Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/01/2014

Et qu'y a-t-il derrière toute cette agitation ?

Je ne sais pas pour vous, mais moi je trouve que ce début d'année 2014 ne nous laisse pas un moment de répit ... enfin, je veux dire que le plan médiatique. Les soldats français de l'opération Sangaris occupaient Bangui et les grands axes de Centrafrique que les médias du monde entier se braquaient sur le CHU de Grenoble où Michael Schumacher est dans le coma depuis son accident de ski fin décembre à Méribel. Dieudonné et Manuel Valls se sont livrés à un bras de fer hyper médiatique quand le Président de la République a occupé les unes de toute la presse internationale pour ses escapades en scooter le soir dans Paris. J'en oublie certainement, mais la classe politique peut gouverner ou s'opposer tranquillement, les français ne savent plus où donner de la tête ! Même le changement des taux de TVA au 1er janvier a très peu mobilisé ... Et Serge Dassault n'a pas d'inquiétude à avoir, ses collègues sénateurs le soutiennent :=(

Néanmoins, c'est l'épisode Dieudonné qui me paraît être le plus caractéristique du climat social actuel. Ses spectacles réunissent des militants d'extrême-gauche comme d'extrême droite, des blacks, des beurs, des anars et au final une mouvance qui rejette le système dominant. Oui, Dieudonné fait son business sur un discours qui est passé de l'antisionisme à l'antisémitisme, mais c'est exactement comme pour le Front National où un terreau vivrier alimente une fronde populaire qui n'a plus d'autre exutoire.

Les commentateurs font souvent le rapprochement entre la période actuelle et celle des années 30, la crise économique et un antisémitisme croissant ayant conduit au cauchemar du nazisme. Pour moi, la situation de la France de ce début de 21ème siècle est plutôt pré-révolutionnaire. Et sans vouloir agiter le spectre de la terreur pour sauver la patrie et la République, personne ne peut plus concevoir que le modèle actuel puisse encore assurer notre développement social, économique et environnemental. Nous sommes au bout d'une période de croissance sans borne, et la solidarité va devenir une valeur salutaire.

Le sommet de Davos se tiendra prochainement, du 22 au 25 janvier, réunissant tous les décideurs financiers de la planète, l'oligarchie. Mais ce sommet va démarrer ses travaux sur la base d'un rapport produit par plusieurs centaines d'experts et de dirigeants mondiaux, rapport qui aborde les risques globaux que vont devoir affronter 7 milliards d'humains en situation d'échec collectif (cf. Rapport du forum économique mondial).

logo_colibris.JPG

Ne portons donc plus trop d'importance à ces actualités tout aussi tonitruantes que superficielles, et intéressons-nous plutôt à toutes les initiatives locales qui, agrégées, feront une vraie révolution.

Les commentaires sont fermés.