Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/02/2014

La courbe asymptotique du chômage en France

Les chiffres du chômage publiés aujourd'hui par la DARES (direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) témoignent de la persistance d'un nombre record de demandeurs d'emplois. Depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée, ce sont 400 000 demandeurs d'emploi de catégorie A supplémentaires qui sont à dénombrer. Ainsi, même le pacte de responsabilité proclamé comme le Graal de la politique économique du Gouvernement ne permettrait pas de revenir à la situation de mai 2012 ! En effet, des simulations demandées par le Gouvernement et réalisées par la Direction générale du Trésor, l'Insee et l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) montrent que l'allègement de 10 milliards d'euros des charges des entreprises permettrait de créer entre 220 000 et 300 000 emplois sur 5 ans.

La courbe ci-dessous est cruelle :

Chomage_janvier_2014.JPG

Et si on observe sa tendance, elle est asymptotique (cf. courbe en rouge) ; cela signifie que dans le système actuel le chômage va continuer à croître. Il va croître de plus en plus doucement, mais il va croître encore. C'est ça que le Gouvernement Ayrault-Sapin-Moscovici a expliqué en fin d'année 2013 par la "baisse de la hausse" ...

Une seule solution, il faut changer le système. Alors ça peut se traduire par une inversion de la démographie qui engendrerait automatiquement une décroissance d'arrivée de nouveaux actifs. Mais ça peut aussi se traduire par un meilleur partage du travail, avec par exemple la semaine des 4 jours. En tous cas, ce n'est pas en faisant des cadeaux aux entreprises ou en faisant de tous les acquis sociaux des privilèges qui handicapent le développement économique de notre pays que le chômage baissera.

De plus en plus de pays dans le monde qui évoluent dans le même système économique libéral, dérégulé et vassalisé aux oligarchies financières, mais qui ne partent pas avec le même niveau de richesse que la France s'enlisent dans le chaos. L'actualité en Ukraine en témoigne ; une insurrection populaire met fin à une pseudo-démocratie, mais ce pays est en situation de cessation de paiement. Les printemps arabes ont abattu des dictatures pour que le peuple puisse reprendre en main son destin, mais les populations constatent que la mondialisation économique ne leur fait aucun cadeau.

Continuons de manger notre pain blanc, en tous cas pour ceux qui en ont encore les moyens, mais l'issue en sera d'autant plus brutale que l'espoir d'une croissance économique salvatrice s'envolera ...

Les commentaires sont fermés.