Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/05/2014

Salamane, un centre commercial de 9 896 m2 soumis prochainement à l'avis de la CDAC

La Commission Départementale d'Aménagement Commercial de l'Hérault (CDAC) doit examiner un projet de centre commercial situé sur la zone d'activité économique (ZAE) de la Salamane. Peu d'informations circulent officiellement, seuls sont consultables les décisions accessibles sur le site Web de la CDAC, et en l'occurrence la composition de la commission qui sera convoquée pour étudier ce projet (cf. décisions de la CDAC).

Alors de quoi s'agit-il ? Un consortium composé d'une société civile immobilière de Béziers (SCI CASTELLUM DE CLERMONT) et de la société DELPRA (exploitante du Centre commercial Les Portes du Soleil à Juvignac) envisagent de construire à l'entrée de la ZAE, juste à côté de la plateforme de Système U, un aménagement commercial composé de plusieurs bâtiments et une vingtaine de lots commerciaux occupant près de 10.000 mètres-carrés au sol sur un total d'environ trois hectares.

Les commerces envisagés sont à vocation alimentaires pour certains (sandwicherie, boulangerie, magasin "Bio et Sens"), et non alimentaires pour les autres (entretien automobile, équipement de la personne, magasin de sport, magasins de vêtements, équipements de la maison, électroménager, magasin de chaussures, articles de piscine, un opticien, un magasin de cuisines, une papeterie). Des parkings pour environ 200 places de stationnement sont projetés et les porteurs du projet comptent sur la commune de Clermont l'Hérault et sur la Communauté de communes pour desservir le site par autobus. Le projet vise à créer une centaine d'emplois directs et indirects.

La zone de chalandise ciblée s'étale le long de l'A75 de Lodève à Pézenas, c'est à dire sur une soixantaine de communes comptant aujourd'hui près de 100 000 habitants ; les flux touristiques qui passent en Coeur d'Hérault sont bien évidemment eux aussi ciblés. Les deux giratoires de l'A75 sont ici les équipements critiques de tout aménagement de la Salamane ; le giratoire Ouest (côté Clermont l'Hérault) est aujourd'hui plus sollicité que le giratoire Est (côté Canet), mais avec des trafics en nombre de véhicules à l'heure qui fluctuent énormément en fonction des saisons, des jours et des heures. Chacun aura constaté la saturation régulière du trafic en direction des Tanes Basses puis du centre-ville de Clermont l'Hérault ...

Quel avenir à ce projet ? Il faut déjà relever un avis récent de la Commission Nationale d'Aménagement Commercial (CNAC) en date du 05 février 2014 qui, sur recours de Bricorama, a refusé le projet de la société civile JLA qui souhaitait créer sur la ZAE de la Salamane un magasin de bricolage de 5.184 m2 et une jardinerie de 5029 m2. La CNAC a fondé son refus sur l'absence de desserte par des transports collectifs, par l'absence de pistes cyclables et par l'absence d'accès sécurisé pour les piétons, autant de critères incompatibles avec l'article L 752-6 du Code du commerce.

N'oublions pas non plus que la plateforme logistique de Système U est une installation classée pour l'environnement (ICPE) de niveau SEVESO seuil bas (cf. note de ce blog de juin 2011), et que cela exige une information spécifique. Une Commission de Suivi de Site (CSS) est souhaitable (création par le préfet), mais la commune doit aussi adopter un Plan Communal de Sauvegarde (PCS) pour se préparer à tout risque technologique éventuel et en informer sa population au travers d'un Document d'Information Communal des populations sur les Risques Majeurs (DICRIM).

Mais au-delà de ces considérations particulières, la question de l'aménagement durable de la plaine de l'Hérault continue de se poser ; elle était au coeur de la contestation engagée par le collectif de la Salamane dès 2009. Avec une autoroute récente, avec une urbanisation croissante et avec une topographie favorable, ce territoire attire la convoitise d'investisseurs qui ne voient que le potentiel de chalandise. Mais nos paysages ? Et nos terres agricoles ? Et les magasins ouverts ici ne conduiront-ils pas à en fermer d'autres à côté ? Quels emplois pour qui ?

Vignes_2009.jpg
La Salamane en 2009

J'ai insisté à l'occasion de l'élection de l'exécutif intercommunal pour miser sur des filières économiques pourvoyeuses d'emplois pérennes, répondant aux demandes de centaines de demandeurs d'emploi sur le Clermontais et respectant notre qualité de vie. Nous ne devons plus accepter de voir arriver des projets qui ne visent que des intérêts particuliers, c'est aux élus de fixer l'orientation à long terme sur l'aménagement du territoire. Un outil le permettra prochainement, c'est le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) du Coeur d'Hérault ; il interdira de faire n'importe quoi n'importe où, mais à condition que les élus s'y intéressent ...

23:41 Publié dans CCC, Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

C'est une bonne initiative , cela va booster l'économie de la région.

Écrit par : Equipement pour commerces | 10/06/2014

C'est une grosse bêtise encore des commerces qui vont mourir en centre ville la continuité de cazorla

Écrit par : Un habitant | 26/06/2014

Je pense que cela relancera l'économie de la région mais il ne faudra pas en profiter pour ouvrir ce genre de commerce une seconde fois.

Écrit par : vetements-online.fr | 31/07/2014

A côté de chez nous, à Gignac, la Communauté de Communes de la Vallée de l'Hérault porte le projet de ZAC La Croix en bord d'A75. Elle a confié àla société Pitch Promotion le soin de commercialiser 9.000 m2 de commerces et 3.000 m2 de bureau dans un pôle commercial du nom de Cosmo. Le slogan promotionnel est "Cosmo, un univers de commerces et services à portée de main".

Salamane contre Cosmo, les entrepreneurs vont pouvoir mettre en concurrence les deux ComCom ...

Écrit par : Dupont Laurent | 31/07/2014

je vous signale deux commentaires dont les liens conduisent sur des publicités commerciales !!!! il y a urgence à filtrer, non ?

Écrit par : vieille dame | 10/09/2014

ceci dit j'éprouve une grande tristesse à voir ces "zones" (et quand je dis "c'est la zone"...) s'installer dans cette belle plaine du Clermontais !!!
Si elles sont nécessaires à l'économie du pays, pourquoi au moins ne pas installer des obligations de mettre en scène le paysage, créer des bois ou des collines artificiels qui nous dissimulent ces horreurs ?
En plus les collines (ou les vallées) ne seraient sans doute pas du luxe concernant des zones sevezo !!!
Mais non, il faut nourrir les gens qui ont trop d'argent et qui le placent et qu'on appel des "actionnaires"... il faut donc économiser sur tout le reste ... ?

Écrit par : vieille dame | 10/09/2014

Les commentaires sont fermés.