Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/07/2012

Ou est passé le changement ?

Pour ceux qui ont feuilleté les 200 pages du rapport de la Cour des Comptes comme pour ceux qui ont regardé Jean-Marc Ayrault dans son discours de politique générale devant la représentation nationale, dites moi ce qui a changé depuis le mandat de Nicolas Sarkozy ? Le navire France chemine dans la tempête, et on a simplement changé le capitaine ...

Car notre quotidien reste émaillé de chiffes démoralisants et de sombres perspectives, et avec toujours les mêmes recettes ; sauf que l'un augmente un peu plus les impôts que l'autre. Mais dans le fond, qu'est-ce qui a changé ? On a gagné 120 Md€ de fond d'investissement à l'échelle de l'Europe pour cautionner la ratification du traité budgétaire, et puis la BCE pourra aider les Etats à sauver leurs banques. Après l'Europe du charbon, celle de l'agriculture puis celle des programmes de recherche, voici l'Europe des banques ... Belle avancée

Ni dans l'actualité économique, ni dans le discours du Premier ministre et ni dans les actes du Gouvernement on ne voit venir un changement de cap. La réduction du train de vie de l'Etat, via la baisse des investissements publics, va accélérer un peu plus la récession et produire du chômage. Et ce n'est pas une réforme fiscale en trompe l'oeil qui va créer du dynamisme économique et qui va créer du progrès social.

La Cour des Comptes a livré hier la même analyse et les mêmes propositions que celles qui sont dans le débat public depuis plus d'un an, avec simplement une mise à jour des chiffres. Jean-Marc Ayrault a rejoué cet après-midi la campagne électorale de François Hollande. Depuis le 15 mai, on fait du sur-place !

En 2007, Nicolas Sarkozy a été élu en vendant du rêve. En 2012, Nicolas Pinocchio ne pouvant plus cacher son nez, François Hollande a été élu pour le remplacer à l'Elysée ; histoire que les plus riches passent à table ... Mais en 2017, les Français en auront marre de se serrer la ceinture et de ne voir aucun avenir meilleur pour leurs enfants, et là ils pourraient alors décider de redevenir un village d'irréductibles Gaulois ! Car c'est sur l'autel de l'Europe que cet avenir se jouera, entre les concepts d'Europe fédérale (sur le modèle US) et d'Europe des Nations (en compétition les unes envers les autres).

22:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.