Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/06/2012

Législatives à Paulhan : les électeurs tirent le signal d'alarme comme partout ailleurs en France.

Ci-dessous les résultats des deux tours de l'élection législative sur la commune de Paulhan :

  Premier tour   Second tour
  BV1 BV2 Total   BV1 BV2 Total
INSCRITS 1046 1563 2614   1046 1563 2614
VOTANTS 591 910 1501   598 908 1506
EXPRIMES 582 890 1472   570 865 1435
CANDIDAT-E              
M. LACHIVER (EXG) 3 6 9        
M. LAUNAIS (EXG) 4 2 6        
M. HUBERT (FdG) 59 81 140        
K. MESQUIDA (PS) 243 341 584   367 498 865
M. COMPS (EELV) 28 31 59        
J. GAVALAND (ECO) 2 8 10        
C. LARMEE (Modem) 10 13 23        
C. TROUVE (DVD) 2 7 9        
G. ANNET (DVD) 7 12 19        
C. CECCHI (Centre) 115 181 296        
C. CALANDRI (FN) 109 203 312   203 367 570
C. NERI (SE) 0 5 5        

Le bureau de vote n°1 est celui de la Mairie (tous les électeurs qui résident à gauche du cours national [dans le sens Pézenas-Clermont] du côté village), le bureau de vote n°2 est celui de la salle des fêtes (tous les électeurs qui résident à droite du cours national [dans le sens Pézenas-Clermont] du côté route de Campagnan).

Le report des voix des électeurs de droite (19,8% de Mme Cecchi au premier tour) sur la jeune candidate du Front National (qui passe de 18,7 à 39,7%) est évident. Ceci témoigne clairement de la disparition de la droite qui a du mal à trouver localement des représentants légitimes. C'est inquiétant car la démocratie a besoin de confronter des projets, et le vote Front National est en réalité un simple exutoire.

Mais on ne peut pas rester sur un tel constat. L'électorat semble désormais se partager entre les légitimistes et les contestataires. Comme la gauche détient presque tous les pouvoirs, il n'est pas étonnant qu'elle recueille un vote légitimiste. En face, le Front National receuille les suffrages de tous ceux que l'on n'écoute pas ou que les partis politiques n'enchantent plus.

Le challenge pour les partis et pour les hommes politiques est désormais de faire revivre notre démocratie, de porter des projets qui suscitent des débats et de combattre tous les désespoirs. Les citoyens attendent des candidats aux élections qu'ils leur donnent confiance, qu'ils soient compétents, qu'ils soient proches d'eux et qu'ils se rendent disponibles.

Les prochaines échéances électorales sont en 2014 et  il s'agira d'élire les élus municipaux. Et cet échelon local est propice à la renaissance de la vie politique.

21:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.