Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2013

Les démarches qualité mises à mal par l'affaire du cheval utilisé pour du boeuf ...

L'affaire qui secoue toute l'Europe depuis une semaine pourrait ne s'appréhender que sous l'angle de la fraude cupide, de l'aspiration (très humaine quoique condamnable) de vouloir s'enrichir sur le dos des autres. Mais dans le domaine de l'industrie agro-alimentaire, on touche à la santé des personnes. Et ce secteur est depuis très longtemps soumis à des contrôles sanitaires exigeants qui ciblent principalement la qualité des aliments (température, durée de conservation, traçabilité, ...).

Mais concernant les processus de production, les secteurs de l'industrie et du service s'appuient aussi sur des référentiels qualité, avec des démarches, des labels, des évaluations et des certificats.

ISO 9001.JPG imagesHACCP.jpg  IFS.JPG 

Et c'est par exemple le cas de la société "A la table de Spanghero" qui appartient depuis cinq ans à la coopérative Lur Berri. Dans le rapport d'activité 2011/2012 de cette coopérative, il est écrit à propos de Spanghero que "la société a renforcé sa politique de sécurité alimentaire en investissant dans un laboratoire d'analyse interne et a obtenu le certicat IFS (International Featured Standards) pour l'ensemble de ses activités". L'IFS est un référentiel d'audit, créé en 2003, qui certifie les fournisseurs d'aliments des marques de distributeurs. Elle est basée sur la norme ISO 9001 et le système HACCP. Tous ces termes ne sont pas des termes marketing (en tous cas ils ne le devraient pas), et ils engagent les professionnels dans des pratiques très réglementées. Et faire passer du cheval pour du boeuf dans un circuit commercial où tous les acteurs affichent ostensiblement leurs agréments et leurs labels qualité, ça fait tâche :=(

Car trop souvent les démarches qualité se substituent à la qualité des professionnels. Ces démarches s'attachent aux processus de production, à la traçabilité, aux enregistrements, aux évaluations et elles finissent par prendre le pas sur les métiers eux-mêmes. Il y aura toujours des tricheurs, et plus les échanges commerciaux se feront dans l'anonymat ou via des ordinateurs, plus ils prospéreront. Un effet positif de cette affaire, c'est que les consommateurs seront désormais plus attentifs et plus enclins à aller dans les commerces de proximité.

Les commentaires sont fermés.