Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/10/2012

Réunir la SNCF et RFF, une bien mauvaise idée ...

En 1997, et essentiellement pour des raisons financières, l'Etat avait créé Réseau Ferré de France (RFF) pour gérer le réseau de voies ferrées et pour attacher à ce nouvel établissement public une dette évaluée aujourd'hui à près de 30 milliards d'euros. Depuis 15 ans, la SNCF s'était de son côté recentrée sur les transports et sur l'exploitation du réseau.

Il y a en réalité deux logiques, une logique économique qui conduit la SNCF a se focaliser sur des lignes à forte fréquentation, et en même temps à s'opposer à l'arrivée d'autres opérateurs de transport concurrents, et puis il y a la logique du service public. Au travers de RFF, l'Etat aurait du renforcer le maillage ferroviaire et faire payer les liaisons les plus fréquentées pour assurer la présence du train sur tout le territoire national. La voie ferrée est un moyen de réduire l'émission de gaz à effet de serre en prenant le pas sur l'automobile et sur le fret routier.

Je l'ai déjà expliqué sur ce blog, il est essentiel que les gestionnaires de réseaux soient des compagnies publiques dont les missions permettent d'assurer la disponibilité, la fluidité et surtout la sécurité du réseau. Dans le domaine fluvial, la compagnie des Voies Navigables de France gère un réseau sur lequel transitent des péniches de toute l'Europe. La Direction Générale de l'Aviation Civile gère tous les couloirs aériens du territoire national dans lesquels volent des aéronefs de toute la planète. Le Réseau de Transport Électrique gère le réseau haute et très haute tension, mais l'électricité acheminée provient aussi des pays voisins. Ces sociétés (VNF, DGAC, RTE, ...) jouent un rôle clé pour que des opérateurs (publics ou privés) utilisent leurs réseaux avec des missions de service public.

Aussi, d'apprendre que le gouvernement envisage de créer une nouvelle structure unifiée (rail et transport) sous la houlette de la SNCF est un mauvais signe. Cela ne mettra pas plus de trains sur les rails, la SNCF ayant aujourd'hui une stratégie essentiellement commerciale.

Une initiative plus heureuse, plus visionnaire et plus ambitieuse du gouvernement aurait été de créer un Ministère des Réseaux Publics. Les réseaux électriques, ferroviaires, fluviaux, postaux, aériens, maritimes, télécom, ... posent tous les mêmes questions de fond, avec une distinction claire entre l'infrastructure de transport elle-même et les opérateurs de transport. L'investissement dans ces infrastructures et leur maintenance sont financés par nos impôts ainsi que par une participation des opérateurs qui les empruntent, et l'Etat a donc un rôle essentiel à jouer dans ces secteurs qui permettent aux populations de vivre, de se nourrir, de se déplacer et de communiquer.

Les commentaires sont fermés.