Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/07/2014

Accès aux soins et prévention, points noirs du système de santé français

Le débat parlementaire sur le projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 (PLFRSS) a été une bataille de chiffres, mais pas les chiffres évaluant la santé des français, non, exclusivement des données comptables pour combler le déficit récurrent du régime général de la sécurité sociale (cf. dossier de presse). Des recettes nouvelles d'un côté, des dépenses à la baisse de l'autre et le tout derrière le fameux pacte de responsabilité et de solidarité :=(

Or, à rester sur des moyennes nationales et sur des analyses globales, le gouvernement néglige les français qui ont les plus grandes difficultés à accéder aux soins. 15% des français renoncent à se faire soigner ! Il y a la difficulté de plus en plus fréquente pour trouver un médecin généraliste, un spécialiste ou encore pour se rendre dans un hôpital, mais les disparités sociales et territoriales sont les principaux facteurs d'inégalité. A 35 ans, un ouvrier a une espérance de vie de 6,3 ans inférieure à celle d'un cadre. Et l'espérance de vie d'un homme est de 77 ans en Ile-de-France contre 73 ans dans le Nord-Pas-de-Calais. La politique de santé en France devrait prendre en compte des facteurs comme l'âge, le sexe, le milieu social, le bassin de vie ou encore les comportements (sédentarité, tabac, ...) pour établir des stratégies à la carte.

Ainsi, on compte en France 61,5% de fumeurs chez les chômeurs sans diplôme, contre 33,6% chez les diplômés (bac, université). Parmi les actifs, les ouvriers(47%) fument d'avantage que les employés (36,3%) et les cadres (24,6%) - Cf. étude INPES de 2010. La prévention est par ailleurs le parent pauvre des politiques de santé publique, et elle se cantonne trop souvent à des slogans comme "manger 5 fruits et légumes par jour" ou "Manger Bouger". Et si la sécurité sociale prenait en charge des cours de danse, des abonnements à la piscine ou encore des consultations de diététiciens ou de nutritionniste ? Eh non, il y a un business de la médecine qui privilégie les prises en charge médicales lourdes (actes hospitaliers) ou longues (suivi médicamenteux).

Difficultés pour se former, pour trouver un emploi, pour trouver un logement ou encore pour accéder aux soins, la France se scinde de plus en plus en deux blocs : d'un côté les territoires urbains autour des métropoles régionales qui focalisent l'attractivité économique, et de l'autre les territoires ruraux où les liens sociaux se délitent. Peut-être verrons-nous demain des bidonvilles se créer autour des métropoles ... Sur la carte ci-dessous les zones métropolitaines en blanc et les zones rurales en bleu illustrent les indicateurs de fragilité sociale :

La_france_en_face_fragilites_sociales.JPG
Cf. reportage de France 3, La France en face : la carte des fragilités sociales de Jean-Robert Viallet, réalisé à partir des études des géographes Christophe Guilluy et Christophe Noyé.

L’état central technocratique semble dépassé (c'est plus aimable qu'incompétent), et la réforme territoriale engagée par le Président de la République va transférer aux Régions la responsabilité de la qualité de vie de tous leurs citoyens. Sur le papier, c'est un challenge enthousiasmant. Mais la pratique politique des élus locaux, depuis les conseils municipaux jusqu'aux conseils régionaux, est loin de répondre à ces exigences d'intérêt général. Les régions françaises n'ont pas la culture politique des régions espagnoles ou allemandes, nos élus restent les champions du saupoudrage et du clientélisme.

L'issue viendra peut-être de territoires en transition, l'exemplarité pouvant susciter des prises de conscience collective. Mais cela signifie aussi de rompre avec le modèle consumériste qui concentre des activités économiques de production et de commercialisation ainsi que des comportements sociaux dans les métropoles ; les territoires ruraux ont là une réelle opportunité d'emprunter d'autres modèles.

Les commentaires sont fermés.