Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/07/2011

Je me suis abstenu sur l'adhésion de la CCC au Syndicat mixte de l'abattoir de Pézenas.

Mon collègue Bernard Coste, Maire d'Octon, se satisfait des mesures agro-environnementales mises en oeuvre par le Syndicat Mixte de gestion du Salagou (où je siège régulièrement) qu'il porte au crédit de la Communauté de Communes du Clermontais (CCC). Mais il n'a pas donné d'exemple d'action ou de délibération portée par la CCC, et adhérer à une structure porteuse d'un soutien financier à l'abattoir de Pézenas est l'arbre qui cache la forêt, ou pluôt le cactus qui cache le désert ...

Mais nous étions très peu d'élus communautaires présents lors de l'atelier de la phase de concertation de l'agenda 21, le 9 juin à Canet, pour évoquer le développement économique. La chargée de mission du Syndicat mixte du Salagou nous a donné des informations sur l'élevage (19 exploitations pour un millier de bêtes), mais c'est évidemment à l'échelle du Pays Coeur d'Hérault que se situent les enjeux et les leviers pour agir ; l'agriculture génère 100 M€ de chiffre d'affaire à l'échelle du Pays et elle emploie près d'un tiers des salariés de ce territoire. C'est une filière économique qui est encore prépondérante en Coeur d'Hétrault, devant le commerce et la construction, mais il faut vraiment que les élus engagent des politiques publiques plus structurantes.

Commentaires

Là, petit reproche, vous parlez comme Hollande (très gros reproche finalement) : "il faut que les élus engagent des politiques plus structurantes" pour les béotiens dans mon genre, c'est incompréhensible...
j'aurais aussi aimé avoir des détails sur la répartition des types d'élevages , leur impact économique et écologique... (local, exportation, etc...).

Écrit par : vieilledame | 31/07/2011

Les commentaires sont fermés.