Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/11/2016

Cent-Fonts, fin d'un grand projet inutile imposé ?

C'est l'édition de Midi Libre de ce samedi qui a annoncé la nouvelle, le Département a retiré du site de la source des Cent-Fonts la pompe et les réservoirs qui coûtaient un bras en fonctionnement (pour pas qu'elle rouille). Les responsables du Département avancent deux arguments pour justifier ce retrait, d'une part que ce matériel coûtera bien moins cher en entretien une fois déposé dans un atelier (mais alors que ne le fissent-ils plus tôt), et d'autre part que les intercommunalités vont prendre la compétence « Eau & Assainissement » dans peu de temps et qu'il leur revient désormais d'assumer cette responsabilité. Là, c'est pas pour nous rassurer, car la Métropole de Montpellier a besoin d'eau et la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup n'a jamais cessé de lui en procurer par la source du Lez qui est sur son territoire. Les deux intercommunalités viennent d'ailleurs de signer en octobre un accord qui met fin à 35 ans de conflit sur le prix d'achat de l'eau du Lez.

Le projet aux Cent-Fonts a été initié par le Département en 2005, avec une étude confiée au BRGM pour évaluer le potentiel de cette source sur un territoire où les besoins en eau allaient inévitablement exploser. Très rapidement, le collectif unitaire pour la protection de l'eau souterraine du Larzac sud a apporté son expertise, et une association pour la prévention des ressources en eau de la vallée de l’Hérault (PREVHE) s'est créée localement. Les résultats des études du BRGM ont été contestées, contre-expertises et observations de terrain à la clé. Quinze ans plus tôt, la Compagnie Générale des Eaux (CGE) avait renoncé à exploiter la source des Cent-Fonts, après des tests non publiés mais à priori peu satisfaisants.

p3310013_pompage_cents_fonts_t4.jpg

On retrouve sur le site Web d'Hubert Borg, au milieu d'une multitudes de contenus sur l'écosystème naturel, patrimonial et humain autour de St-Guilhem-le-Désert, un historique très documenté sur les Cent-Fonts. Mais derrière cette lutte de quelques citoyens attachés à la préservation du milieu naturel, se pose la question du « pourquoi ». Et ça ramène à tous ces autres grands projets inutiles et imposés (GPII), comme le funeste barrage de Sivens ou l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Pourquoi les politiques écoutent-ils si peu les défenseurs de l'environnement, ou alors trop tard ? Par exemple, ils ne mettent pas fin à la pêche industrielle de certains poissons quand les associations tirent le signal d'alarme, mais quand la ressource est épuisée, que les chalutiers restent à quai et que les pêcheurs leur arrachent une aide financière de substitution. Toutes les autres espèces vivantes sur Terre, excepté la notre, respectent leur environnement qui est leur espace vital d'alimentation et de reproduction.

CHUTE_BEAUQUINIES.jpg

Il ne doit pas y avoir plus de quelques dizaines de millions d'humains sur notre planète qui sont sensibilisés, voire qui militent à leur échelle pour préserver notre environnement, pendant que les 7 autres milliards vivent sans se poser de question ... Et je n'oublie pas ceux des plus pauvres dont l'empreinte écologique est par défaut insignifiante, mais qui seront les premiers à pâtir de l'épuisement des ressources ou des effets du réchauffement climatique. Ne reste-t-il donc qu'à construire ici et là des territoires résilients en prévision des catastrophes à venir ? Et croire que le nuage radioactif de Tchernobyl s'était arrêté à la frontière ...

Commentaires

LA FIN DU POMPAGE A SCANDALE DE LA SOURCE CENTS-fONTS A 5KM A VOL D'OISEAU DE ST GUILHEM LE DESERT ZONE CLASSEE NATURA 2000 ET PATRIMOINE MONDIAL DE L'UNESCO.

12 années de lutte pour sauver un source dans un projet stupide et inutile.
http://www.st-guilhem-le-desert.fr/actualites_pompage_scandale_source_cents_fonts-p20.htm
Très peu soutenus par les parti politique et surtout enfoncé par la PS qui voulait la mort des activistes par tous les moyens.
Ce renoncement du pompage à scandale de la source des Cents-Fonts est historique.Il note bien que la lutte n'es jamais vaine.On a gagné,mais il reste tant de combats environnementaux à mener dans l'Hérault où le Midi rouge s'éffondre.La gauche-caviar a voulu transformer l'eau en une marchandise et c'est cassé les dents contre une poignée de resistants déterminés.Ce fait historique annonce la fin d'un règne de la gauche corrompue et prédatrice pour le culte de l'argent.Les années qui arrivent seront terribles et les combats ne font que commencer.Ceux qui ne bougeront pas seront déjà morts sur place.Les autres devront rejoindre la resistance de l'environnement car la menace d'un accident nucléaire dans le Sud chez nous est imminent.Hubert BORG porte parole du collectif unitaire pour la défense de l'eau souterraine du Larzac SUD 13 janvier 2017.

Écrit par : Hubert BORG | 13/01/2017

Les commentaires sont fermés.