Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/05/2012

Quels scrutins en 2014 ?

Il ne se passe [presque] plus une année sans que les Français soient appelés aux urnes ; c'est le cas depuis 2007, mais l'année 2013 sera vierge de tout scrutin. Et ensuite que va-t-il se passer en 2014 ?

Au moins une certitude, il y aura l'élection des députés européens au début de l'été ; l'élection se déroule le même jour dans tous les pays de l'UE.

Deux autres scrutins directs doivent aussi se tenir en 2014, les municipales et les territoriales. Mais avec l'élection de François Hollande, on sait maintenant que la création du conseiller territorial sera abrogée ; et on va revenir aux assemblées actuelles, à savoir le Conseil Général et le Conseil Régional. Mais si on en revient à l'ancienne législation, alors ces assemblées retrouveront-elles automatiquement la durée normale des mandats ? Les Conseillers régionaux seraient alors renouvelés en 2016, et les Conseillers généraux élus en 2008 puis en 2011 seraient renouvelés respectivement en 2014 et en 2017.

Autre scrutin nouveau qui pourrait avoir lieu en même temps que les municipales, c'est l'élection au suffrage universel des conseillers intercommunautaires (communautés de commune, communautés d'agglomération, ...). La proposition qu'a présenté François Hollande pendant sa campagne était de mettre fin à la désignation de ces élus communautaires par les conseils municipaux, en leur sein, mais aussi de se mettre en conformité avec la Constitution.

Enfin, il y aura dans l'Hérault comme dans toute une moitié des départements de France, l'élection des sénateurs au suffrage universel indirect. Le Sénat est passé à gauche en 2011, son renouvellement par moitié en 2014 constituera un indicateur précieux pour François Hollande...

Municipales, intercommunales et cantonales (pour la moitié des cantons de France) autour du mois de mars 2014, Européennes en juin 2014 et sénatoriales à l'automne 2014 : l'année 2014 sera donc très politisée ! Mais cela aura inévitablement un impact sur les élections locales ... En 2008, le Modem a pu rejoindre des majorités de gauche ou de droite dans des grandes villes (Bordeaux, Lille, Montpellier,...), le pourra-t-il encore en 2014 ? L'impact sera encore plus grand pour les intercommunalités qui sont aujourd'hui des assemblées consensuelles ...

23:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 2014

Les commentaires sont fermés.