Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/01/2016

Gel des indemnités des élus régionaux : démagogique et dévalorisant !

C'est à la mode, les exécutifs des collectivités territoriales marquent de plus en plus souvent leur début de mandat par une décision de baisse ou de gel des indemnités des élus. L'argument est connu, la période est difficile et il est demandé à tout le monde de se serrer la ceinture (austérité oblige), et les élus doivent montrer l'exemple. Mais une telle décision prise par exemple par Carole Delga, la présidente de la nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, n'est-elle pas tout simplement démagogique ?

Pour notre région, l'indemnité mensuelle brute d'un simple conseiller régional sera donc de 2.280,08 € ; elle aurait du être de 2.661,03 € si Carole Delga avait simplement appliqué le barème qui s'applique à une région de plus de trois millions d'habitants. Un(e) élu(e) régional(e) de notre nouvelle région percevra donc une indemnité nette d'un peu moins de 2.000 €.

Hemycycle_Region_LRMP.png

Personnellement, j'estime que cette indemnité est très dévalorisante. Un(e) élu(e) qui se consacre à 100% à son mandat devrait pouvoir être suffisamment indemnisé pour qu'il n'ait pas besoin de cumuler un autre mandat ou une autre fonction pour contribuer au budget de son foyer. Car pour beaucoup d'élus, cette indemnité est très inférieure au salaire qu'ils percevaient auparavant. Or, un(e) élu(e) qui participe activement aux commissions de la Région, qui représente la Région dans de multiples organismes extérieurs et qui répond favorablement aux invitations où la Région doit être incarnée, cet(te) élu(e) devrait disposer d'un statut et d'une indemnité qui lui permettent de ne faire que ça, et de le faire correctement.

Par ailleurs, cette décision s'applique à tous les élus de l'assemblée régionale ; elle ne distingue pas un(e) élu(e) qui préside une commission, ou un(e) élu(e) qui a reçu une délégation de la présidente, d'un(e) élu(e) de l'opposition qui ne fait qu'assister à quelques réunions de commission et à quatre séances plénières par an. En effet, seul les élus de la majorité reçoivent des délégations et représentent la Région dans des organismes externes, mais toujours à moins de 2.000 € net.

Car outre le risque que les élus cherchent à cumuler d'autres mandats indemnisés, il y a aussi celui de laisser faire le travail par les services de la Région. Comme certains écrivains qui n'écrivent pas eux-mêmes leurs livres, mais ils les dédicacent sans complexe. Malheureusement, nombreux sont les élus qui se complaisent dans un tel système, par paresse intellectuelle ou par simple incompétence ...

Et cette décision venant de Carole Delga, qui cumule son mandat de présidente de Région avec celui de parlementaire et donc les indemnités afférentes, est très hypocrite. D'autres élus proches de Delga sont parlementaire, maire,  président d'intercommunalité et même ministre ; ils prennent certainement leur cas pour une généralité :=(

23:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.