus l'eau de l'hérault les envahit.
Surprenants les rapports sur la qualité de l'eau, accompagnant les factures: correspondant aux normes sanitaire,et qui sont contredites par d'autres rapports!

Écrit par : Coutarel | 30/01/2017

http://ecopol34.midiblogs.com/media/02/00/343242505.pdf

LE COLLECTIF UNITAIRE POUR LA DEFENSE DE L'EAU SOUTERRAINE DU LARZAC SUD S'EST REUNI EN AG EXTRAORDINAIRE LE 30 JANVIER 2017 A ST GUILHEM-LE-DESERT ET A DECIDE A L'UNANIMITE SE POSITIONNER CONTRE LE CAPTAGE A SCANDALE DU FLEUVE HERAULT SECTEUR DE LAVAGNAC.A MONTAGNAC 6HERAULT
L'EAU DE L'HERAULT DOIT RESTER DANS LE LIT MAJEUR DU FLEUVE HERAULT.L'EAU DE L'HERAULT N'EST PAS UNE MARCHANDISE.
Hubert BORG porte-parole du
COLLECTIF UNITAIRE POUR LA DEFENSE DE L'EAU SOUTERRAINE DU LARZAC SUD TEL +06 14 97 51 79

Écrit par : Hubert BORG | 31/01/2017

Bonjour,

J'ai lu avec attention tous les commentaires et je suis totalement solidaire avec la position prise par le Collectif unitaire pour la défense de l'eau souterraine du Larzac sud.

Écrit par : Béaur Danielle | 04/02/2017

Les commentaires sont fermés.