Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/10/2014

Candidat sur le 6ème canton de l'Hérault, je souhaite continuer à nourrir le débat politique local, pas à l'abandonner à l'abstention ou aux enchanteurs

Il faut sauver la gauche ! Tous les responsables socialistes en appellent à la responsabilité des formations de gauche pour que 2015 ne soit pas la suite de 2014. Six Conseils généraux sur dix sont gérés par une coalition de gauche et, dans un contexte socio-économique défavorable au gouvernement socialiste, les revers des municipales, des européennes et des sénatoriales devraient se poursuivre avec les élections départementales de mars 2015. Dans 6 mois !

Mais en 2015, une élection en cache une autre : les régionales de 2015. Aussi, une stratégie électorale pour des départementales de mars impactera la stratégie des régionales en décembre. Deux formations politiques ne pourront se rassembler pour les départementales que si elles font le même choix aux régionales, et là les stratégies restent à valider au sein des formations politiques.

L'autre facteur à prendre en compte, c'est la fusion des régions. Prenons le cas de notre région et de ses cinq départements, et où chaque formation pourra avoir une stratégie locale différente, l'élargissement à 13 départements du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées pour les régionales ne devra pas être parasité par des choix antagonistes au printemps.

Languedoc_2015.JPG

A priori, l'élection départementale devrait aussi être le premier tour des régionales, chaque formation portant son propre projet en mars et l'issue du scrutin permettant d'affiner la stratégie aux régionales. Pour les écologistes qui sont sortis il y a quelques mois du gouvernement de Manuel Valls et qui se sont présentés en listes autonomes aux sénatoriales, la stratégie aux départementales devraient encore être l'autonomie.

Se présenter en candidatures autonomes aux départementales permet d'avoir une photographie précise de l'électorat à six mois des régionales, et ça permettra de faire quelques économies en sondages. Par ailleurs, les électeurs ne comprendraient pas que deux formations qui sont rassemblées aux départementales s'opposent aux régionales ...

Mais au delà de ces réflexions stratégiques, il y a le fond des projets politiques. Le gouvernement vient de présenter un projet de loi de finance pour 2015 (PLF2015), et les projections pluriannuelles restent fondées sur des prévisions de croissance illusoires. Et le rabot est devenu l'unique réponse aux exigences budgétaire de la France au 21ème siècle ... Il n'y a aucune vision à long terme, aucun projet politique qui puisse susciter l'adhésion, juste des mesures conjoncturelles pour rassurer Bruxelles :=(

Et puis l'élection départementale de mars 2015 sera quand même exceptionnelle car l'avenir de cette collectivité territoriale se lit aujourd'hui dans une boule de cristal. Dans l'Hérault, il semblerait que la future métropole de Montpellier se substitue totalement au Département sur son territoire, à l'image du Département du Rhône et de Lyon (cf. déclaration de politique générale du Premier ministre devant la représentation nationale le 16/09/2014). En même temps, les routes départementales et les collèges seront transférés à la Région en 2017 ... Faire campagne pour un mandat de conseiller départemental dans un tel contexte constitue un joli exercice d'anticipation.

Pour que l'abstention ou pour que le vote fourre-tout du Front National ne sortent pas gagnants du scrutin de mars 2015, il faut l'aborder dans une démarche constructive, pédagogique et déterminée. Nos concitoyens en ont marre d'entendre les "on a pas le choix" ou "il n'y a pas d'alternative", et il faut bien au contraire avoir le courage de présenter une alternative crédible.

Je serai personnellement candidat sur le nouveau canton de Clermont l'Hérault. Je connais bien l'institution départementale et les services qu'elle apporte sur le territoire, je connais bien le territoire du canton, je mesure les incertitudes liées à la réforme territoriale qu'il faut surmonter et je souhaite aborder cette élection sans dogmatisme.

6ème_canton_Etat_2015_Blog.JPG

Les commentaires sont fermés.