Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/12/2012

L'obsolescence programmée des produits high-tech : industriels coupables et consommateurs complices !

Les produits high-tech que sont les consoles de jeux, les tablettes tactiles et les smartphones feront moins l'objet de cadeaux de Noël en 2012, leur prix devenant un frein à l'achat en période de crise. Néanmoins, ces produits sont possédés par presque tous les Français qui continuent de les consommer avec gourmandise.

Les Amis de la Terre publient ce mois-ci un excellent rapport sur l'obsolescence programmée de ces produits électroniques. Malgré des engagements officiels, les industriels du secteur des NTIC continuent de vendre des produits dont la durée de vie est volontairement limitée. Et pour atteindre cet objectif, ils ont plusieurs cordes à leur arc : l'obsolescence commerciale (cf. le téléphone à 1€ avec l'abonnement télécom), l'obsolescence technique (cf. batteries scellées dans l'appareil et limitant donc la vie de ce dernier à celle de la batterie) et l'obsolescence logicielle (cf. systèmes d'exploitation qui contraignent l'utilisation des applications et des jeux).

Mais ce rapport met aussi l'accent sur l'empreinte écologique réelle de ces produits. Si les industriels vantent des produits "écologiques" dans leur consommation quotidienne, ils oublient d'évoquer l'impact environnemental sur tout le cycle de vie de ces produits. L'ensemble du cycle de vie du nouvel iPhone 5 d'Apple correspond à une émission de 75 Kg de gaz à effet de serre contre 55 Kg pour l'iPhone 4S ! Mais ces appareils sont surtout de très gros consommateurs de métaux et de minéraux qui se raréfient sur la planète ... Ou alors, notre bonne conscience occidentale se satisfait que l'extraction du lithium en Amérique Latine entre en conflit avec la protection des ressources en eau. Idem pour l'exploitation des terres rares qui nécessite de poser un voile sur nos exigences sociales et environnementales, et ainsi inciter la Chine à augmenter ses exportations ...

En France, la consommation énergétique des produits high-tech est évaluée à 13,5% du total de la consommation électrique, soit 5% des émissions de gaz à effet de serre ! Nous sommes loin de l'image vertueuse de ces équipements nomades dont la taille fait croire que nous économisons de l'énergie. Autre chiffre remarquable de ce rapport, le nombre de téléphones portables récupérés par rapport au nombre de téléphones vendus chaque année : plus de 20 millions de portables vendus chaque année, et moins d'un million de téléphones collectés en DEEE ! Et avec des difficultés immenses pour recycler des appareils pour lesquels les industriels ne veulent pas dévoiler leurs secrets de fabrication.

Le but n'est pas de se défaire de tous ces équipements qui révolutionnent réellement le quotidien de millions de personnes, mais tout simplement d'acheter de façon responsable.

Les commentaires sont fermés.