Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/03/2012

La RGPP nuit à l'efficacité des services de l'Etat

Sacralisée par Nicolas Sarkozy qui la mis en oeuvre en juillet 2007 peu après son arrivée à l'Elysée, la révision générale des politiques publiques s'est révélée au fil du temps au travers du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite : hémorragie au sein de l'Education Nationale, au sein des services déconcentrés de l'Etat dont les compétences ont été transferrées aux collectivités locales, mais aussi au sein des corps de police et de défense.

Derrière les drames de Montauban et de Toulouse, on découvre (une fois de plus) que la police et la gendarmerie n'ont pas les moyens de leurs missions. Pire, des affaires récentes ont montré comment de hauts responsables de la police nationale s'étaient égarés dans des histoires qui discréditent tout un corps de fonctionnaires.

Comme à son habitude, Nicolas Sarkozy sort son fameux triptyque : "un fait divers, une émotion et donc une nouvelle loi". Bien évidemment, nous sommes ici bien au delà du simple fait divers, il s'agit d'un drame ; et l'émotion se mue en un véritable coup de massue. Mais Nicolas Sarkozy conclue néanmois par une loi, à savoir que "désormais, toute personne qui consultera de manière habituelle les sites internet qui font l'apologie du terrorisme sera punie pénalement". Mais qui peut juger du contenu d'un site Web et des intentions de ses visiteurs ?

Souvenons-nous quand même des positions de Mme Alliot-Marie en décembre 2008 à propos des terroristes de Tarnac : « Ils ont adopté la méthode de la clandestinité. Ils n'utilisent jamais de téléphone portable. Ils se sont arrangés pour avoir, dans le village de Tarnac, des relations amicales avec les gens qui pouvaient les prévenir de la présence d'étrangers », avait affirmé la ministre de l'Intérieur. Avec de telles hypothèses, il y a des millions de terroristes en France ; et ils ne sont pas difficiles à trouver, ils ont plus de 70 ans et habitent dans des villages depuis leur naissance.

Le Président-sortant a surfé en cinq ans sur toutes les crises avec une présence médiatique soutenue, mais sur le fond il a laissé l'Etat se déliter pour le malheur du plus grand nombre. Rappelons-nous par exemple de la fusion entre l'ANPE et les Assédic (au sein de Pôle Emploi), cette opération devant répondre plus efficacement au retour à l'emploi de centaines de milliers de personnes. Mais en parallèle, la RGPP réduisait les moyens de Pôle Emploi à peau de chagrin.

Le 6 mai prochain, offrons à Nicolas Sarkozy un départ pour d'autres cieux. Et de savoir qu'il arrêtera aussi la politique, ça devrait aider quelques électeurs indécis ...

23:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rgpp, sarkozy

Les commentaires sont fermés.