Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/04/2012

Je voterai et j'appelle à voter pour Eva Joly dimanche 22 avril !

La présidentielle Française éclipse totalement le débat politique au profit de l'élection du "Roi de la République", les sondages et les média ayant contribué pour leur part à focaliser l'information sur cette bataille d'égo qui étonne toutes les démocraties du monde. Dans ce contexte, Eva Joly est totalement à contre-courant, et elle finit même par desservir le message de l'écologie politique (mais au même titre que Dominique Voynet et d'autres).

Le vote du 22 avril ne désignera pas le prochain Président de la République, au pire on peut l'interprétenr comme la sélection des deux finalistes, au mieux on peut y ajouter la possibilité pour les électeurs de vouloir imposer telle ou telle thématique pour le prochain mandat 2012-2017. On pourrait rétorquer que les élections législatives à venir seront l'occasion d'avoir ce débat politique, mais plus avec la même intensité. Aujourd'hui, sept candidats sur dix sont exclusivement dans cette logique là d'anticipation d'un troisième tour social ou électoral.

Aux nombreux ralliements récents en faveur de François Hollande, de Corinne Lepage à Fadela Amara en passant par Martin Hirsch ou Azouz Begag, je retiens pour ma part le soutien de Yann Arthus-Bertrand pour Eva Joly. Et s'il reconnaît à la candidate écologiste du courage et de l'intégrité, il justifie surtout son soutien par un engagement pour la planète, pour la vie et pous les autres.   YAB
Home

Que signifie réellement le vote Eva Joly à l'occasion de ce premier tour ? En quoi se différencie-t-il des autres ? Pourquoi est-il nécessaire ? Eva Joly porte plusieurs messages majeurs au travers de sa candidature, et elle est la seule à le faire. Il y a tout d'abord l'écologie, c'est à dire la préservation de notre biodiversité, la lutte contre le dérèglement climatique (lié depuis plus d'un siècle à nos activités modernes), la relocalisation de l'économie (agriculture, production industrielle, ...), la frugalité dans nos modes de vie pour ne pas avoir à subir les pénuries qui nous pendent au nez (eau, matières premières alimentaires et industrielles, ...), la place centrale de l'homme sur la planète, etc. Sur le plan sociétal, elle veut tomber le masque sur des hypocrisies conservatrices qui accentuent les problèmes plutôt que de leur apporter des réponses évidentes. Légaliser le encadrer la consommation de cannabis en est un exemple. Près de 4 millions de Français consomment du cannabis, mais sa consommation est préoccupante chez les jeunes où elle est l'une des plus élevées d'Europe. Face à cette réalité, c'est à dire à une pratique réelle qui a les même conséquences sur la santé que la consommation du tabac et les mêmes conséquences que l'alcool en matière d'accidentologie, il faut informer et sensibiliser plutôt que de sanctionner. Autre axe déterminant du projet politique d'Eva Joly, c'est l'Europe. La construction européenne s'est arrêtée au milieu du gué, et la crise financière de ces trois dernières années a illustré l'état d'inachèvement de l'Union Européenne. Les premiers à en faire les frais sont les Grecs, sacrifiés sur l'autel des égoïsme nationaux. L'europe de demain doit être gouvernée par des assemblées souveraines, elle doit avoir un budget autonome abondé par une fiscalité spécifique, ses institutions doivent soutenir des politiques publiques économiques mais aussi sociales, et elle doit se nourrir de la diversité des nations qui la compose.

On pourra toujours argumenter que d'autres candidats auraient pu porter plus efficacement tous ces thèmes de campagne, mais le messager est-il plus important que le message ? Nous savions dès le départ que le(la) candidat(e) d'europe Ecologie Les Verts ne serait pas notre prochain(e) Président(e) de la République ; aussi, le bulletin Eva Joly du 22 avril ne peut nullement être interprété comme une intention de la voir demain à l'Elysée.

Dimanche 22 avril 2012, voter Eva Joly sera un avertissement lancé au futur Président de la Républque et à la future représentation nationale au Parlement, il exhortera tous les responsables politiques à ne pas oublier nos engagements internationaux, à respecter les lois adoptées par nos assemblées et surtout à penser à ce que nous laisserons aux générations futures.

Eva_Joly.JPG

Les commentaires sont fermés.