Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/04/2013

La République, un bien commun à préserver

Pour Marine Le Pen, Christiane Taubira serait "dangereuse pour la République" ... La Ministre de la Justice incarnerait pour la Présidente du Front National le gaucho-laxisme qu'elle n'a de cesse de dénoncer.

marine-le-pen-l-action-de-mme-taubira-est-pitoyable_561081_510x255.jpg

Mais j'invite tous les lecteurs de cette note à regarder les vidéos de Christiane Taubira à l'Assemblée Nationale comme au Sénat (vidéos disponibles sur Youtube et sur Dailymotion) ; elle a au contraire très brillamment incarné la République. Une véritable Marianne !

Mariage-gay-Christiane-Taubira-ouvre-le-debat-avec-un-discours-marquant_exact780x585_l.jpg

La République s'oppose au pouvoir d'un homme, d'une idéologie ou d'un clan, elle appartient au peuple et elle perpétue des valeurs universelles décrites dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Et c'est pour l'égalité, devise de la République, que Christiane Taubira a porté le projet de loi pour le mariage pour tous, en forçant le respect de tous les parlementaires.

Il est tellement rare aujourd'hui de prendre du plaisir à écouter une femme ou un homme politique, que la place de Christiane Taubira dans le gouvernement de la France est incontestable. Surtout quand nous constatons la vacuité des interventions de tous les ténors qui passent en boucle dans les médias (Copé, Sapin, Wauquiez, Moscovici, Dati, Fillion, Vals, Ayrault, Woerth, NKM, Rebsamen, Jacob, Longuet, Guaino, Désir, Vallaud-Belkacem, Montebourg, Touraine, Pécresse, ...). Sur le fond, ils nous assènent tous le même discours responsable qui légitimise le modèle dominant, et sur la forme ils se chamaillent comme des gamins orgueilleux ; mais ils ne font rêver personne.

Alors est-ce Marine Le Pen qui est dangereuse pour la République ? Oui, de la même façon que Philippe Pétain impose à l'Assemblée Nationale le 10 juillet 1940 de lui donner les pleins pouvoirs et de substituer l'Etat français à la République. Car la crainte d'un péril ou d'une catastrophe est un message qui se diffuse facilement, et le hold-up démocratique nous pend toujours au nez. La fin de la République romaine est aussi venue du pouvoir populaire croissant des tribuns de la plèbe face à un Sénat corrompu et lointain. D'où l'urgente nécessité de construire ensemble plutôt que de tout démolir. La VIème République est l'une des voies à explorer ...

Commentaires

La sécurité de ses citoyens fait-elle partie des missions de la république ?

Le rôle de la république est-il de garantir à ses citoyens que ceux qui ont été condamnés à des peines d' emprisonnement lourdes ne soient pas dans la nature ?

Préférez-vous la République à la démocratie ?

J' observe que la République n' est qu' une forme de gouvernement parfois démocratique parfois non ( l' Iran est une République islamique ).On peut noter que le génocide vendéen est lui aussi républicain, puisqu’ il a ordonné par les gouvernants de la République de 1793.

Écrit par : jane | 15/04/2013

En France, la République et la démocratie sont presque synonymes. Mais en réalité, la République est notre organisation politique commune quand la démocratie est la façon d'agir sur les politiques publiques. Et vous avez raison, il y a des Républiques islamistes comme il y a aussi des Républiques populaires ; mais c'est le choix des peuples souverains de choisir librement leur mode d'expression politique. Personnellement, j'apprécie la démocratie représentative tout en observant avec envie le modèle Suisse de représentation plus directe.

Quant à la sécurité publique, on peut critiquer les moyens, les organisations et les lois, mais est-il raisonnable de faire porter tout le poids d'une évasion sur Christiane Taubira ? Je préfère mille fois un argumentaire constructif que des anathèmes.

Écrit par : DUPONT Laurent | 15/04/2013

Merci Laurent Dupont pour votre réponse dont je partage deux points.

Il n' est pas en effet honnête intellectuellement de faire porter tout le poids d'une évasion à madame Christine Taubira même si cette dernière est "politiquement "responsable des services pénitenciers placés sous ses ordres et de leurs dysfonctionnements.

Je suis comme vous une fervente de la démocratie représentative et du modèle Suisse.C 'est pourquoi je ne comprends pas lorsque vous écrivez que " la République s'oppose au pouvoir d'un homme, d'une idéologie ou d'un clan ".

C' est dans la nature des IIIème, IV et V èmè République que le vainqueur des élections ( homme et partis politiques ) dispose du pouvoir législatif et exécutif. Qu' ont fait les Jules Ferry , De Gaulle, Mitterrant,Hollande, les SFIO,les UDR,UMP et PS si ce n' est de gouverner et donc appliquer leur programme.C' est en tout cas la conséquence du suffrage universel majoritaire à deux tours .

Enfin vous affirmez que " la crainte d'un péril ou d'une catastrophe est un message qui se diffuse facilement et le hold-up démocratique nous pend toujours au nez".

Que font à votre avis les écologistes en agitant les thèmes de la pollution, de la déforestation, du nucléaire, du réchauffement de la planète,...?

La notion de "hold-up démocratique" m' échappe.Soit des élections sont régulières ou soit elles ne le sont pas.Et la coalition politique gagnante qui en est issue gouverne.Point barre.

Écrit par : jane | 15/04/2013

C'est notre système électoral, via le suffrage universel au scrutin majoritaire à deux tours, qui permet par exemple d'élire un Président monarque. En Allemagne, le chancelier ne dispose pas des pouvoirs d'un Président français, et pourtant ce sont deux démocraties et deux Républiques. Mais pour moi justement, la République ne doit pas être captée par un seul homme ou une seule femme ; la République, ses valeurs, sa devise, son drapeau, son hymne et ses institutions sont le bien commun de tous les français. Et quand on parle d'école de la République ou de police ou de justice républicaine, c'est que ces institutions servent l'intérêt général et non pas une idéologie, un clan ou un homme.

Gouverner et appliquer le programme pour lequel des élus siègent dans une assemblée, c'est le résultat d'un processus mais aussi d'une longue tradition démocratique. Et la République n'est pas contradictoire avec la pratique réfendaire ...

Quant au hold-up démocratique fondé sur le spectre de la peur, il est une réalité. Même l'élection de F. Hollande en 2012 s'appuie sur ce même déni. Le bulletin de vote devient un exutoire, un anti-dépresseur ... Alors que le bulletin de vote devrait servir à dire OUI, à faire élire les porteurs d'un projet politique enthousiasmant.

Enfin, je ne peux pas vous laisser mettre sur un même plan les perspectives que dessinent les écologistes sur l'avenir de la planète et de ses ressources. Et d'ailleurs, cet avenir si sombre est plutôt porté par des ONG, par le GIEC et par un tas d'associations qui n'ont aucune ambition politique.

Écrit par : Laurent Dupont | 15/04/2013

Je pense que c' est la puissance des länders au regard de nos régions qui explique la limitation des pouvoirs entre nos gouvernants et ceux d' outre Rhin.

Je partage votre goût pour la consultation du peuple par voie référendaire.Il appartient effectivement aux citoyens français de s' exprimer sur les grands sujets.Même si j' ai conscience que l' on ne peut jamais savoir ce qu' il y a dans le cerveau des électeurs comme d' ailleurs dans celui de son compagnon ou de ses proches.

Vous m' avez mal lue.Je n'ai pas mis d' équivalence entre les perspectives évaluées par les écologistes et d' autres perspectives formulées par des diverses formations politiques.A chacun de le décider selon la toise de ses sensibilités.Par contre je maintiens que le fonds de commerce des écologistes repose ( à tort ou à raison là n' est pas la question ) sur le catastrophisme.Je ne fais pas un procès je constate.

Enfin, il est normal et rassurant que les ONG , le GIEC ou les associations n' aient pas d' ambition politique ...parce que cela leur est interdit puis qu' à l' instar des syndicats ce n' est pas des partis politiques qui ambitionnent de conquérir le pouvoir .

Écrit par : jane | 16/04/2013

Les commentaires sont fermés.