Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/01/2017

L’État doit reprendre la gestion complète du temps scolaire !

C'est en 2013 que le ministre de l’Éducation Vincent Peillon a réformé les rythmes éducatifs à l'école (cf. lettre envoyée à tous les maires de France). Deux changements majeurs dans cette réforme, d'une part la fin de la semaine des 4 jours, afin d'étaler le temps scolaire, et d'autre part la mise en place d'activités périscolaires. La réforme a été mise en place à la rentrée de 2013, avec la possibilité pour les maires de la retarder d'un an.

Et c'est sur ce temps d'activités périscolaires (TAP) que j'ai exprimé mes réserves, dont plusieurs notes à ce sujet sur mon blog. C'est l'inégalité de mise en œuvre qui me heurte le plus ; une métropole dispose par exemple de moyens et de ressources sur son territoire que n'ont pas des communes rurales. Et les entreprises commerciales ont pris la mesure de cette carence ...

TAP_Sponsorisées.jpg

La photographie ci-dessus présente le maire de Paulhan, Claude Valéro, et le directeur régional de GrDF, André Sautet, à l'occasion d'une réunion de présentation de la mallette pédagogique sur les énergies que distribue gratuitement l'opérateur. J'étais présent à cette rencontre en octobre 2016 à la mairie, et le kit pédagogique qui sera utilisé pendant les heures d'activités périscolaires est un outil pédagogique intéressant ; il n'est pas idéal, avec en l'occurrence aucune référence sur le climat ou sur la raréfaction des ressources d'hydrocarbures, mais il permet quand même d'engager une réflexion.

Mais ce n'est pas anodin que des entreprises commerciales comme GrDF (EDF a aussi son kit pédagogique) s'adressent aux collectivités locales qui ont la compétence pour gérer le temps d'activités périscolaires ; à Paulhan, c'est la Communauté de communes qui assure cette compétence. En effet, l’Éducation nationale s'applique un principe de neutralité qui restreint énormément de tels partenariats, et il est donc plus simple de démarcher des collectivités locales moins sourcilleuses. GrDF n'est pas le seul industriel à vouloir investir les bancs des écoles, le constructeur automobile Renault assure des présentations sur la sécurité routière, Microsoft livre gratuitement et depuis longtemps ses suites bureautiques aux élèves, le pétrolier Total sponsorise Planète Énergies pour diffuser ses kits pédagogiques et ses ouvrages, etc.

Nous savons où conduit cette perméabilité, il suffit de voir comment ça se passe Outre-Atlantique. Des écoles mettent de la publicité commerciale jusque sur les bulletins de note, et Apple, McDo, Coca-Cola, ... font partie du quotidien des élèves. L’État en France a la responsabilité d'instruire nos enfants, de leur transmettre des savoirs et surtout de les rendre capables d'exercer leur esprit critique. Nous n'élevons pas des moutons, nous formons des citoyens en devenir. Il est donc nécessaire que l’État reprenne la gestion complète du temps scolaire, et de la même façon dans tous les établissements scolaires du pays.

12:49 Publié dans CCC, Education | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire