Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/08/2014

Roi de la République française, on remet ça ...

Ça y est, la campagne pour l'élection du prochain roi de la République française est lancée, quoiqu'elle l'était déjà depuis le 7 mai 2012, mais les médias vont multiplier les enquêtes d'opinion et les sondages en vue de l'échéance de 2017.

Le dernier sondage Ifop pour l'hebdomadaire Marianne annonce déjà les deux finalistes pour le palais de l’Élysée : Marine (26%) et Nicolas (25%). L'institut de sondage a tenté plusieurs combinaisons parmi les prétendants du Parti Socialiste (François Hollande à 17%, Manuel Valls à 17% et Arnaud Montebourg à 10%), mais rien n'y fait, les français veulent zapper !

Donc, le roi est [bientôt] mort et le peuple criera "vive le roi !". Mais à quoi sert-il ce roi de la République ? Et pourquoi voter ? D'un côté le gouvernement prend systématiquement ses consignes auprès des grands lobbies intellectuels (oui, c'est faire beaucoup d'honneur à BHL), des organisations financières internationales, des institutions européennes et des capitaines d'industrie (aéronautique, armement, énergie, environnement, ...), et de l'autre le Parlement est asservi à l'exécutif. Il faut en effet regretter la 3ème République où des députés comme Aristide Briand ou Jean Jaurès faisaient bouger les majorités par leurs discours.

giscardroi.jpg france-revolution-denonce-luxe-soffre-nicolas-L-1.jpeg Hollande-roi.jpg

C'est à Charles de Gaulle que nous devons ce régime absolutiste où tous les pouvoirs sont détenus par une seule personne, mais c'est depuis Nicolas 1er que la désignation de ce monarque républicain est devenu le jeu de télé-réalité le plus médiatique ; ses budgets de campagne en témoignent ... Un seul Président de la 5ème République échappe à mon avis à cette caricature, c'est Jacques Chirac ; la perruque poudrée ne lui convient pas du tout.

Et si pour 2017 nous passerons une fois de plus à côté du débat d'idées, c'est le spectre d'une élection de Marine Le Pen qui va faire le buzz. Sur les thématiques économiques, financières, sociales, institutionnelles ou encore environnementales, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Et même dans les domaines de la sécurité ou de la justice, les rouages de l’État sont assez verrouillés, et Madame Le Pen aurait bien du mal à bouleverser les pratiques pendant les 5 ans de son mandat. Par contre, dans les deux domaines ou le Président de la République est totalement autonome, à savoir la défense nationale et les relations extérieures, il y a de vrais risques. Avec Marine Le Pen à l’Élysée, les relations de la France avec le reste du monde pourraient s'assombrir, et surtout avec les nations pauvres dont les citoyens voient la France comme un Eldorado. Et puis elle aurait le pouvoir de lancer un missile nucléaire ! Car pour Marine Le Pen, le modèle historique n'est pas Catherine de Médicis, mais plutôt Jeanne d'Arc.

Marine_Arc.jpg

Sachant qu'un Président de la République ne sert pas à grand chose, autrement qu'à commenter l'actualité, et que son élection tous les 5 ans coûte très cher aux contribuables qui en même temps sont détournés des enjeux essentiels pour la nation, pourquoi ne pas remettre à la tête de l’État un vrai roi ?

Louis_XX.jpg

Personnellement, ma préférence va à la 6ème République où la souveraineté populaire serait réellement respectée ; mais il faudra pour cela une nouvelle révolution.

12:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.