Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/09/2012

Le théorème de Chérèque

François Chérèque, secrétaire national de la CFDT, a ennoncé ces derniers jours un théorème pour renforcer la compétitivité des entreprises. J'en rappelle ci-aprés l'ennoncé :
 -10% de cotisation patronale
+ 7% de hausse de salaire
          (qui compense +7 % de hausse de CSG)

= 3% de gain de compétitivité

En complément, il faut préciser que 80% des recettes de la CSG provient des revenus d'activité, le reste provient des revenus du patrimoine et des revenus financiers. Le solde négatif de 3% sur les salaires sera donc compensé par l'augmentation de la CSG sur ces autres revenus touchés par la CSG.

Je ne rentre pas ici dans le débat qui oppose les centrales syndicales pour savoir si le coût du travail est l'une des principales causes de l'échec des entreprises françaises dans leur conquête de nouveaux marchés. Et en fonction des secteurs, ce gain de 3% peut servir à baisser les prix de vente, à investir ou encore à augmenter les salaires.

Mais autant j'étais opposé à la TVA sociale, autant ce transfert du financement de notre système de santé vers la CSG me séduit. A la différence de la TVA dont il est très difficile d'anticiper les recettes, on sait qu'un point de CSG génère environ 10 milliards d'euros de recettes. C'est donc là un outil qui ouvre de nombreuses perspectives, et surtout en faisant peser ces contributions à notre système social sur des revenus qui jusqu'à présent y échappaient.

Evidemment, c'est la réforme de la fiscalité directe proposée par François Hollande (lors de sa campagne pour l'élection présidentielle) qui devrait enfin nous donner un nouveau cadre fiscal plus pérenne et plus juste. Fusionner l'impôt sur le revenu avec la CSG, passer au prélèvement à la source, supprimer quelques niches fiscales, imposer les citoyens dès le premier euro gagné et définir une progressivité sans tabou, voilà le projet dont le gouvernement Ayrault doit accoucher sans trop tarder ...

Les commentaires sont fermés.