Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/03/2014

Pierre Rabhi, une voix alternative en pleine campagne électorale

  Ce matin sur France Inter, ma journée a démarré en Ardèche où la matinale s'était arrêtée ; et les propos de Pierre Rabhi sur la route du bureau, ça met la tête à l'envers ;-) Ecouter Pierre Rabhi, c'est une piqûre de rappel pour la planète et pour l'espèce humaine.

Bouton de lecture

(ré)écouter cette émission
disponible jusqu’au 06/12/2016 08h20

Et quand en fin de journée on revient après le boulot dans l'arène de la campagne des municipales, les récits qui font le sel de ces élections locales demeurent bien fades à l'échelle de l'avenir de l'humanité. Mais c'est aussi un exutoire, celui de ne pas avoir le courage de Pierre Rabhi et de sa femme qui ont quitté la région parisienne en 1961 pour s'installer en Ardèche à l'époque où justement la campagne ne faisait plus rêver.

Mais est-ce un échec dans sa vie personnelle que de ne pas suivre les traces d'un Pierre Rabhi ? Non, bien évidemment, mais ce serait un échec que de rester sourd à son message. Et cela relève même du domaine de la spiritualité, c'est à dire un niveau de conscience qui donne du sens à un parcours personnel. Dans la même logique, on peut aussi être catholique ou musulman sans être prêtre ou imam, et on peut être républicain sans être député ou Président de la République.

La seule différence avec les exemples précédents, c'est qu'il y a par exemple plus d'un milliard de catholiques sur la planète, alors que les disciples d'un Pierre Rabhi ou d'autres apôtres de sa sobriété heureuse sont encore trop peu nombreux. Et un idéal ne peut-il se répandre que par les armes ?  Car l'évangélisation catholique ou la victoire de la République sur la Monarchie n'est pas advenue sans souffrances ... Et c'est le paradoxe de notre société de la connaissance, de la transmission numérique des savoirs et de l'intelligence collective dématérialisée, les idées révolutionnaires heurtent toujours les habitudes d'une minorité égoïste. Ne serait-ce que cet aveuglement français devant le vieillissement de notre parc de centrales nucléaires ; un accident de type Fukushima nous pend au nez, mais on fait comme si ...

Alors, soyons tous des colibris !

Commentaires

en dix minutes d'interview, Pierre Rabhi dit plus que trois cent pages d'un livre...
Tout est dit.
Bernard Kohn

Écrit par : bernard kohn | 15/03/2014

Les commentaires sont fermés.