Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/11/2015

Dominique Reynié, déjà vieux politicien conservateur alors qu'il n'est rentré en politique que récemment ...

La tête de liste LR/UDI pour notre région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées #LRMP était à la convention nationale de son nouveau parti ce samedi 7 novembre. Il y était en terrain miné suite à sa décision de changer la composition de la liste héraultaise, ce que Sarkozy n'était pas prêt de lui pardonner, et c'est peut-être ce qui l'a conduit à s'enflammer ainsi sur la ruralité.

Reynié_CN_LR_7_Nov_2015.jpg

Dominique Reynié s'affiche en grand défenseur de la ruralité, se faisant son protecteur contre la métropolisation voulue par la loi, mais cela le conduit à dire n'importe quoi :

« Nous devons rééquilibrer la politique des transports en faveur de la route. Nos régions ont tout misé sur le rail. La route est de la compétence des Départements, nous le savons, à nous d'aider les Départements à entretenir et à développer les routes. Il n'y a pas de ruralité s'il n'y a pas de plan routier. »

« Il n'y a pas de ruralité s'il n'y a pas d'agriculteur. Et je ne prendrai qu'un cas, qui est un grand sujet, et j'aimerai qu'ensemble nous ayons la capacité sur ce grand dossier d'avancer dans nos territoires. Nous devons mes chers amis engager de grands programmes de construction de retenues d'eau dans nos territoires. C'est essentiel. C'est essentiel. Cela paraît technique mais c'est essentiel. Et nous avons tous, et c'est dans ma région, et nous avons tous en mémoire cet évènement terrible, cet échec total de la puissance publique, les procédures les plus accomplies qui toutes ont été tenues en échec par une poignée d'opposants, sans compétence, sans connaissance, qui ont empêché la construction du barrage de Sivens. C'est d'une très grande gravité. Nous devons être capables de construire un grand programme de retenues d'eau. Sachez que nos paysans l'attendent impatiemment. Pour que vous ayez une information qui est importante, d'ici 2030, le niveau de nos rivières, en tous cas dans ma région aura baissé de 50% ; c'est un sujet vital il n'y a pas d'autre mot. »

En quelques phrases, le domicilié d'Onet-le-château dans l'Aveyron a déclamé le discours le plus conservateur qui soit, et avec cette dialectique très sarkoziste de créer des clivages pour masquer la vacuité du projet. Opposer le rail et la route permet de ne pas décliner les grandes orientations d'un schéma des mobilités territoriales qui sont nécessairement intermodales.

Opposer les écologistes et les paysans permet de ne pas dévoiler des orientations d'aménagement rural qui protègent les ressources tout en favorisant le développement économique de ces territoires. Car les écologistes ne s'opposent pas aux retenues colinaires, sauf qu'elles peuvent se réaliser sans nuire aux écosystèmes existants.

En réalité, cet homme est très dangereux. Il ne connait rien à la ruralité, comme Rama Yade qui était venue à Paulhan pour une conférence sur ce sujet (cf. note du 30/01/2015), et il veut jouer au chef pour plaire à Sarkozy sans en avoir la capacité. Il a entendu Manuel Valls faire sa crise d'autorité sur Notre-Dame-des-Landes, et il enfourche le même cheval pour faire écho à l'attente des Français de plus d'autorité publique. Dominique Reynié en président de Région, cela signerait l'échec assuré pour cette grande nouvelle région qui est à 80% rurale.

reyni-acc-l-re-et-rend-les-coups-m.jpg

02:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.