Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/03/2015

Les chiffres "manipulés" du score d'EELV aux départementales

Dès dimanche soir, et les médias continuent de marteler ce chiffre, les écologistes étaient donnés à 2% de voix à l'occasion du premier tour de ces départementales. Et de là toutes les railleries et, pire, des analyses d'éditorialistes ou de chroniqueurs qui annoncent la fin du parti Europe Ecologie Les Verts. Le pompom est décroché par quelques responsables d'EELV qui instrumentalisent ce chiffre pour régler leurs comptes.

Mais pourquoi ce chiffre de 2% serait-il erroné ? Car quand même, il est donné par le Ministère de l'intérieur dans un résultat officiel diffusé sur son site Web :
4630335_ide-departementales-150323-resultats-histo-01.jpgLa "manipulation", diront certains, a deux origines. La première est qu'il n'y a pas des candidats EELV dans les 2054 cantons français, et la seconde que les binômes sont "étiquetés" selon leur composition et que seuls les binômes 100% EELV sont comptabilisés par les services de l’État.

Prenons le cas de l'Hérault, où le site Web de la préfecture affiche un 5,37% pour les binômes EELV du département. Mais ce chiffre de 5,37% s'obtient en rapportant les 20.640 suffrages obtenus par ces 12 binômes sur les 384.146 exprimés dans les urnes de tout le département, soit sur la totalité des 25 cantons. Or, si déjà les suffrages de ces 12 binômes n'étaient rapportés que sur le  total des exprimés sur les seuls cantons où ils étaient candidats, soit 182.650 suffrages, alors le rapport passe à 11,30%. Par ailleurs, sur les 17 cantons où des écologistes participaient à des binômes, 9 étaient totalement EELV, 5 l'étaient avec le Front de gauche et 3 avec le PS ou le PRG. Et si nous rapportons les résultats de ces 17 binômes où des écologistes étaient présents sur le total des bulletins exprimés sur ces cantons, alors le résultat passe à 13,3%.

Le détail de ces suffrages par binômes étiquetés est donné dans le tableau ci-joint : tableau.pdf.

Il est effectivement difficile d'extrapoler le résultat de 12 ou de 17 cantons aux 25 cantons de l'Hérault, mais on ne peut quand même pas faire comme s'il n'y avait aucun électeur écologiste sur la moitié des cantons du département ! En réalité, ce sont les interprétations de toutes les élections à scrutin uninominal qui peuvent devenir manipulatoires, et chaque camp avance sa propre interprétation. Pour le gouvernement, c'est clairement de marginaliser les formations de gauche et écologistes qui contestent ses décisions.

Le dernier scrutin de listes à la proportionnelle dans l'Hérault est celui des européennes de 2014 où la liste conduite par José Bové avait réalisé 12,62% des suffrages exprimés, soit 43.047 voix. C'est bien plus conforme aux résultats "redressés" que j'ai proposé ici.

Les services de l’État ont du reprendre l'adage selon lequel il n'est pas nécessaire de boire toute la soupière pour savoir si la soupe est assez salée, une cuillère y suffit, mais ils ont oublié qu'il fallait bien remuer la soupe auparavant ...

Commentaires

Laurent,

Ci-après la moyenne des résultats où EELV était présent, et en fonction de la stratégie :
- Sur les 377 cantons en autonomie : 9,7%
- Sur les 448 cantons avec le FdG : 13,6 %
- Sur les 157 cantons avec le PS : 27%

Nous n'étions présents que sur 982 cantons en France alors qu'il y en a 2054 au total (un peu moins d'un sur deux). Nous sommes loin du raccourci des 2%, mais à stratégie illisible analyse impossible ....

Écrit par : Alain | 24/03/2015

Il faut en effet remuer la soupe, mais comme sympathisant ordinaire il y a de quoi perdre la cuillère.

En essayant simplement d'agrégés des résultats le long des autoroutes A 75 et 750 à ceux des autres communes de l'Hérault j'ai perdu mon latin. D'une circonscription à l'autre tu n'arrives pas à distinguer les composants à gauche de la gauche. Impossible de savoir sous qu'elle couverture se sont glissés les candidats écologiques, par exemple . D'un canton à l'autre il est extrêmement difficile de réunir ces informations. Alors qu'elle cirque au niveau national ?

La lisibilité d'un score parait pourtant essentiel en matière politique au-delà des querelles subalternes face à la menace FN. Pour se compter à l'intérieur d'un parti ou d'une mouvance qui s'engage en faveur d'une démocratie participative il y a certainement d'autres moyens que de participer à une élection à retentissement national.

Écrit par : Roger | 25/03/2015

Les commentaires sont fermés.