Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/11/2015

Salamane, la course au gigantisme commercial continue ...

Midi Libre s’en fait l’écho cette semaine et les conseillers communautaires auront à en débattre prochainement, la zone d’activité économique (ZAE) de la Salamane (au sud-est de du territoire communal de Clermont-l’Hérault) devrait voir sortir de terre un projet commercial avec un hôtel et des magasins (sport, chaussures, électro-ménager, matériaux, jardinerie, …).

La chambre de commerce et d’industrie (CCI) évalue qu’à l’horizon de 2025 l’augmentation de la population va générer une progression du potentiel de consommation, hors inflation et évolution du pouvoir d’achat, soit un potentiel de consommation de l’ordre de 465,6 M€. Et le tourisme génèrera 20 M€ d’apports supplémentaires. Les besoins commerciaux sur le Cœur d’Hérault vont nécessiter 18.000 m2 de grandes et moyennes surfaces (GMS) supplémentaires pour répondre aux besoins des habitants (toujours plus nombreux) et des touristes. Ces besoins commerciaux portent essentiellement sur l’alimentaire, l’habillement, les loisirs, l’automobile et les équipements de la personne et de la maison.

zone_vivante_tanes_basses_salamane.JPG

Mais concentrer le maximum de cette offre commerciale autour du giratoire de l’A75 à Clermont l’Hérault est un choix d’aménagement territorial qui n’a jamais été soumis à la consultation des citoyens ; il n’est que l’affirmation d’une fuite en avant d’élus locaux sans vision à moyen et long terme. Dans cette logique-là, le maire de Brignac porte lui aussi un projet commercial sur la Salamane (de l’autre côté de la route départementale qui va à Canet). Mais le prix qu’il propose pour l’achat du foncier agricole est loin de ce que proposait la Communauté de communes du Clermontais aux agriculteurs de Clermont l’Hérault (10 € le m2), et il y a là des agriculteurs fermement opposés à l’artificialisation de leurs terres agricoles.

En 2009, la Salamane était présentée comme un projet créateur d’entreprises et d’emplois. Or, la plate-forme de Système U n’a pas créée les emplois attendus pour notre bassin d’emplois (la quasi-totalité des 120 emplois viennent de leur site de Vendargues), les entreprises SOCAH et Normand ont simplement déménagé des Tannes Basses (avec leurs employés) ; seul le Leclerc Drive a créé une dizaine d’emplois.

Or, nous aurions tellement plus besoin de voir s’implanter des artisans, des bureaux et des entreprises créateurs de richesses. Dans l'Hérault, et nous savons que les secteurs Agde-Pézenas comme le Cœur d'Hérault sont les lanternes rouges, le nombre de chômeurs de catégorie A (sans aucune activité) a augmenté de +2,5% en un an. Et c'est +4,9% pour les catégories A, B et C, c'est à dire 120.000 personnes en octobre 2015 à la recherche active d'un travail (cf. Pôle Emploi) !

La fièvre consumériste est non seulement une maladie qui dégrade notre planète, et donc notre vie sur Terre à long terme, mais elle aggrave les fractures sociales. Il y avait ce week-end les collectes de la banque alimentaire, et les associations caritatives accueillent de plus en plus de personnes qui en dépendent pour nourrir leur famille ... pendant que d'autres consomment sans en avoir toujours réellement besoin.

Quels projets porte le Conseil communautaire du Clermontais (CCC) pour l'agriculture, pour les circuits courts, pour l'artisanat, pour le commerce de proximité, pour les services à la personne, pour les professionnels du tourisme, etc ? Aucun ! La seule priorité de la CCC pour ce mandat 2014-2020 est de remplir la Salamane, à l'image d'un rentier qui attend de tirer les fruits de son investissement, et là le rentier est aux abois.

Les commentaires sont fermés.