Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/01/2013

La RT2012 devenue incontournable depuis le 1er janvier 2013 !

La RT2012 est l'acronyme de "réglementation thermique 2012", elle succède à la RT2005 et elle prépare la RT2020. Mais de quelle réglementation thermique s'agit-il ? Elle concerne la construction de bâtiments neufs et l'extension de bâtiments anciens, et la RT2012 met en oeuvre les recommandations issues du Grenelle de l'Environnement. La RT2012 est aussi associée à l'acronyme BBC pour "Bâtiment Basse Consommation".

logo_RT_2012.JPG
 

  Les exigences de la RT2012 sont au nombre de trois : un maximum de 50 kW/h par m2 et par an de consommation d'énergie primaire , un indice de prise en compte des critères bioclimatiques adapté aux spécificités régionales, et un confort d'été qui évite le recours à la climatisation.

Dans les faits, cette RT2012 qui s'impose à toutes les constructions neuves à partir du 1er janvier 2013 (cf. arrêté du 11 octobre 2011) impose aux maîtres d'ouvrages d'attester la conformité de leur projet à la RT2012 dès le dépôt de la demande de permis de construire, mais aussi de prouver à l'achèvement des travaux que la construction respecte les critères de la RT2012. Et pour s'affranchir de ces deux nouvelles étapes, le maître d'ouvrage devra avoir recours à un bureau d'études thermiques.

Mais les contraintes techniques qui découlent de la RT2012 reprennent en réalité des pratiques de construction très anciennes : l'orientation du bâtiment, les surfaces de baies vitrées, les espaces de tampons thermiques que peuvent constituer une véranda ou une terrasse ombragée, la végétalisation, la sobriété des sources de chauffage, etc. N'avoir qu'un poële à granulés pour chauffer une maison peut sembler rétrograde, mais il s'avère que cela peut suffire.

Sur la période 2013-2020, la RT2012 réduira la consommation d'énergie primaire de 150 milliards de kWh (de quoi pouvoir fermer quelques réacteurs nucléaires ,-) et diminuera de 13 à 35 millions de tonnes de CO2 l'émission de gaz à effet de serre de la France. Et si le coût supplémentaire à la construction est évalué à +6% en 2013, l'économie globale effectuée sur 20 ans est d'environ 15.000 € pour une maison individuelle. Avec la RT2012, la France donne l'exemple à ses voisins européens ! Et avec la RT2020 qui verra ses premières mises en oeuvre dès 2016, les bâtiments seront à énergie positive (BEPOS). Et là se posera pour les communes la question de l'optimisation de la production et de la consommation d'électricité ou de chaleur à l'échelle locale.

Et pour que cette note ne soit pas trop austère, je propose des explications en images :

  • La réglementation thermique 2012, "Un nouveau souffle", présenté par la maison de l'emploi et de la formation de l'ardèche méridionale.
  • Quatre vidéos d'une formation dispensée par Isover Saint-Gobain à un public de professionnels du bâtiment.

Les organisations professionnelles (UMF, UCI, ...) ont pris des engagements quantitatifs et qualitatifs dès 2011 pour anticiper l'échéance du 1er janvier 2013. Ainsi, les matériaux, les techniques et les outils qui permettent de bâtir des constructions conformes à la RT2012 se sont répandus depuis deux ans. Les professionnels du bâtiment sont donc déjà formés à la RT2012, surtout qu'elle s'applique depuis le 28 octobre 2011 pour certains bâtiments neufs du secteur tertiaire (bureaux, bâtiments d'enseignement primaire et secondaire, établissements d'accueil de la petite enfance) et les bâtiments à usage d'habitation construits en zone ANRU.

On trouve de nombreux exemples sur Internet de constructions qui répondent aux exigences de la RT2012, voire même de la RT2020. Ce sont souvent des constructions agréables, esthétiques, fonctionnelles et elles ne sont pas toujours à des coûts rédhibitoires.

Les commentaires sont fermés.