Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/12/2014

Pôle Métropolitain de Montpellier, une démarche associative (au début)

C'est devant une vingtaine d'élus du Clermontais que Philippe Saurel est venu présenter vendredi dernier son projet de Pôle Métropolitain (PM).

      

Après avoir informé les élus de la méthode et des étapes qui ont permis la création de la Métropole de Montpellier, de façon démocratique et après délibération des conseils municipaux des 31 communes de l'Agglomération, le Président de Montpellier Agglomération a expliqué son projet de Pôle Métropolitain.

Ses explications figurent déjà dans ma précédente note sur le sujet, mais Philippe Saurel a apporté des précisions intéressantes. Tout d'abord sur la forme, car ce Pôle Métropolitain pourrait [par la loi MAPAM] être un syndicat mixte réunissant tous les EPCI qui le souhaitent, avec une gouvernance minimale si nécessaire, mais avec au moins une existence formelle. Là, Philippe Saurel a indiqué que cela pourrait prendre la forme d'une simple association, voire même d'une association de fait, sans aucune administration et sans aucun budget, et avec une réunion semestrielle de la trentaine de présidents d'EPCI concernés. Le but de Philippe Saurel est de réunir une trentaine de présidents d'agglomérations, qui représentent chacun quelques dizaines de maires, afin d'agir de façon coordonnée dans l'intérêt de notre actuelle région. Car le Pôle Métropolitain de Philippe Saurel va d'Alès à Narbonne et de Millau au Vigan.

Cette forme d'association minimaliste évite les querelles de leadership et elle permet de fonctionner efficacement sans contrainte financière, mais elle délègue de facto toutes les questions d'intendance à Montpellier. Quel numéro de téléphone pour le Pôle Métropolitain ? Celui de Philippe Saurel. En fait, le Président de l'Agglomération de Montpellier est le fondateur et l'ambassadeur du Pôle Métropolitain pour l'extérieur, et son animateur en interne. Tiens, ça me fait penser au roi Arthur, aux croisades, aux chevaliers de la table ronde, à la quête du Graal, etc.

Mais revenons à la rencontre. Nous avons été deux élus, avec Bernard Fabreguette (de Clermont l'Hérault), à évoquer le rôle clé que joue aujourd'hui le Pays Cœur d'Hérault pour les trois intercommunalités du Lodévois-Larzac, du Clermontais et de la Vallée de l'Hérault, et nous souhaitions que ce soit le Pays qui fasse le lien avec le Pôle Métropolitain. Mais Philippe Saurel a rejeté cette place du Pays que nous voulions réaffirmer, car pour lui le Pays ne devrait pas exister ; ou en tous cas, il ne devrait pas être cet interlocuteur que nous souhaitions. Le Pays ne lève pas l'impôt et ses membres ne sont pas élus par les citoyens, c'est donc une structure intercommunale de circonstance, mais en aucun cas un interlocuteur politique.

Les trois intercommunalités du Cœur d'Hérault devraient donc continuer de coopérer au sein du Pays, structure que la loi MAPAM permet de transformer en Pôle d’Équilibre Territorial et Rural (PETR) pour contrebalancer en zone rurale le poids des métropoles ; et ce PETR du Coeur d'Hérault pourrait se réunir tous les six mois autour de Philippe Saurel pour s'entendre sur des orientations régionales de premier ordre. Car l'union des élus que sous-tend le projet de Philippe Saurel est justifiée, surtout dans la fusion avec Midi-Pyrénées où il faudra souvent faire preuve de solidarité régionale. En tout cas pour la partie orientale du Languedoc. J'ai ainsi évoqué en réunion le risque de voir partir vers Toulouse les directions régionales des services déconcentrés de l’État (DREAL, DRAC, DRAAF, DIRECCTE, DRFIP, ARS, Rectorat, ...), éloignant ainsi un peu plus les centre de décision de nos communes, et voilà bien un exemple de combat qui ne peut se mener qu'en union. Mais il en est de même pour la ligne à grande vitesse, pour les subventions européennes, etc.

En conclusion, la démarche de Philippe Saurel est naturelle du point de vue d'un Président de Métropole, et donc depuis une aire urbaine qui rayonne sur toute notre actuelle région, mais les territoires ruraux requièrent d'autres modes de gouvernance pour d'autres dynamiques territoriales. Et là, c'est bien la future région qui, avec son schéma régional d'aménagement durable du territoire (SRADT), assurera le développement équilibré et coordonné des espaces urbains et des espaces ruraux.

Et pour le Cœur d'Hérault, il est urgent de transformer le Pays en PETR, de la même façon que Philippe Saurel propulse son PM ; la première réunion des Présidents d'agglomération du Pôle Métropolitain devrait se tenir au printemps 2015.

Commentaires

Ce soir en Conseil syndical du Pays Coeur d'Hérault, son Président Louis Villaret a défendu l'objectif de pôle d'équilibre territorial et rural (PETR), structure intercommunale la plus adéquate pour le Coeur d'Hérault. Tous les élus présents ont constaté que le pôle métropolitain du maire de Montpellier était une coquille vide, mais en reconnaissant néanmoins la nécessité de coopérer entre territoires ruraux et urbains.

Écrit par : Laurent Dupont | 12/12/2014

La coquille vide C'est Villaret une politique préhistorisque qui a conduit le pays dans le chômage chronique.Que ce mystificateur dégage du paysage politique on l'a assez vu.D'ailleurs,toute sa clique saute du Titanic qui sombre.Vézinhet ne se représente pas et un bon nombre de caciques du PS en décomposition avancé.La claque que va se prendre le PS sera historique.Pendant ce temps,le CG34 aurait dépensé près de 50 million d'euros dans dans le pompage à scandale dans les gorges de l'Hérault pour rien,il n'y a pas d'eau et le CG34 n'a pas pompé un litres d'eau.Cependant ce projet inutile aura détruit deux hectares du Natura 2000 dans les gorges de l'Hérault.Je n'ai pas vu un verts s'insurger contre ce massacre de la nature.Arrêter de cirer les pompes de Villaret à tout bout de champ on sait ce que vaut ce tocard de la politique pour l'intêret général.Sa valeur se rapproche du zéro absolu.

Écrit par : Hubert Borg | 15/12/2014

http://www.st-guilhem-le-desert.fr/pompage_herault_bueges_catastrophe_ecologique_danger_scandale-p57.htm

TOUT SUR LA POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DU PS 34

ET CA OSE ENCORE SE PRESENTER AUX ELECTIONS CANTONALES!

Écrit par : Hubert Borg | 15/12/2014

Les commentaires sont fermés.