Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2015

Droit de réponse au maire de Paulhan

Il est étonnant que le temps du souvenir, que le moment de commémorer un épisode funeste de notre histoire, que cette cérémonie du 8 mai au pied du monument dédié aux morts pour la France donne l'occasion au premier magistrat d'une commune d'attaquer son opposition municipale. Ainsi, en pleine commémoration officielle, le maire de Paulhan a pointé du doigt "ceux qui divisent, ceux qui se répandent sur des blogs politiques". Et d'opposer "ceux qui bavardent" à "ceux qui agissent".

Et il est tellement paradoxal que cet édile lise un texte de Jean Giono sur la violence, et quelques instants plus tard d'appeler l'assistance à se muer en "gladiateurs, en fantassins et en combattants" ... de la liberté bien évidemment, mais quand même.

Il y a quelques mois, ce même personnage était "Charlie", plaçant la liberté d'expression au dessus de toutes les valeurs humaines, et là il fonde son discours sur une forme personnelle de police de la pensée. Pire, il glorifie l'action au détriment de la pensée, balayant "l'écume des mots" derrière une harangue aux actions collectives.

Oui, "tout ce qui est excessif est insignifiant". Tout et chacun !

4555693_3_7462_ill-4555693-15a5-a-je-suis-charlie-logo-640x468_7223c786d32c45a85ef8b599dbb4b5a6.jpgCe slogan et la mobilisation du 11 janvier soulèvent des polémiques. Y a-t-il des Charlie opportunistes, comme ces nombreux chefs d’États et de gouvernement qui défilèrent à Paris et qui chez eux donnent bien plus de place à l'ordre qu'à la liberté ? Peut-on ne pas être résolument Charlie, mais juste un peu et selon ? Sur le moment, le choc des meurtres commis les 7, 8 et 9 janvier a suscité une mobilisation spontanée, et un élan national autour des valeurs de la République que nous héritons de la Révolution Française. Des millions de Français ont acheté l'édition de Charlie Hebdo qui est sorti juste après l'attentat meurtrier dans les locaux du journal, et c'est une forme d'adhésion à ces valeurs humanistes universelles que porte la France depuis deux siècles.

Mais la réalité au quotidien est toute autre. Nous le voyons avec la laïcité et la place des religions dans les discours politiques et dans les médias (le maire de Paulhan citait même ce 8 mai dans son discours le curé de sa paroisse). Qui aujourd'hui affirme son athéisme ? Je cite souvent Jean Jaurès, mais voilà un personnage qui aujourd'hui serait révolté. Or, depuis son assassinat en 1914, notre démocratie n'a pas progressé. Régis Debray l'a dit avec intelligence : "La démocratie, c'est ce qui reste de la république quand on éteint les Lumières".

Alors, n'en déplaise à monsieur le maire de Paulhan, je vais continuer de ... bavarder.

Commentaires

Vous avez raison ,Monsieur,continuez à"bavarder",moi je vous toujours avec intérêts,mêmes si je fais peu de commentaire!

Écrit par : skreo | 09/05/2015

Autre bavard médiatique qui analyse la France de Charlie d'un point de vue sociologique, anthropologique et géographique, c'est Emmanuel Todd. Je lui reconnais ce droit de "bavarder" et d'alimenter ainsi un échange intellectuel fructueux.

Le journal Slate.FR consacre un article très détaillé sur l'analyse de Todd, auquel s'ajoute l'analyse d'un autre essai publié par la Fondation Jean Jaurès.

http://www.slate.fr/story/101221/11-janvier-qui-etait-vraiment-charlie

Écrit par : Laurent Dupont | 10/05/2015

Quelques précisions. Je n'ai pas parlé d'écume des mots, mais de l'écume de l'eau : " Le bavardage est l'écume de l'eau, l'action est une goutte d'eau", dicton chinois. Je n'ai pas parlé de blog de l'opposition municipale, mais de blogs politiques qui cultivent le narcissisme médiatique ... Si tu te ranges dans cette catégorie c'est ton appréciation... En ce qui concerne Monsieur le curé, j'ai dit qu'il avait cité un beau texte de La Bruyère.... Bien évidemment tu es libre de continuer de t'exprimer, heureusement, et cela ne me déplait aucunement. Mais ne déforme pas les propos des autres. Claude Valéro

Écrit par : Valero Claude | 11/05/2015

Les commentaires sont fermés.